Non, ces photos ne montrent pas des biens possédés par "l’homme le plus riche du Koweït"

Un jet, une voiture de luxe, des piles de billets.... Une série de photos prétend montrer les biens de "l’homme le plus riche du Koweït". C'est en fait un assemblage et une histoire totalement inventée.
Un jet, une voiture de luxe, des piles de billets.... Une série de photos prétend montrer les biens de "l’homme le plus riche du Koweït". C'est en fait un assemblage et une histoire totalement inventée. © DR

Une publication virale sur les réseaux sociaux en Afrique de l’Ouest, fin novembre, affirme montrer les photos des biens de "l’homme le plus riche du Koweït", supposément décédé. Un " immense trésor" totalement inventé, composé de plusieurs photos prises sur Internet.

Publicité

Plusieurs publications Facebook, dont l’une d'un internaute sénégalais, ont été relayées plus de 4 000 fois et prétendent montrer le trésor, qu'aurait laissé après sa mort "l’homme le plus riche du Koweït, Nasir Ul Hiraqi". Sont associées à cette légende plusieurs photos prétendant montrer les biens possédés par cet homme, comme des voitures, des avions, des pièces d’or, des lingots ou autres bijoux.

Publication prétendant monter les bien de "l'homme le plus riche du Koweït".
Publication prétendant monter les bien de "l'homme le plus riche du Koweït". © Facebook

Toutes les photos de ces publications n’ont pourtant aucun lien avec l’histoire exposée par cette légende, et aucun lien entre elles non plus. La rédaction des Observateurs de France 24 a pu retrouver l’origine de chacune d’entre elles grâce à plusieurs outils de recherches d’image inversée comme Google image, Yandex ou encore TinEye.

Première image : la voiture et l’avion

La première image de la série est un assemblage de deux photos. On retrouve l’image de la voiture sur un site automobile présentant le Design cabriolet BMW Z4. Le sens de la photo d’origine a été inversé.

Le Design cabriolet BMW Z4présenté comme une propriété de "l'homme le plus riche du Koweit"
Le Design cabriolet BMW Z4présenté comme une propriété de "l'homme le plus riche du Koweit" © DR

La photo de la voiture a été associée à celle d’un Bombardier Challenger 300, qu’on retrouve sur ce site spécialisé sur l’aéronautique.

Un Bombardier Challenger 300, présenté à tort comme appartenant à "l'homme le plus riche du Koweit"
Un Bombardier Challenger 300, présenté à tort comme appartenant à "l'homme le plus riche du Koweit" © DR

Deuxième image : le lit

L’imposant lit en or visible dans les photos est régulièrement utilisé par plusieurs sites Internet de vente en ligne prétendant le vendre dès 2014 sur un site russe ou plus récemment sur ce site indien

Lit présenté à tort comme appartenant à "l'homme le plus riche du Koweit"
Lit présenté à tort comme appartenant à "l'homme le plus riche du Koweit" © DR

Ce lit, qui serait en bois, est également vendu sur des sites de commerce en ligne internationaux. Aucune mention d’un vendeur du Koweït n’y est faite.

On retrouve également une vidéo du même lit vendu par l’entreprise indienne "Aarsun" avec une vidéo de démonstration.

Troisième image : la pile de dollars

La photo d’une pile impressionnante de billets de dollars a en réalité été prise au musée de la monnaie de Chicago. On la retrouve sur plusieurs sites Internet de conseils touristiques, ou bien encore postée par des touristes sur des comptes Pinterest.

Pile de billets au musée de la monnaie à Chicago. Ces billets n'appartiennent pas à "l'homme le plus riche du Koweït"
Pile de billets au musée de la monnaie à Chicago. Ces billets n'appartiennent pas à "l'homme le plus riche du Koweït" © DR

Quatrième image : les lingots d’or entreposés

L’une des dernières photos de la série montre des lingots d’or entreposés sur des étagères bleues. La photo apparaît dans un article du site "Londonist" publiant des articles à propos de Londres.

Une salle de lingots d'or à la Banque d'Angleterre.
Une salle de lingots d'or à la Banque d'Angleterre. © DR

Cet article présentait la nouvelle application mobile de la Banque d’Angleterre en proposant des captures d’écran de ce qu’on pouvait voir dans cette application, dont la photo des lingots.

Pièces de monnaie, joyaux, avions et voitures : des photos de banque d’images

Les autres images utilisées dans la série de photos viennent principalement de banques d’images ou de sites Internet désormais disparus.

La plus ancienne occurrence de la photo des pièces d’or entassées apparaît en 2017 sur le site de rachat d’or "Gold Godbold", selon le site TinEye. L’origine exacte de cette image n’a pas pu être trouvée, mais elle apparaît sur plusieurs sites d’échange d’argent comme en mars sur ce site russe.

Ensemble de pièces d'or attribuées sans fondement à "l’homme le plus riche du Koweït"
Ensemble de pièces d'or attribuées sans fondement à "l’homme le plus riche du Koweït" © DR

De même pour la photo montrant des bijoux qui apparaît dès 2017 sur le site d’un restaurant des Philippines dans un article parlant des "trésors antiques et curiosités".

Cette photo montrant des bijoux apparaît dès 2017 sur le site d’un restaurant des Philippines dans un article parlant des "trésors antiques et curiosités".
Cette photo montrant des bijoux apparaît dès 2017 sur le site d’un restaurant des Philippines dans un article parlant des "trésors antiques et curiosités". © DR

La dernière photo est un assemblage de trois photos d’illustration d’une Bugatti Chiron, d’un jet Dassault Falcon 2000 EX et du yacht "Main" possession du styliste Giorgio Armani.

Assemblage de trois photos d’illustration d’une Bugatti Chiron 
d’un jet Dassault Falcon 2000 EX 
et du yacht « Main » possession du styliste Giorgio Armani
Assemblage de trois photos d’illustration d’une Bugatti Chiron d’un jet Dassault Falcon 2000 EX et du yacht « Main » possession du styliste Giorgio Armani © DR

Qui est Nasir Ul Hiraqi ?

Si toutes les images associées dans cette publication n’ont rien à voir avec l'affirmation qui est faite, qu’en est-il de "Nasir Ul Hiraqi" présenté comme "l’homme le plus riche du monde" dans la publication ?

Une recherche du nom de ce supposé richissime Koweïtien permet de constater que la même histoire circulait déjà en 2019 utilisant des photos sensiblement similaires.

Nasir Ul Hiraqi n’existe pas en réalité. Ce nom a été inventé autour d’images qui avaient circulé au décès en 2011 de Nasser el Kharafi, homme d’affaires koweïtien, et dont la fortune est estimée par Forbes à 10,4 milliards de dollars.

Les mêmes photos ont circulé pour illustrer tout ce que l’homme d’affaires aurait laissé derrière lui à son décès, notamment dans cette vidéo sur YouTube en février 2020. Là encore, les images utilisées n’ont absolument aucun lien avec le propos.