“Enfant adopté au Nigeria” : Fausse histoire, vraies conséquences

A droite, une histoire prétendant montrer ce que serait devenu Hope en 2020, un enfant recueilli par l'humanitaire danoise Anja Ringgren Loven en 2016. A gauche, Anja et sa famille témoignent pour Info ou Intox.
A droite, une histoire prétendant montrer ce que serait devenu Hope en 2020, un enfant recueilli par l'humanitaire danoise Anja Ringgren Loven en 2016. A gauche, Anja et sa famille témoignent pour Info ou Intox. © Studio graphique FMM

L’histoire et ces photos publiées sur Facebook depuis des années sont très attendrissantes : on y découvre une humanitaire danoise, Anja Ringgren Lovén, qui aurait recueilli un petit garçon rachitique en 2016, et qui poserait fièrement 4 ans plus tard auprès de ce garçon qu’elle aurait adoptée et baptisé “Hope”. Cette histoire est représentative d’un type de désinformation sur les réseaux sociaux, mélangeant un peu de vrai et un peu de faux... avec des conséquences qui sont bien réelles pour les victimes de l’intox.  Explications avec Alexandre Capron