Intox

La Russie détruisant une embarcation ukrainienne ? Non, il s’agit d’un ancien pont

Sur cette vidéo partagée par le ministère de la Défense russe, ce n'est pas une barge de débarquement ukrainienne qui est touchée par les forces russes.
Sur cette vidéo partagée par le ministère de la Défense russe, ce n'est pas une barge de débarquement ukrainienne qui est touchée par les forces russes. © Observateurs

Une vidéo publiée le 14 septembre 2022 par le ministère de la Défense russe et partagée par de nombreux comptes russes et européens prétend montrer la destruction d'une barge de débarquement navale ukrainienne par des hélicoptères russes. La structure touchée n’est en fait que le vestige d’un pont détruit en 1952.

Publicité

La vérification en bref

  • Le 14 septembre 2022, le ministère russe de la Défense a partagé une vidéo censée montrer la destruction par les forces russes d’une barge de débarquement ukrainienne à proximité de Zaporijjia, dans l’est du pays. 
  • Cette vidéo a été reprise et diffusée par la chaîne de télévision Russia Today, ainsi que par divers comptes russes et européens.
  • Il est possible de géolocaliser l’élément touché par l’aviation russe, qui s’avère être le vestige d’un pilier de pont construit pendant la Seconde Guerre mondiale et détruit il y a 70 ans.

Le détail de la vérification

Les forces russes auraient-elles détruit une barge ukrainienne, dans la région de Zaporijjia, dans l’est de l’Ukraine ? C’est en tous cas ce qu'affirment, vidéo à l’appui, différents comptes russes et européens. 

Capture d’écran d’une des publications Facebook prétendant montrer la destruction d’une barge ukrainienne, publiée le 15 septembre 2022.
Capture d’écran d’une des publications Facebook prétendant montrer la destruction d’une barge ukrainienne, publiée le 15 septembre 2022. © Observateurs

Ces images ont été publiées le 14 septembre 2022 par le ministère russe de la Défense sur sa chaîne Télégram, mais aussi sur VKontakte, principal réseau social russe, où elle a été vue plus de 160 000 fois. La vidéo a également été partagée par Russia Today, chaîne de télévision financée par la Russie, comme le prouve la présence du logo vert de ce média sur de nombreuses vidéos.

Dans la séquence, on voit des hélicoptères survolant des espaces agricoles avant de lancer des projectiles, déclenchant deux explosions au niveau d’un élément massif se trouvant au milieu du fleuve.

Captures d’écran de différents plans de cette vidéo prétendant montrer la destruction d’une barge ukrainienne, publiée le 14 septembre 2022 sur VKontakte.
Captures d’écran de différents plans de cette vidéo prétendant montrer la destruction d’une barge ukrainienne, publiée le 14 septembre 2022 sur VKontakte. © Observateurs

Selon la légende de la publication publiée sur Telegram, l’élément touché par les missiles russes serait une “force de débarquement navale des forces armées ukrainiennes”. “Des équipages d'hélicoptères Ka-52 ont utilisé des missiles Vikhr pour détruire une barge transportant des soldats de l'AFU [Forces Armées Ukrainiennes] qui tentaient de traverser le fleuve Dniepr”, écrit aussi le ministère russe de la Défense. Celui-ci précise que ces hélicoptères sont chargés de “protéger et défendre la centrale nucléaire” de Zaporijjia, occupée depuis plus de six mois par les Russes.

L’attaque de cette prétendue “barge de débarquement” n’est cependant filmée que depuis une distance importante, via les images enregistrées par l’hélicoptère, ce qui ne permet pas de visualiser cette prétendue embarcation avec précision.

De nombreux internautes anglophones (comme ici) ou francophones (voir par exemple cette publication Facebook qui a été vue plus de 1 000 fois) ont ensuite partagé cette vidéo sur Facebook et Twitter.

Mais l’élément touché ne correspond en fait pas à une force marine ukrainienne, comme révélé par les comptes Twitter @ua_industrial et @GeoConfirmed

Grâce à l’un des tweets partageant la vidéo, qui mentionne que la barge touchée se déplaçait “de Nikopol en direction de la ville d'Energodar”, on peut retrouver le lieu de la prétendue attaque et l’objet en question. 

Captures d’écran de Google Maps de l’emplacement de l’élément bombardé.
Captures d’écran de Google Maps de l’emplacement de l’élément bombardé. © Observateurs

Les images présentes dans la vidéo, sur lesquelles on distingue le profil de la rive du fleuve Dniepr, permettent de confirmer que l’opération a bien eu lieu à cet endroit.

Comparaison entre une vue satellite de Google Maps (à gauche) et des extraits de la vidéo publiée le 14 septembre 2022 par le Ministère russe de la défense (à droite).
Comparaison entre une vue satellite de Google Maps (à gauche) et des extraits de la vidéo publiée le 14 septembre 2022 par le Ministère russe de la défense (à droite). © Observateurs

L’élément visé par les hélicoptères russes dans la vidéo est recensé sur le site Wikimapia, qui catalogue des objets et structures dans le monde entier. Il s’agit en fait du pilier d’un ancien pont construit sur le fleuve Dniepr pendant la Seconde Guerre mondiale par l’armée nazie.

Le site précise aussi qu’après la guerre, “dans le cadre du remplissage du réservoir de Kakhovka (terminé en 1952), le pont a été démoli.” Ce réservoir avait été construit pour permettre le fonctionnement de la centrale hydroélectrique de Zaporijjia, actuellement au cœur du conflit.

En comparant avec une image disponible sur le site ukrainien 1ua, et comme montré par le média de verification italien Open.online, on peut assurer que ce reste de pont correspond bien à l’élément apparaissant dans la vidéo et étant la cible de deux explosions. 

Comparaison entre une photo du reste du pilier de pont qui existait entre Nikopol et Kamenka-Dneprovskaya (à gauche) et l’élément touché à deux reprises par les forces russes, tel qu’il apparaît dans la vidéo publiée le 14 septembre 2022 par le Ministère de la Défense russe (à droite).
Comparaison entre une photo du reste du pilier de pont qui existait entre Nikopol et Kamenka-Dneprovskaya (à gauche) et l’élément touché à deux reprises par les forces russes, tel qu’il apparaît dans la vidéo publiée le 14 septembre 2022 par le Ministère de la Défense russe (à droite). © Observateurs

Si on observe donc bien des tirs de missiles dans cette vidéo, elle ne documente en aucun cas la destruction d’une embarcation des forces maritimes ukrainiennes.