Intox

Cette vidéo ne montre pas un Syrien battu à mort dans la rue au Liban

Une vidéo présentée comme une agression contre un Syrien au Liban, provient en réalité de Chine, et n'a aucune connotation xénophobe.
Une vidéo présentée comme une agression contre un Syrien au Liban, provient en réalité de Chine, et n'a aucune connotation xénophobe. © Twitter

Début mars, une vidéo montrant une agression groupée très violente contre un homme en pleine rue a été diffusée par plusieurs internautes arabophones. En légende, ils assurent que la victime est un Syrien et que la scène a été filmée au Liban. Si de nombreuses agressions xénophobes visant des syriens ont été documentées au Liban, cette vidéo a en réalité été tournée… en Chine.

Publicité

Un Syrien a été tué sauvagement au Liban, avec des couteaux (…) On l’a écrasé avec une voiture, sous les yeux de la police. Quel genre de peuple, et quel être humain ferait cela ?”, commente cet internaute dans un tweet du 5 mars.

Compte tenu de l’extrême violence de cette vidéo, nous n’en publions que des captures d’écran 

Cette vidéo a été vue 4 500 fois sur Twitter.
Cette vidéo a été vue 4 500 fois sur Twitter. © Twitter
L’extrait d’une violence inouïe dure une trentaine de secondes. Filmée d’un bâtiment en hauteur, la scène se déroule sur ce qui ressemble à un parking. Une poignée d’individus s’acharnent à frapper à coups de pied violemment un homme à terre, habillé en blanc, et on entend le cri d’une femme. L’un des assaillants regagne son véhicule, garé en face du lieu de la bagarre, au tout début de la vidéo.

Après une dizaine de secondes, l’homme à terre perd visiblement connaissance, le groupe se disperse légèrement. La voiture garée démarre brusquement, fauchant l’homme à terre, puis le traîne sur quelques mètres avant de prendre la fuite.

Pourquoi ce n’est pas vrai

Dans les commentaires, quelques internautes soulignent le fait que les protagonistes de la vidéo ne parlent pas arabe, et qu’ils ont des traits asiatiques. Un élément qui peut instiller le doute sur le fait que cette vidéo aurait été tournée au Liban. Avec une recherche inversée avec l’outil de vérification Invid (regarder ici comment faire) sur ces images, on retrouve des articles en mandarin.

Selon cet article de Chinapress, l’agression s’est produite le 21 février à Lianjiang, dans la province du Guangdong (sud) à la sortie d’un bar, et a été provoquée par un accrochage de voitures. La victime de 27 ans a été transférée à l'hôpital où il est décédé de ses blessures. 

Relayée par des internautes de différents pays arabes sur Twitter, Facebook et Whatsapp, la popularité de cette intox trouve ses racines dans l’actualité des dernières années : avec les vagues régulières de migration au Liban de réfugiés syriens fuyant la guerre, plusieurs agressions xénophobes visant des Syriens ont été filmées et signalées. En décembre 2020, un camp de réfugiés syriens avait été attaqué et saccagé, laissant près d’un million et demi de personnes sans toit.