Intox

Une petite fille victime d’une frappe russe ? Attention à cette vidéo sortie de son contexte

Une vidéo d’une petite fille blessée chantant l’hymne ukrainien circule. Pour certains utilisateurs, elle a été blessée lors d’une frappe russe. En réalité, sa mère a expliqué qu’il s’agissait d’un accident de vélo.
Une vidéo d’une petite fille blessée chantant l’hymne ukrainien circule. Pour certains utilisateurs, elle a été blessée lors d’une frappe russe. En réalité, sa mère a expliqué qu’il s’agissait d’un accident de vélo. © Observateurs

Des utilisateurs partagent une vidéo d'une petite fille ukrainienne, prétendument blessée par un missile russe. Toutefois, la mère de l’enfant a publié un démenti, assurant que la blessure était due à un accident de vélo.

Publicité

Sur la vidéo, on peut voir une petite fille blonde se faire bander le pied par des soignants, au moins au nombre de quatre. Elle chante l’hymne ukrainien. 

Certaines publications, comme celle-ci sur Facebook datant du 29 juin, et celle-ci sur Twitter  du même jour affirment que la vidéo montre une petite fille ukrainienne touchée par un missile russe. 

“Cette petite fille a été blessée par 🇷🇺 missiles à #Mykolaïv. Et elle chante l'hymne national à l'hôpital. #Ukrainiens invaincus” commente l’auteur de la publication sur Twitter, ArmyInform, qui se présente comme le compte officiel de l'agence d'information du ministère de la Défense de l'Ukraine. Le compte fait référence à la frappe d’un missile russe à Mykolaïv, dans le sud du pays, le 29 juin. La vidéo a été visionnée plus de 35 000 fois. 

La vidéo avec cette même affirmation a également été partagée en français sur Twitter le 30 juin, cumulant plus de 70 000 vues.

Sur Facebook, la publication est accompagnée d’une vidéo de l’explosion suite aux frappes russes sur le centre commercial de Krementchouk, en Ukraine le 27 juin, suggérant que la petite fille a été blessée lors de l’explosion.

Le compte Twitter officiel du ministère de la défense ukrainienne est disponible ici. La rédaction des Observateurs de France 24 avait déjà analysé une fausse information relayée par ce compte.  

Un accident de vélo, et non une blessure due à un tir de missile

Quand on recherche les mots “petite fille’” et “Mykolaïv” en ukrainien sur Tik Tok, on peut retrouver une vidéo de démenti d'une personne portant le même nom de famille que la petite fille. Le message a été publié le 30 juin sur le réseau social. 

“Chers amis, notre belle Elizaveta Komarevich est une vraie star ! Mais aujourd'hui, des gens malhonnêtes sur les réseaux sociaux l'ont fait passer pour une fille de Mykolaïv qui a échappé aux bombardements et qui chante l'hymne national... Elizaveta a très bien chanté l'hymne national, [mais] sa jambe [est] blessée parce qu'elle a cassé son vélo... ça arrive !” explique ce compte. 

@oh_romana1234

Друзі, наша красунька Єлизавета Комаревич - справжня зірка!Але сьогодні нечесні дяді і тьоті у соцмережах видали її, як дівчинку з Миколаєва, що врятувалася від обстрілів і співає Гімн... Гімн Єлизаветка співала дійсно круто, її боліла ніжка, бо підвів велосипед...буває!  А вона мужньо зносила травматологічну процедуру! Але вона наша і ми всі її полюбили, підтримуємо і хочемо, щоб дитинство було веселковим, у мирній Україні, у неї і у всіх-всіх діток."Червону калину" у Єлизаветиному виконанні я думала поставити у стрічку завтра! Але зараз саме час! ТРАВМА НА ВЕЛОСИПЕДІ!!!

♬ оригінальний звук - Романа

Sur son compte Tik Tok, une autre vidéo de la petite fille chantant l’hymne national a été publiée le 29 juin. 

Reuters confirme que la personne qui a publié le démenti est la mère de la petite fille. A Reuters, celle-ci a déclaré que sa fille Elizaveta, âgée de quatre ans, avait été blessée à vélo et que les affirmations selon lesquelles elle aurait été blessée dans un attentat à la bombe étaient fausses. Elle a également expliqué que la famille habite dans l'oblast ukrainien de Ternopil, à 800 km de route de Mykolaïv.