Intox

Non, un "symbole satanique" n’est pas apparu lors des célébrations du Nouvel An à Barcelone

Cette vidéo a été tournée lors du Nouvel An 2023 devant la place d’Espagne à Barcelone.
Cette vidéo a été tournée lors du Nouvel An 2023 devant la place d’Espagne à Barcelone. © Observateurs

Une vidéo tournée lors du Nouvel An 2023 à Barcelone est partagée depuis quelques jours par des comptes Twitter adeptes des théories complotistes. Ces comptes affirment qu’un “symbole satanique” aurait été projeté dans le ciel. Mais il s’agissait en fait d’un symbole celte utilisé pour célébrer la diversité culturelle.

Publicité

La vérification en bref

  • Depuis le 2 janvier 2023, des comptes Twitter affirment, vidéo à l'appui, qu'un "symbole satanique" en forme de mouton aurait été projeté dans le ciel d'une ville d'Espagne lors des célébrations du Nouvel An 2023.
  • Cette vidéo a bien été tournée à Barcelone et montre le spectacle pyrotechnique célébrant le passage à l'année 2023.
  • La rédaction des Observateurs de France24 a contacté l'entreprise qui a réalisé ce spectacle. Son représentant explique que l'objectif était d'évoquer la diversité des cultures et la paix. Dans ce cadre, le masque en forme de mouton représentait la culture celtique.

Le détail de la vérification

"La célébration du Nouvel An en Espagne avec l'apparition de Baphomet !". Depuis le 2 janvier 2023, plusieurs tweets similaires affirment qu'un "symbole sataniste" aurait été projeté dans le ciel d'une ville d'Espagne lors des célébrations du passage à l'année 2023.

Ces tweets sont accompagnés d'une vidéo qui cumule plus de 80 000 vues et montre un feu d'artifice. Sur ces images, on aperçoit des lumières prenant la forme d'un mouton à quatre cornes. C'est ce symbole que certains comptes Twitter habitués des publications complotistes ont interprété comme un "symbole sataniste", ou même une référence directe à "Baphomet", un idole à tête de bouc.

Capture d’écran d’un tweet publié le 3 janvier 2023 et montrant une vidéo tournée à Barcelone lors du feu d’artifice célébrant le Nouvel An 2023.
Capture d’écran d’un tweet publié le 3 janvier 2023 et montrant une vidéo tournée à Barcelone lors du feu d’artifice célébrant le Nouvel An 2023. © Observateurs

Grâce à la fontaine visible sur la vidéo, il est possible de confirmer que ces images ont été tournées à Barcelone et, plus précisément, devant la place d'Espagne. À partir de ce premier indice, il est aussi possible de dater cette vidéo. Pour cela, il faut rechercher sur internet les mots clés "plaça Espanya fuegos artificiales", c'est-à-dire "place d'Espagne feux d'artifice".

Cette recherche renvoie vers plusieurs vidéos publiées sur YouTube et montrant le feu d'artifice qui a été lancé le 31 décembre 2022 devant la place d'Espagne pour célébrer le Nouvel An 2023. Or, dans ce feu d'artifice, on retrouve bien les mêmes lumières formant un mouton. Cette vidéo partagée sur Twitter a donc bien été tournée lors de cet événement.

Comparaison entre la vidéo circulant depuis le 2 janvier 2023 sur les réseaux sociaux (à gauche), et une vidéo publiée sur YouTube après avoir été tournée à Barcelone lors du Nouvel An 2023 (à droite).
Comparaison entre la vidéo circulant depuis le 2 janvier 2023 sur les réseaux sociaux (à gauche), et une vidéo publiée sur YouTube après avoir été tournée à Barcelone lors du Nouvel An 2023 (à droite). © Observateurs

Mais à quoi correspondent ces lumières en forme de mouton ? D'après plusieurs articles de presse catalans, ce spectacle pyrotechnique a été réalisé par l'entreprise française Groupe F. La rédaction des Observateurs de France 24 a donc contacté cette entreprise.

Christophe Berthonneau, directeur artistique de Groupe F, confirme que ce spectacle pyrotechnique a bien été réalisé par son entreprise. Mais il précise : 

Les formes en question sont en réalité des drones qui ont formé dans le ciel douze masques traditionnels de douze cultures du monde, du Brésil aux États-Unis, de l'Écosse au Tyrol, du Maroc à la Chine… Le propos était de célébrer joyeusement la merveilleuse diversité culturelle qui compose l'humanité.

Christophe Berthonneau précise également que ce spectacle s'est conclu par l'apparition d'une colombe "symbole de la paix" et qu'il ne comportait "aucune intention satanique". Quant au masque en forme de mouton, il s'agissait d'un "objet de tradition celte qui fait référence au mouton à quatre cornes écossais".

Ces explications se vérifient grâce aux différentes vidéos qui ont été tournées lors de ce feu d'artifice. On y voit effectivement des drones se regroupant à plusieurs reprises pour former des masques évoquant les cultures japonaises, italiennes, ou encore celtiques. Et cette partie du spectacle se termine bien par la formation d'une colombe.

Captures d’écran d’une vidéo tournée lors du Nouvel An 2023 à Barcelone et publiée sur Youtube le 2 janvier 2023.
Captures d’écran d’une vidéo tournée lors du Nouvel An 2023 à Barcelone et publiée sur Youtube le 2 janvier 2023. © Observateurs

Le masque prenant la forme d'un "mouton écossais" évoque donc une race de mouton à quatre cornes typique de l'île de Man, la loaghtan. Ces moutons sont parfois considérés comme un symbole de l'île qui fait effectivement partie des six nations celtiques reconnues par le Congrès celtique. On les retrouve par exemple sur certaines pièces de monnaies utilisées sur l'île de Man.

Comparaison entre une capture d’écran du feu d’artifice lancé dans le ciel de Barcelone lors du Nouvel An 2023 (à gauche), et une pièce de 50 pence que l’on peut trouver sur l’île de Man (à droite).
Comparaison entre une capture d’écran du feu d’artifice lancé dans le ciel de Barcelone lors du Nouvel An 2023 (à gauche), et une pièce de 50 pence que l’on peut trouver sur l’île de Man (à droite). © Observateurs

Vous souhaitez nous soumettre une photo ou une vidéo pour vérification ? Contactez-nous par message sur le compte Twitter @InfoIntoxF24 !