Intox

Le tournage d’une "fake news" ukrainienne ? Non, le clip d’une chanson sur la guerre

Ces vidéos utilisées pour prétendre que le conflit en Ukraine est mis en scène sont issues du tournage d’un clip d’une chanson de l’artiste ukrainienne Anna Khanina.
Ces vidéos utilisées pour prétendre que le conflit en Ukraine est mis en scène sont issues du tournage d’un clip d’une chanson de l’artiste ukrainienne Anna Khanina. © Observateurs

Depuis le 17 octobre 2022, des comptes prorusses relaient deux vidéos montrant ce qui semble être un soldat ukrainien en train d’être filmé. Ces séquences sont utilisées pour assurer que la guerre actuelle en Ukraine est une mise en scène. Mais les vidéos sont en fait issues du tournage du clip d’une chanson d’une artiste ukrainienne, qui traite de la "douleur de la guerre".

Publicité

La vérification en bref

  • Depuis le 17 octobre 2022, des comptes, notamment prorusses, partagent deux vidéos dans lesquelles on voit une caméra filmer ce qui ressemble à un soldat ukrainien. Selon eux, il s’agirait d’une nouvelle preuve que la guerre en Ukraine constitue une mise en scène.
  • Contacté par la rédaction des Observateurs, l’homme apparaissant dans la vidéo a expliqué qu’il s’agissait en fait d’images du tournage d’un clip de la chanteuse ukrainienne Anna Khanina, dans lequel il joue le rôle d’un soldat ukrainien.
  • Cette chanson évoque "la douleur de la guerre pour tous les Ukrainiens", selon Anna Khanina.
  • Il est d’ailleurs possible de retrouver une vidéo publiée sur YouTube par l’acteur en question, dans laquelle il montre les coulisses du tournage de ce clip.
  • La rhétorique d’une prétendue "mise en scène" de la guerre en Ukraine est régulièrement utilisée par les comptes prorusses sur les réseaux sociaux.

 

Le détail de la vérification

Une forêt, un homme en uniforme militaire arborant un écusson ukrainien, et une caméra capturant la scène. C’est ce que l’on peut voir sur deux vidéos partagées sur Facebook et Twitter depuis le 17 octobre 2022 par des comptes prorusses. Pour eux, c’est la preuve que la guerre en Ukraine ne constitue rien de plus qu’une mise en scène.

L’une des séquences, qui montre cet homme marchant lentement et étant devancé par un caméraman, a notamment été partagée par ce tweet en anglais, qui cumule plus de 300 retweets et plus de 55 000 vues. "Tout est mis en scène en Ukraine. Tout est faux, leurs revendications sont fausses, les récits faux, etc.", peut-on lire en légende de celle-ci.

La seconde vidéo montre la même personne mais cette fois à genoux, se prenant la tête dans les mains, juste devant une caméra. "Un réserviste ukrainien qui joue un rôle devant la caméra ?", se demande ainsi, en anglais, cet utilisateur de Twitter, dans une publication visionnée près de 130 000 fois et partagée plus de 2 500 fois.

"Visiblement, la prochaine fake news est déjà en cours de tournage. Les gros titres devraient être ‘armes psychologiques / armes sonores des Russes’", est-il en outre écrit dans ce tweet en allemand, partagé plus de 700 fois.

Captures d’écran d’un tweet du 18 octobre (à gauche) et du 17 octobre (à droite) utilisant ces vidéos pour prétendre que la guerre en Ukraine est une mise en scène.
Captures d’écran d’un tweet du 18 octobre (à gauche) et du 17 octobre (à droite) utilisant ces vidéos pour prétendre que la guerre en Ukraine est une mise en scène. Observateurs

Mais si ces vidéos montrent bien un tournage, celui-ci n’a jamais visé à produire des images prétendant documenter la guerre en Ukraine.

Pour retrouver le contexte dans lequel ces séquences ont été filmées, on peut s’appuyer sur plusieurs éléments présents sur celles-ci. On peut notamment repérer le logo du réseau social TikTok ainsi que l’identifiant "@user4775478401030".

En entrant ce nom d’utilisateur dans le moteur de recherche du réseau social, on trouve un compte qui inclut plusieurs vidéos, dont celles partagées ces derniers jours (ici et ici).

Sous l’une de ces vidéos, l’un des commentaires explique, en ukrainien, que la séquence montre "Petr Pavlovitch Sherekin – un acteur, propriétaire d'un réseau de salons de coiffure [...] et véritable prototype de personnage pour un jeu vidéo".

Démarche permettant de retrouver l’origine de la vidéo et le nom de l’acteur jouant dans celle-ci.
Démarche permettant de retrouver l’origine de la vidéo et le nom de l’acteur jouant dans celle-ci. Observateurs

En entrant le nom de cet acteur en ukrainien ("Петро Павлович Шерекин") sur un moteur de recherche, on retrouve plusieurs sites russes consacrés au cinéma faisant mention de celui-ci.

Le tournage d’un clip

Il est également possible de retrouver la chaîne YouTube de l’acteur, sur laquelle une vidéo présente plusieurs éléments coïncidant avec les vidéos partagées ces derniers jours. Publiée le 14 octobre 2022, celle-ci est intitulée "Comme filmé dans le clip vidéo de la chanteuse Anna Khanina". "Coulisses – un aperçu du processus de tournage", peut-on lire en description de la vidéo.

Petr Sherekin y porte le même uniforme militaire, les mêmes armes et le même bonnet que dans les vidéos partagées ces derniers jours. La caméra et la veste du caméraman sont également similaires. La même rangée de pins est en outre visible dans les deux vidéos, ce qui laisse à penser que les vidéos utilisées par les comptes prorusses ont bien été tournées dans le contexte du tournage de ce clip.

Comparaison entre la vidéo partagée ces derniers jours (au centre) et la vidéo des coulisses du tournage du clip publié par Petr Sherekin.
Comparaison entre la vidéo partagée ces derniers jours (au centre) et la vidéo des coulisses du tournage du clip publié par Petr Sherekin. Observateurs
Comparaison entre la vidéo partagée ces derniers jours (à gauche) et la vidéo des coulisses du tournage du clip publié par Petr Sherekin (à droite).
Comparaison entre la vidéo partagée ces derniers jours (à gauche) et la vidéo des coulisses du tournage du clip publié par Petr Sherekin (à droite). Observateurs

Contacté par la rédaction des Observateurs, Petr Sherekin a expliqué les circonstances dans lesquelles il a tourné ces vidéos :

"Cette vidéo est un morceau de clip de l'excellente chanteuse ukrainienne Anna Khanina. La chanson s’appelle "Berceuse". C’est une chanson sur la guerre qui se déroule maintenant en Ukraine. Dans cette vidéo, je joue le rôle d’un guerrier qui traverse la guerre dans l’espoir de retrouver sa femme et son fils et d’accéder à la victoire."

Anna Khanina, elle aussi contactée par la rédaction des Observateurs, a également affirmé que ces plans correspondent au tournage du clip de la chanson "Berceuse" ("Колыбельная", en russe), qui est sortie le 6 octobre 2022. Le clip est lui encore en cours de montage, a-t-elle expliqué.

Et ce n’est pas un hasard si le clip montre un soldat ukrainien :

"La chanson parle de la douleur de la guerre pour tous les Ukrainiens, de comment les femmes et les enfants surmontent la faim et le froid et attendent impatiemment leurs maris, frères et pères après la guerre. Elle parle de l'espoir de la victoire et de la croyance en leur avenir."

Comme beaucoup de femmes ukrainiennes, Anna Khanina a vécu les bombardements et le déchirement de devoir laisser partir son mari. Cette chanson est donc fortement nourrie par son expérience personnelle.

"C'est mon mari qui a écrit les paroles. Cette chanson et les vidéos qui l'accompagnent représentent donc la réalité. Cela montre ce que nous défendons, ce à quoi nous tenons. C'est comme une conversation du soir avec mon fils. La femme le réconforte et se réconforte elle-même en même temps. Elle croit très fort que tout ira bien !"

C’est cette douleur de la guerre que Petr Sherekin montre dans la séquence partagée ces derniers jours, où on le voit criant, à genoux, comme il l’a expliqué à la rédaction des Observateurs :

"Pendant le clip, il y a plusieurs épisodes : des épisodes de combat, de repos, de chagrin. Lors de l’épisode en question, l’homme se tient là et il a un très fort mal de tête à cause d’une contusion. Le réalisateur m’a dit : 'Je veux que tu montres la douleur, et ce n’est pas juste la douleur d’une contusion. Montre-moi la douleur de la guerre, le chagrin de la guerre, l’horreur de la guerre. Montre tout cela dans ce cri.'"

L’acteur a d'ailleurs été très surpris de la manière dont ce contenu a été réutilisé ces derniers jours :

"Quand je me suis levé ce matin, des rédactions et des agences commençaient à m’appeler et demandaient ma réaction. Quand j’ai vu sur TikTok cette séquence de quelques secondes, il y avait 2,5 millions de vues et on commençait à m’appeler pour me dire que cet épisode est utilisé en tant que 'fake news'. Mais je vous promets qu’ils ne vaincront pas les Ukrainiens avec leurs 'fake news', ni avec leurs bombardements. Une fois, une roquette a explosé et ça a brisé nos fenêtres mais ça ne nous a pas fait peur. Vous savez pourquoi ? Parce que nous sommes des Ukrainiens. Gloire à l’Ukraine !"

Depuis le début de la guerre, les comptes prorusses publient régulièrement des contenus pour appuyer la théorie d’une mise en scène du conflit en Ukraine. Récemment, des utilisateurs avaient par exemple accusé des médias d’avoir utilisé une vidéo correspondant à une "mise en scène de faux blessés", alors que la scène était authentique. Une photo d'un journaliste britannique, Jeremy Bowen, avait aussi été utilisée, à tort, pour affirmer qu'il avait fait semblant, dans le cadre d’un reportage, d’être sur la ligne de front.