Intox

Un prisonnier ukrainien aux tatouages nazis ? La nouvelle intox pro-russe

Une photo trompeuse d’un détenu aux tatouages nazis est utilisée par des comptes pro-russes pour discréditer l’armée ukrainienne.
Une photo trompeuse d’un détenu aux tatouages nazis est utilisée par des comptes pro-russes pour discréditer l’armée ukrainienne. © Observateurs

Une photo partagée par des comptes Telegram et Twitter pro-russes prétend montrer un prisonnier ukrainien, dont les bras sont recouverts de tatouages nazis. C’est en réalité une photo datant de 2005, et montrant un détenu dans une prison biélorusse. Sa nationalité n’est pas connue.

Publicité

La vérification en bref

  • Des comptes pro-russes partagent la photo d’un prisonnier tatoué de symboles nazis, dont des croix gammées.
  • Une simple recherche par image inversée nous indique qu’il s’agit d’un détenu dans une prison biélorusse en 2005.

La vérification en détail

La photo a été publiée le 28 juin sur Telegram par Nikolaï Starikov, homme politique russe fondateur d’un mouvement pan-russe, et l’un des leaders du mouvement anti-Maïdan.

Sur cette photo, on peut voir un jeune homme, le buste et les bras couverts de tatouages nazis, dont au moins trois croix gammées. Il est assis sur une chaise pour être ausculté par un médecin. Un autre détenu est debout à sa droite, tandis qu’un homme qui semble être un surveillant est derrière lui. La photo totalise plus de 21 000 vues.

Publication Telegram du 28 juin prétendant montrer la photo d'un prisonnier ukrainien
Publication Telegram du 28 juin prétendant montrer la photo d'un prisonnier ukrainien © Observateurs

L’image a également été partagée le même jour en français sur Twitter ici et ici.

Pour les auteurs de ces publications, il s’agit d’un prisonnier ukrainien aux allégeances néo-nazies. 

Ces publications font écho au discours des autorités russes selon lesquelles il faut "dénazifier l’Ukraine".

Un détenu dans une prison biélorusse

Une simple recherche par image inversée via le logiciel Invid Verify (voir ici comment procéder) permet de retrouver la photo originale : Il s’agit d’un détenu dans un prison biélorusse en 2005.

La photo, disponible sur Getty Images, porte la légende suivante : MOGILEV, BELARUS : Un médecin de la prison biélorusse examine un prisonnier couvert de tatouages ​​nazis à la 15e prison de la ville de Mogilev, à environ 200 km de Minsk, 22 juin 2005". 

La légende indique également : "Quelque 4 000 prisonniers sont libérés conformément à l'amnistie accordée pour le 60e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale et quelque 5 000 seront libérés d'ici un an. 

Une autre photographie disponible sur Getty Images montre le même détenu sous un angle différent.

Les photos ont été prises par Viktor Drachev, reporter de l’AFP.

La nationalité du détenu n’est cependant pas connue.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les images trompeuses prétendant prouver des liens entre les Ukrainiens et des groupes néo-nazis sont régulièrement partagées par des comptes prorusses. Parmi elles, la rédaction des Observateurs de France 24 a par exemple analysé ces photomontages accusant à tort des Ukrainiens d’avoir collé des autocollants antirusses à Auschwitz.  

A LIRE SUR LES OBSERVATEURS : 

Des images décontextualisées prétendent montrer des symboles nazis en Ukraine

Des Ukrainiens qui placent des autocollants antirusses dans le camp d'Auschwitz ? C'est faux 

L'épouse d'un combattant Azov ayant témoigné à la télévision est-elle néonazie ? Attention, intox