Persécutés au Yémen, des réfugiés éthiopiens risquent leur vie pour retourner dans leur pays

Arafat Jibril Barki est avocate et présidente de l’association Oromo Human Rights Organization.
Arafat Jibril Barki est avocate et présidente de l’association Oromo Human Rights Organization. © Observateurs

Au Yémen, les réfugiés éthiopiens, pour beaucoup issus de l'ethnie oromo, sont menacés par les rebelles houthis qui contrôlent le nord-ouest du pays. Leur quotidien étant devenu invivable, ces réfugiés sont de plus en plus nombreux à risquer leur vie et reprendre la route de l'Éthiopie. Le 12 avril, cinquante d'entre eux ont péri dans le naufrage d'une embarcation au large de Djibouti. Notre Observatrice Arafat Jibril Barki, avocate et présidente de l’association Oromo Human Rights Organization, tente d'alerter sur le sujet.