Intox

Pourquoi ces motifs sur ce sapin de Noël en Lettonie n’ont rien à voir avec un symbole nazi

Contrairement à ce qu’affirment des comptes Twitter francophones et russophones, ces décorations de Noël installées le 27 novembre 2022 à Lievārde, en Lettonie, ne font pas référence au nazisme mais à un costume traditionnel letton.
Contrairement à ce qu’affirment des comptes Twitter francophones et russophones, ces décorations de Noël installées le 27 novembre 2022 à Lievārde, en Lettonie, ne font pas référence au nazisme mais à un costume traditionnel letton. © Observateurs

Depuis le 29 novembre 2022, des comptes Twitter francophones et russophones partagent des images d’un sapin de Noël installé à Lievārde, une ville de Lettonie. Selon eux, les décorations de ce sapin seraient des croix gammées et donc un emblème nazi volontairement mis en avant. Ces décorations sont pourtant simplement des motifs traditionnels d’un costume ancestral letton bien antérieur au nazisme.

Publicité

La vérification en bref

  • Depuis le 29 novembre, des comptes Twitter et Telegram affirment qu’une ville lettone aurait installé des décorations de Noël ornées de croix gammées. Ces comptes, partageant des images de ces décorations qui cumulent jusqu’à 15 000 vues en français, pensent y voir un signe du “retour du nazisme en Europe”. 
  • Ces décorations ont bien été installées le 27 novembre 2022 dans la ville de Lievārde en Lettonie.
  • L’office de tourisme du district d’Ogre, où est située la ville de Lievārde, ainsi que plusieurs médias lettons expliquent que ces décorations font référence à la “ceinture de Lievārde”. Il s’agit d’un élément de costume ancestral et traditionnel letton régulièrement utilisé par la Lettonie comme un emblème national. 

Le détail de la vérification

Depuis le 29 novembre, des comptes Twitter francophones et anglophones affirment, images à l’appui, que le gouvernement letton aurait installé un sapin de Noël “ornementé de symboles nazis”. 

Ces comptes partagent des vidéos et des photographies qui montrent un sapin sur lequel on distingue des illuminations en forme de croix gammées. Et ces images ont suscité l’indignation de plusieurs utilisateurs de Twitter qui les ont d’ailleurs partagées à leur tour avec la légende “#StopLesNazi”.

Capture d’écran d’un tweet, publié le 2 décembre 2022, qui montre une vidéo du sapin de Noël installé dans la ville de Lievārde en Lettonie.
Capture d’écran d’un tweet, publié le 2 décembre 2022, qui montre une vidéo du sapin de Noël installé dans la ville de Lievārde en Lettonie. © Observateurs

Comme l’indique sa charte graphique, cette vidéo partagée dans le tweet visible ci-dessus a été publiée le 30 novembre 2022 par le site de l’agence de presse russe Ruptly. Mais si ce site parle seulement de “controverse autour de symboles ressemblant à des swastikas", d’autres images de ces mêmes décorations ont été reprises sur les réseaux sociaux par des comptes russophones qui accusent directement l’exécutif letton.

C’est par exemple le cas de la chaîne Telegram officielle de l’ambassade de Russie en Lettonie qui a publié, le 29 novembre 2022, des images de ce sapin avec pour seule légende : “préparation des vacances d’hiver dans la ville lettone de Lievārde…”, tout en relevant “avoir l’habitude de croiser des croix gammées dans les rues de Lettonie”.

Capture d’écran du message publié le 29 novembre 2022 par la chaîne Telegram officielle de l’ambassade de Russie en Lettonie.
Capture d’écran du message publié le 29 novembre 2022 par la chaîne Telegram officielle de l’ambassade de Russie en Lettonie. © Observateurs

Mais ces décorations correspondent-elles vraiment à des symboles nazis ? Pour le savoir, il faut rechercher, en anglais, les mots clefs “Lievārde christmas tree”. Cette recherche permet de constater que plusieurs articles de presse locale lettone ont relaté l’installation de ces décorations de Noël. Le site Delfi.lv explique que ce sapin a été dévoilé le 27 novembre 2022 et qu’il est installé dans le parc Rembate à Lielvārde.

Or cet article ne mentionne pas de symboles nazis mais explique que le sapin a été décoré suivant le modèle traditionnel de “la ceinture de Lielvārde”. D’après le site de la bibliothèque nationale de Lettonie, cette ceinture de Lielvārde est un “élément de costume traditionnel letton” ornementé de symboles historiques dont des traces archéologiques remontent “jusqu’au néolithique”.

Il s’agit d’une pièce de tissu rouge et blanche, composée de motifs géométriques, et qui, selon certaines croyances locales lettones, serait dotée de vertus de protection.

Cette ceinture est donc un élément traditionnel et historique qui est régulièrement utilisé par la Lettonie comme un emblème national. Le site officiel du gouvernement letton explique d’ailleurs que cette ceinture est, depuis 2015, représentée sur les passeports lettons.

Capture d’écran du site du gouvernement letton. Le passeport de droite est ornementé de symboles en rouge faisant référence à la ceinture de Lievārde.
Capture d’écran du site du gouvernement letton. Le passeport de droite est ornementé de symboles en rouge faisant référence à la ceinture de Lievārde. © Observateurs

La rédaction des Observateurs de France24 a contacté l’office de tourisme du district d’Ogre, où est située la ville de Lievārde. Elle nous a confirmé que ces décorations n’ont aucun lien avec le nazisme mais qu’elles ont été conçues pour rendre hommage à l’emblème de la ceinture de Lievārde. L’office de tourisme d’Ogre précise également : 

“La svastika est un symbole courant et très ancien qui a été très largement utilisé, dans l’Histoire et dans le monde moderne, comme un symbole de prospérité et de bonne fortune”.

La svastika, aujourd’hui largement associé au nazisme, est effectivement présente dans de “nombreuses cultures différentes depuis au moins 5 000 ans” comme l’explique le site Holocaust Encyclopedia. Il est notamment possible de trouver des broderies lettones utilisant ces symboles, et n’ayant aucun lien avec le nazisme.

La référence au nazisme en Europe, et en particulier en Ukraine, est une thématique mise en avant par de nombreux comptes depuis le début de la guerre entre l’Ukraine et la Russie, utilisant souvent des images détournées de leur contexte original.

Lire sur les Observateurs :