Intox

Attention, ce message patriotique ukrainien sur le pont de Crimée est un photomontage

Cette image partagée sur les réseaux sociaux est un photomontage réalisé à partir d’une photographie prise sur le Pont de Crimée en juin 2021.
Cette image partagée sur les réseaux sociaux est un photomontage réalisé à partir d’une photographie prise sur le Pont de Crimée en juin 2021. © Observateurs

Depuis le 9 août, l’armée ukrainienne a frappé à plusieurs reprises des installations russes en Crimée. Sur les réseaux sociaux, certains comptes affirment que cette contre-offensive aurait été accompagnée d’actions de propagande. Des comptes partagent notamment une image censée prouver que des panneaux numériques du pont de Crimée, qui relie la Russie à la péninsule, auraient été piratés dans le but d’y diffuser le message “Welcome to Ukraine”. Attention, cette photo est un photomontage.

Publicité

La vérification en bref

  • Depuis le 20 août 2022, plusieurs comptes Twitter affichant leur soutien à l’Ukraine partagent une photo prise sur le pont de Crimée, et affirment que des hackers ukrainiens auraient pris le contrôle des écrans du pont afin d’y diffuser des messages patriotiques. 
  • En réalité, cette photo est un montage réalisé à partir d’une image prise en juin 2021. Elle a été modifiée a posteriori pour y faire apparaître le message “Welcome to Ukraine”. 

Le détail de la vérification

Depuis le 9 août 2022, des frappes menées par l’armée ukrainienne auraient notamment visé à plusieurs reprises des infrastructures militaires russes en Crimée. Cette contre-offensive a d’ailleurs entraîné la diffusion d’images impressionnantes, montrant entre autres la fuite de vacanciers russes venus initialement profiter des célèbres stations balnéaires de cette péninsule annexée par Moscou depuis 2014.

Mais parmi les images authentiques, certains comptes Twitter francophones et anglophones affichant leur soutien à l’Ukraine ont partagé une photographie prise sur le pont reliant la Crimée à la Russie, inauguré en 2018. On y voit côte à côte deux panneaux, l’un indiquant “Pont de Crimée”, et l’autre affichant un message numérique : “Welcome to Ukraine”. D’après ces publications qui cumulent plus de 20 000 partages, des hackers ukrainiens auraient pris le contrôle de panneaux numériques du pont afin d’y afficher ce message patriotique.

Capture d’écran d’un tweet, ici publié le 21 août 2022, partageant cette photographie prise sur le pont de Crimée.
Capture d’écran d’un tweet, ici publié le 21 août 2022, partageant cette photographie prise sur le pont de Crimée. © Observateurs

Pour vérifier l’authenticité de cette image, il faut d’abord localiser le lieu où a été prise cette photo (voir ici comment procéder). L’outil Google Street View permet notamment de visiter virtuellement certaines rues ou d’avoir accès à des photographies géolocalisées. Puisque de nombreux comptes affirment que cette image a été prise sur le pont reliant la Crimée à la Russie, dont la construction a été achevée en 2018, il faut donc rechercher, sur Google Street View, des images géolocalisées à cet endroit. 

Or cette recherche permet non seulement de confirmer que cette photographie montre bien le pont de Crimée, mais même de retrouver l’image à l’origine de ces publications. Elle a effectivement été partagée sur Google Street View par un utilisateur de cet outil. Elle date en réalité de juin 2021, et surtout, on y retrouve les mêmes détails à l’exception du message numérique “Welcome to Ukraine”.

Capture d’écran de la photographie prise sur le pont de Crimée et partagée sur Google Street View en juin 2021 par l’utilisateur Maxim Kalinin.
Capture d’écran de la photographie prise sur le pont de Crimée et partagée sur Google Street View en juin 2021 par l’utilisateur Maxim Kalinin. © Observateurs

Les publications affirmant que des hackers ukrainiens auraient pris le contrôle des écrans du pont de Crimée partagent donc en réalité un photomontage réalisé à partir de cette image.

Vous souhaitez nous soumettre une photo ou une vidéo pour vérification ? Contactez-nous par message sur le compte Twitter @InfoIntoxF24 !