Intox

Huit intox en deux minutes : le reportage bidon d’une télé iranienne qui fait passer Ronaldo pour un défenseur de la Palestine

Un reportage de la télévision iranienne fait de Ronaldo un soutien de la cause palestinienne, mais il est en réalité bourré d'intox
Un reportage de la télévision iranienne fait de Ronaldo un soutien de la cause palestinienne, mais il est en réalité bourré d'intox © Observateurs

Le 15 juin, Irib, une chaîne de télévision publique iranienne, a diffusé un reportage sur la superstar du football, Cristiano Ronaldo, prétendant illustrer son soutien à la cause palestinienne et sa "haine" des Israéliens. Un sujet en réalité bourré d’intox et de montages grossiers.

Publicité

La vérification en bref : 

  • Un reportage de la télévision iranienne fait de Ronaldo un soutien de la cause palestinienne.
  • Fausses traductions, images trafiquées, affirmations sans fondement : notre rédaction a repéré pas moins de huit intox dans ce reportage.

La vérification en détail :

En Iran, les programmes télévisés sont monopolisés par l'État qui diffuse l'idéologie et la politique d'Ali Khamenei, le guide suprême de la République islamique. De nombreux Iraniens, conscients de la propagande diffusée en continu sur les ondes se tournent vers les nombreuses chaînes étrangères persanes disponibles par satellite.

Le 15 juin, la chaine Iris a publié un reportage, en persan, sur Ronaldo et son supposé soutien à la cause palestinienne. 

Vidéo publiée par IRIB, une chaîne de télévision publique en Iran
Vidéo publiée par IRIB, une chaîne de télévision publique en Iran © IRIB

En deux minutes, nous avons compté huit fausses informations… que nous décortiquons. 

Pas l’équipe d’Israël, mais l'Islande

Le reportage affirme notamment que le capitaine de l'équipe nationale israélienne a approché Ronaldo à la fin d’un match entre son équipe et le Portugal et Israël. Il voulait échanger son maillot avec la superstar, mais ce dernier aurait refusé sa demande. 

Dans le reportage, l’Islandais Aron Gunnarsson est présenté comme le capitaine de l'équipe israélienne . "Lorsque le footballeur du régime sioniste a demandé à la superstar d'échanger son maillot à la fin du match, il n'en revenait pas qu'il [Ronaldo] refuse" affirme le journaliste du début de la vidéo à 0’15
Dans le reportage, l’Islandais Aron Gunnarsson est présenté comme le capitaine de l'équipe israélienne . "Lorsque le footballeur du régime sioniste a demandé à la superstar d'échanger son maillot à la fin du match, il n'en revenait pas qu'il [Ronaldo] refuse" affirme le journaliste du début de la vidéo à 0’15 © Observateurs

Grâce à une recherche d'image inversée via Google (voir ici comment procéder), nous pouvons trouver des articles sur la scène de cette vidéo dans différentes langues, dont le portugais. En réalité, Aron Gunnarsson n'est pas le capitaine de l'équipe de football d'Israël, mais un joueur de football islandais. 

Dans cette vidéo, on voit la même image, celle avec la bonne explication. Les drapeaux islandais et portugais sont visibles sur les maillots. 

La scène s'est déroulée en 2016, e match entre deux pays s'était terminé par un match nul 1-1. Selon le joueur de football islandais, lorsqu'il a demandé un échange de maillot, Ronaldo lui a répondu qu'ils pourraient échanger de maillot "à l'intérieur" [du tunnel menant aux vestiaires, NDLR]". 

L'affirmation selon laquelle Ronaldo aurait refusé l'échange de maillot avec un joueur israélien est donc une fausse information, par ailleurs souvent recyclée plusieurs fois par an sur les réseaux sociaux iraniens.

Ronaldo parlait de la Syrie, non pas d’Israël

À la 30ème seconde de la vidéo, on entend une traduction persane des propos de Ronaldo. Selon Irib, le joueur dit : "Parmi les fans de football, les Israéliens sont les plus dégoûtants, je ne peux pas les supporter. Je n'échangerai pas mon maillot avec un tueur".

Vidéo de la télévision d'État iranienne, avec une fausse traduction.
Dans cette vidéo, Ronaldo présente son soutien aux enfants syriens.
Vidéo de la télévision d'État iranienne, avec une fausse traduction. Dans cette vidéo, Ronaldo présente son soutien aux enfants syriens. © Arab News

Cette traduction est complètement fausse. En effectuant une recherche par image inversée sur Google Image, on peut facilement accéder à l'original.

Cette vidéo de 20 secondes a été publiée par Ronaldo en 2016 en soutien aux enfants syriens. L’attaquant dit en réalité : "je sais que vous souffrez trop [...] vous êtes les vrais héros, ne perdez pas espoir, le monde est avec vous ".

Cette vidéo a été publiée alors que les attaques du régime de Bachar el Asad contre les civils se multipliaient. La République islamique et la Russie aidaient militairement l'armée de Bachar El Asad dans ces attaques.

Pas de soulier d'or aux enchères

L'affirmation suivante de cette vidéo est une fois de plus une fausse information recyclée très courante sur Ronaldo.

La télévision d'État iranienne affirme que le joueur de football a vendu l'un de ses quatre souliers d'or à 1,4 million d'euros et a fait don de cet argent pour la construction d'une école dans la bande de Gaza. Le Soulier d’or est une récompense annuelle décernée au meilleur buteur européen d’une saison, et décernée par le groupe des Médias sportifs européens (ESM).  

Faux rapports de la télévision d'Etat iranienne sur les aides financières de Ronaldo aux enfants de Gaza.
Faux rapports de la télévision d'Etat iranienne sur les aides financières de Ronaldo aux enfants de Gaza. © Observateurs

Cette rumeur a été démentie à plusieurs reprises par Gestifute, une société qui gère les relations publiques de Ronaldo. Et selon le site officiel du musée Cristiano Ronaldo à Funchal, sa ville natale, les Souliers d'or sont exposés là-bas.

Les Souliers d'Or de Ronaldo
Les Souliers d'Or de Ronaldo © Musée Crtistiano Ronaldo

Les images d’une affiche dans la bande de Gaza montrant Ronaldo et sur lesquelles on peut lire "merci Ronaldo" en anglais et en arabe, diffusées par la télévision d'État iranienne pour illustrer son faux propos, remontent également à 2016, lorsqu'un enfant palestinien, victime d'un incendie, avait visité le camp d’entrainement du Real Madrid pour prendre des photos avec la star portugaise. Ces affiches de remerciement avaient bien été placardées à Gaza, mais le contexte n’a rien à voir avec ce que raconte Irib.  

Un photomontage avec des responsables du foot palestinien 

Dans la suite de ce "reportage", Irib diffuse une photo de Ronaldo avec des personnes qui portent toutes une écharpe avec le drapeau palestinien, y compris le joueur. La télévision d'État iranienne y voit un signe que Ronaldo soutient la cause palestinienne. Le reportage affirme : "Il est devenu la cible des fonctionnaires corrompus en raison de son soutien ouvert et massif à la Palestine".

Extrait du reportage de la télévision d'Etat iranienne IRIB.
Extrait du reportage de la télévision d'Etat iranienne IRIB. © Observateurs

Ici aussi, une recherche par image inversée via TinEye suffit pour trouver la photo originale, qui remonte au moins à 2013.

Une recherche par image inversée via TinEye permet de retrouver la photo originale, qui remonte au moins à 2013.
Une recherche par image inversée via TinEye permet de retrouver la photo originale, qui remonte au moins à 2013. © Observateurs

Cette photo montre des délégués de la fédération palestinienne de football à la FIFA. L'homme à droite est Jibril Rajoub, le président de la fédération palestinienne de football. L’écharpe affiche le drapeau de la fédération palestinienne de football avec son logo. Ce n'est pas un signe de soutien à la cause palestinienne. Ronaldo a également rencontré de nombreux politiciens israéliens et a offert son maillot à Israël Katz, ministre israélien des Affaires étrangères en 2019, ou a rencontré Shimon Presse, ancien président israélien en 2011.

Voici une photo de Ronaldo offrant son maillot au ministre israélien des Affaires étrangères.

Une interview tronquée de Sepp Blatter 

Le reportage inclut ensuite une vidéo de Sepp Blatter, ancien président de la FIFA "réagissant avec colère et courroux à cause du soutien de Ronaldo aux Palestiniens" selon le journaliste iranien. Selon la télévision iranienne, Sepp Blatter dit : "Ronaldo agit comme un petit chef et gaspille son argent pour sa coiffure comme les mannequins".

L'IRIB a également publié une fausse traduction des commentaires de Sepp Blatter sur Ronaldo.
L'IRIB a également publié une fausse traduction des commentaires de Sepp Blatter sur Ronaldo. © Oxford Union

Pour trouver la vidéo originale, il suffit d'utiliser deux mots-clés dans Google : Sepp Blatter et Ronaldo, elle apparaît dans les premiers résultats. 

Cette vidéo de Sepp Blatter s’avère être un extrait de son interview à l'université d'Oxford en 2013, lorsque le journaliste lui demande quel est son joueur de football préféré entre Messi et Ronaldo. Sepp Blatter fait l'éloge des deux et dit qu'ils sont différents. Il déclare notamment, dans l’extrait repris et tronqué par la télé iranienne : "Ronaldo est le commandant du terrain et il est bon d'avoir des joueurs comme ça, cela donne de la vie au football. L'un d'eux dépense plus d'argent pour ses cheveux, mais cela n'a pas d'importance, je ne peux pas dire lequel est le meilleur”. 

Pas un homme politique israélien, mais italien

Plus loin, la télé iranienne affirme que Ronaldo refuse de serrer la main d'un officiel israélien "tout en refusant l'offre du président de visiter Israël".

L'IRIB affirme à tort que l'homme dont elle a mis le drapeau est le président israélien.
L'IRIB affirme à tort que l'homme dont elle a mis le drapeau est le président israélien. © btsportfootball Twitter

Sur la vidéo, des indices permettent de retrouver l’originale : Ronaldo porte le maillot de la Juventus, on voit écrit le nom de la capitale saoudienne Riyad en arrière plan et une année, 2019. En tapant "Arabie Saoudite",  "match de football" et “Juventus” dans Google, on retrouve une vidéo de la finale de la Super-Coupe d’Italie entre la Lazio de Rome et la Juventus, jouée à Riyad en 2019. 

La même scène avec Luca Ferrari avait été rapportée à l'époque. Cette scène où Ronaldo refuse de serrer la main à un officiel se produit lors de la remise des médailles et l’homme en costume est Luca Ferrari, un homme politique italien, ambassadeur d'Italie en Arabie saoudite à l'époque, et actuel ambassadeur d'Italie en Chine.

Ronaldo, visiblement furieux de la défaite, a immédiatement retiré sa médaille d'argent et a ignoré la main de Luca Ferrari pour la serrer. Dans cette vidéo, on peut voir Luca Ferrari, aujourd’hui ambassadeur d'Italie en Chine.

Dans la mesure où il n'y a jamais eu d'officiel israélien en Arabie saoudite, puisque les deux pays n'ont pas de relation diplomatique, on peut être sûr que cette affirmation de la télé iranienne est fausse. 

Pas de discours contre Israël, mais un discours sur l'acceptation de la médaille d'honneur

Le reportage de la télévision d'État iranienne continue avec un discours de Ronaldo, sur lequel une voix off a été ajoutée, prétendant traduire ses propos : "Si je disais ne serait-ce qu'une seule fois que j'aime le régime d'occupation sioniste, la FIFA me sélectionnerait comme le meilleur joueur de football, mais je préfère soutenir les enfants palestiniens pauvres et affamés, plutôt que d'accepter l'invitation israélienne".

Une voix off trompeuse a également été rajoutée à cet extrait
Une voix off trompeuse a également été rajoutée à cet extrait © IRIB

Cette traduction est une fois de plus complètement fausse.  Une fois de plus, la recherche par image inversée via Google Image est utile.

Cette vidéo a été prise en janvier 2014, lors d'une cérémonie officielle à Lisbonne où le joueur recevait la distinction de "Grand Officier de l'Ordre de l'Infante Dom Henrique", un titre honorifique au Portugal, remis par Aníbal Cavaco Silva, président portugais à l'époque.

Dans son bref discours après avoir reçu cette distinction, il déclare : "Je suis très heureux. Tous ceux que j'aime sont là, sauf ma famille qui n'a malheureusement pas pu assister à cette cérémonie pour des raisons personnelles et professionnelles. C'est un moment très spécial pour moi et pour tous les Portugais qui sont ici. Je suis extrêmement satisfait. J'espère continuer sur la voie que j'ai emprunté depuis le début de ma carrière, gagner des trophées et avoir du succès tant au niveau personnel qu'au niveau de l'équipe, et réaliser tout cela au nom du Portugal". 

Aucune mention n'a été faite d'Israël ou de la Palestine.

Les survivants du tremblement de terre de Lorca, pas la Palestine

À la fin du reportage, Ronaldo apparaît avec une banderole qui dit : "Ensemble avec les Palestiniens" et le drapeau palestinien. Cette image a été truquée. 

A gauche, l’image originale, à droite, le photomontage diffusé à la télévision iranienne
A gauche, l’image originale, à droite, le photomontage diffusé à la télévision iranienne © Observateurs

En faisant là encore une recherche inversée dans Google, on trouve les photos originales et de nombreuses autres photos de la même campagne faite d'autres joueurs du Real Madrid avec la même bannière. 

Cette campagne remonte à 2011 : elle visait à soutenir les survivants d'un tremblement de terre à Lorca, en Espagne, qui avait tué 9 personnes. Et la vraie bannière affiche un ruban rouge et blanc, pas un drapeau palestinien.