Chaos et désespoir à Kaboul : des habitants s’agrippent à un avion et tombent

Des vidéos montrent le chaos à l'aéroport international Hamid-Karzai à Kaboul le 16 août 2021.
Des vidéos montrent le chaos à l'aéroport international Hamid-Karzai à Kaboul le 16 août 2021. © Observers

Depuis l’arrivée des Taliban à Kaboul dimanche 15 août, des habitants de la capitale afghane se sont précipités à l’aéroport pour quitter le pays. Des vidéos filmées sur le tarmac montrent des scènes de chaos : après le départ des derniers vols commerciaux, certains ont essayé de s’accrocher à un avion de l’armée américaine. Au moins cinq personnes sont décédées. Nos Observateurs racontent cette journée où leur ville et ses habitants sont “devenus fous”.

Publicité

Des voyageurs qui escaladent les rampes d’accès aux avions, d’autres qui courent après les avions sur la piste de décollage : des scènes de chaos ont été filmées à l’aéroport Hamid-Karzaï de Kaboul les 15 et 16 août 2021, alors que les habitants tentent désespérément de quitter la ville et les pays étrangers organisent l’évacuation de leurs citoyens. Dès la nuit du 15 au 16 août, une foule dense s’est rassemblée sur le tarmac, comme le montre cette vidéo publiée sur Twitter :

Cette vidéo publiée par le journaliste Afghan Bilal Sarwary dans la nuit du 15 au 16 août montre une centaine de personnes s’avancer sur le tarmac à la lumière de leurs téléphones portables.

Les habitants ont continué d’affluer le lendemain. Des images satellite haute-résolution publiées par Maxar permettre de prendre la mesure de l’ampleur du mouvement de foule :

Sur des images satellites de l’aéroport prises à 10h36 le 16 août 2021, on peut voir des milliers de silhouettes sur la piste de décollage et dans les alentours.

“Ce que j’ai vu était un vrai bordel ”

Massoud (le prénom a été changé) est arrivé à l’aéroport avec sa famille le 16 août au matin. Contacté par la rédaction des Observateurs, il raconte la confusion générale qui régnait sur place :

Ce que j’ai vu était un vrai bordel. Il y avait environ 10 000 personnes sur le tarmac, et peut-être 10 000 autres près de l’aéroport derrière le cordon de sécurité formé par les forces talibanes qui encerclent l’aéroport.

J’ai vu un avion militaire américain faire des cercles dans les airs pendant une trentaine de minutes. Il n’arrivait pas à atterrir parce qu’il y avait des gens sur le tarmac. C’est comme si la piste d’atterrissage de l’aéroport était bloquée par un bouclier humain.

Cette vidéo publiée sur Snapchat le 16 août montre des habitants de Kaboul escalader le mur d’enceinte de l’aéroport.

Les gens qui sont là espèrent qu’ils pourront monter à bord d’un avion. Très peu de vols commerciaux sont partis dimanche soir [le 15 août 2021, NDLR]. Certains ont réussi à monter dans ces avions par la force – peut-être cinq personnes par avion. Il y avait peut-être 50 avions comme ça dimanche soir. Des milliers de personnes étaient encore là lundi matin, pour espérer faire la même chose. Je suis venu avec ma famille dans l’espoir d’avoir un vol, mais c’était impossible.

Dans cette vidéo publiée sur Twitter par le journaliste indien Sudhir Chaudhary, on peut voir des personnes escalader la rampe d’accès et se bousculer pour monter dans un avion.

“Les gens sont prêts à risquer leurs vies pour partir”

Les autorités aéroportuaires ont demandé aux civils de ne plus venir à l’aéroport, et tous les vols commerciaux au départ de Kaboul ont été annulés. 

Au comble du désespoir, des personnes ont alors tenté de s’accrocher à Boeing C-17 de l’armée américaine sur le point de décoller. Une vidéo vue plusieurs millions de fois sur les réseaux sociaux montre une foule courir à côté de l’avion, tandis qu’au moins huit jeunes hommes se sont hissés sur le train d’atterrissage :

Cette vidéo publiée le 16 août 2021 sur Twitter a été vue plus de 303 700 fois.

 

Une seconde vidéo, très choquante, filmée depuis le tarmac peu après le décollage d’un Boeing C-17, montre deux personnes – qui se sont supposément accrochées à cet avion militaire – chuter de plusieurs centaines de mètres. 

La rédaction des Observateurs n’a pas pu confirmer qu’il s’agissait du même avion que celui de la vidéo précédente.

EN RAISON DES IMAGES CHOQUANTES, NOUS NOUS CONTENTONS DE PUBLIER DES CAPTURES D'ÉCRAN

Captures d’écran d’une vidéo où l’on voit deux personnes tomber de l’avion peu après son décollage de l’aéroport de Kaboul.
Captures d’écran d’une vidéo où l’on voit deux personnes tomber de l’avion peu après son décollage de l’aéroport de Kaboul. © Observers

 

D’autres extraits filmés montrent la scène horrifiante filmée d’un autre angle presque perpendiculaire au ciel, où l’on voit plus clairement l’avion dépasser l’enceinte de l’aéroport, puis la chute d’une deuxième, puis d’une troisième personne.

Captures d’écran d’une vidéo montrant la chute de deux des trois personnes tombées de l’avion militaire de type C-17 peu après son décollage. On y voit deux personnes tomber de l’appareil. Nous n’avons pas pu déterminer s'il s’agit des mêmes personnes que celles visibles dans la deuxième vidéo.
Captures d’écran d’une vidéo montrant la chute de deux des trois personnes tombées de l’avion militaire de type C-17 peu après son décollage. On y voit deux personnes tomber de l’appareil. Nous n’avons pas pu déterminer s'il s’agit des mêmes personnes que celles visibles dans la deuxième vidéo. © Observateurs

L’agence de presse locale Asvaka a rapporté que des habitants avaient vu trois personnes tomber. Elle a publié deux photos montrant un corps sur un mur et une photo et une vidéo montrant un autre corps sur un toit d’habitation. 

Grâce aux images satellites et à des outils de visualisation des profils montagneux, la rédaction des Observateurs de France 24 a pu déterminer la direction de la piste de décollage et l’endroit exact où est tombé l’une des victimes, sur le mur de l’enceinte de l’aéroport.  

Nous avons pu déterminer que l’autre victime était tombée sur le toit d’un immeuble dans un quartier à l’ouest de l’aéroport.

Sur cette image satellite des environs de l’aéroport de Kaboul, les flèches bleues indiquent le sens du décollage de la piste, le triangle rouge la localisation du corps d’une victime, la zone en rouge indique l’endroit approximatif où le corps de l’autre victime aurait été retrouvé, sur le toit d’un bâtiment. Crédit : Apple Maps
Sur cette image satellite des environs de l’aéroport de Kaboul, les flèches bleues indiquent le sens du décollage de la piste, le triangle rouge la localisation du corps d’une victime, la zone en rouge indique l’endroit approximatif où le corps de l’autre victime aurait été retrouvé, sur le toit d’un bâtiment. Crédit : Apple Maps © Observateurs

Pour Massoud, ces vidéos illustrent l’immense détresse des gens face au retour au pouvoir des Taliban :

Les gens sont prêts à risquer leur vie pour sortir d’ici, comme vous avez vu dans les vidéos des gens qui tombent d’un avion militaire américain. Les gens sont prêts à sauter sur la moindre chance qu’ils voient.

Imaginez juste le quartier de votre ville auquel vous tenez le plus, quel que soit l’endroit où vous habitez. Et imaginez maintenant qu’il est occupé par l'EI. Vous deviendriez fous aussi, comme ces pauvres gens.

Face au désordre dans l’aéroport, des soldats américains ont tenté de rétablir l’ordre, comme le montrent plusieurs vidéos. Les troupes américaines ont tiré en l’air pour dissuader les personnes de monter dans les avions militaires destinés à évacuer le personnel de l’ambassade. Deux personnes, armées, ont été tuées.

Plus tard lundi, les États-Unis ont stoppé tous les vols d’évacuation en attendant le départ des personnes occupant la piste, et ont déployé des soldats supplémentaires pour assurer la sécurité de l’aéroport. L'autorité de l'aviation civile afghane a recommandé aux compagnies aériennes d’éviter l’espace aérien afghan.