Intox

"Un citoyen italien" combattant en Ukraine : l’intox du président tchétchène

Une vidéo supposée montrer les documents d’identité d’un citoyen italien a été partagée le 3 juillet sur le compte du président tchétchène, Ramzan Kadyrov. Il s’agit en réalité d’un citoyen ukrainien.
Une vidéo supposée montrer les documents d’identité d’un citoyen italien a été partagée le 3 juillet sur le compte du président tchétchène, Ramzan Kadyrov. Il s’agit en réalité d’un citoyen ukrainien. © Observateurs

Une vidéo publiée le 3 juillet sur le compte Telegram du président tchétchène Ramzan Kadyrov, soutien du président russe, montre des documents qui auraient été abandonnés par l'armée ukrainienne. Selon lui, un passeport italien figure parmi les documents. C’est en réalité le document d’un citoyen ukrainien. Depuis le début de la guerre en Ukraine, des vidéos de passeports étrangers sont régulièrement publiées par des prorusses pour prouver la présence de mercenaires étrangers aux côtés des Ukrainiens.

Publicité

La vérification en bref

  • Ramzan Kadyrov a publié une vidéo montrant selon lui le document d’identité d’un "citoyen italien" combattant en Ukraine.
  • La vidéo semble authentique. Selon le président tchétchène, elle a été prise par Apta Alaudinov, le chef d’un détachement tchétchène en Ukraine.
  • Le document qu’il est possible de voir sur les images est une carte d’identité italienne – un document d'identification que les étrangers peuvent également demander s'ils résident dans une commune italienne. Ce document n’appartient pas à un citoyen italien, mais à un citoyen ukrainien : il est bien précisé sur la carte "Nationalité : ukrainienne" (voir capture d’écran ci-dessous).
  • L'affirmation selon laquelle le document d'un "citoyen italien" a été retrouvé parmi des documents de l'armée ukrainienne est donc fausse.
Capture d’écran du document d’identité, où l’on peut lire “Nationalité : ukrainienne” en italien.
Capture d’écran du document d’identité, où l’on peut lire “Nationalité : ukrainienne” en italien. © Observateurs

La vérification en détail

Le 3 juillet 2022, le président tchétchène Ramzan Kadyrov a publié une vidéo virale sur sa chaîne Telegram.

Elle montre selon lui des affaires et documents abandonnés par l'armée ukrainienne : on y voit un passeport ukrainien, divers documents en russe, des insignes et un béret qui auraient appartenu à des combattants ukrainiens.

Mais c'est surtout la présence d’un document d’identité en italien qui semble avoir interpellé le président. Sur son compte Telegram, il commente : "Qu'est-ce qu'on ne peut pas trouver parmi les affaires abandonnées des nazis, des Banderites et des Shaitans [noms utilisés par la propagande russe pour qualifier les soldats ukrainiens, NDLR] ? Cette fois, le passeport d'un citoyen italien est tombé entre les mains d'Apta Alaudinov, un assistant du chef de la République tchétchène [Apta Alaudinov est chef d’un détachement tchétchène en Ukraine, NDLR]."

Capture d’écran d’une publication datée du 3 juillet sur le compte Telegram du président tchétchène Ramzan Kadyrov : il prétend montrer le document d’un citoyen italien.
Capture d’écran d’une publication datée du 3 juillet sur le compte Telegram du président tchétchène Ramzan Kadyrov : il prétend montrer le document d’un citoyen italien. © Observateurs

Des combattants étrangers en Ukraine ?

Depuis le début de la guerre en Ukraine, des comptes prorusses ont partagé des vidéos visant à prouver la présence de mercenaires étrangers venus en aide à l’armée ukrainienne.

Parmi ces vidéos, certaines sont fausses, comme cette vidéo prétendant montrer le passeport d’un mercenaire américain précédemment analysée par notre rédaction.

Mais des volontaires étrangers combattent en effet aux côtés de l’armée ukrainienne sur les lignes de front. Il est toutefois difficile d’estimer leur nombre réel.

Cette vidéo ne montre pas le document d’un "citoyen italien" combattant avec les Ukrainiens

En regardant attentivement le document présenté comme celui d’un "citoyen italien" combattant avec les Ukrainiens, il est possible de lire "Nationalité : ukrainienne" en italien.

Une recherche sur Google permet de voir qu’il s’agit bien d’une carte d’identité italienne.

Cette carte d’identité peut être délivrée à des ressortissants étrangers habitant en Italie.

La carte d'identité de cet homme ukrainien a été délivrée par la municipalité de Foggia, en Italie.

Exemple d’une carte d’identité italienne délivrée à une ressortissante russe, mise en ligne sur le site de l’association italienne "Adopter un adulte".
Exemple d’une carte d’identité italienne délivrée à une ressortissante russe, mise en ligne sur le site de l’association italienne "Adopter un adulte". © adottareunmaggiorenne

Qui est cet homme ?

Le rôle du propriétaire du document d’identité est inconnu.

Tout homme de nationalité ukrainienne âgé entre 18 et 60 ans est dans l’obligation de prendre les armes, selon un décret de mobilisation générale instauré par le président ukrainien le 24 février.

Certains Ukrainiens résidant à l’étranger et rentrés dans leur pays au moment du déclenchement de la guerre n'ont pas pu quitter l’Ukraine en raison de ce décret.

La chaîne Telegram de Ramzan Kadyrov, un relais de la propagande russe

La vidéo, qui cumule près de 900 000 vues, a été partagée sur la chaîne personnelle de Ramzan Kadyrov en russe sur Telegram, qui compte plus de 2 500 000 abonnés. Le président tchétchène a également posté la vidéo sur son compte Twitter en arabe, cumulant plus de 17 000 vues. 

Ramzan Kadyrov, le président tchétchène, est un soutien du président russe Vladimir Poutine. Le lendemain de l'invasion russe, le 25 février, le président annonçait le déploiement de milliers de ses soldats, les "Kadyrovtsy", en Ukraine.

Sur sa chaîne Telegram, Ramzan Kadyrov se met régulièrement en scène dans des vidéos visant à montrer la puissance des troupes tchétchènes. Sa chaîne est un relais de la propagande russe sur la guerre en Ukraine : il y publie des vidéos montrant l’aide des soldats russes et tchétchènes apportée aux civils ukrainiens, il encourage ses troupes ou partage des extraits de journaux télévisés de chaînes d’État russes.

En avril, il publiait une vidéo montrant les forces tchétchènes célébrer la chute de Marioupol derrière l'un des nombreux bâtiments détruits de la ville.

Le 7 juillet, il a également publié une vidéo satirique mettant en scène une fausse capitulation du président ukrainien Volodymyr Zelensky.