Intox

Ces images ne montrent pas du matériel militaire de l’Otan détruit en Ukraine

Ces images publiées les 5 et 6 juin 2022 ne montrent pas des équipements militaires de l’Otan détruits en Ukraine.
Ces images publiées les 5 et 6 juin 2022 ne montrent pas des équipements militaires de l’Otan détruits en Ukraine. © Observateurs

Depuis le 5 juin, des comptes pro-russes partagent sur les réseaux sociaux des images censées montrer la destruction de matériel militaire appartenant à l’Otan et déployé en Ukraine. D’après eux, ces hélicoptères, tanks et entrepôts d’armes auraient été détruits par l’armée russe. En réalité, ces images n’ont aucun rapport avec l’Otan.

Publicité

La vérification en bref

  • Plusieurs comptes Facebook ont partagé une vidéo censée montrer des hélicoptères et tanks de l’Otan détruits par l’armée russe en Ukraine. Mais ces images sont fausses : il s’agit en fait d’un extrait du jeu vidéo Arma 3, publié sur YouTube le 7 avril 2022.
  • D’autres comptes diffusent sur Twitter et Facebook la photo d’un entrepôt en flammes. Ils affirment qu’il s’agirait d’un dépôt d’armes de l’Otan détruit en Ukraine par l’armée russe. Nous avons retrouvé le bâtiment en question. Il n’a rien de militaire et est en réalité un dépôt de céréales du port civil de Mykolaïv.

Des images de jeu vidéo

Depuis le 5 juin, plusieurs comptes Facebook partagent une vidéo censée montrer des missiles russes détruisant des hélicoptères et des tanks de l’Otan sur le territoire ukrainien. Ces comptes pro-russes s’étonnent d’ailleurs qu’aucun “média occidental n’ait rapporté ces faits”. Et pour cause : ces images cumulant près de 90 000 vues sont fausses et proviennent en réalité… d’un jeu vidéo.

Capture d’écran d’une des publications Facebook, publiée le 5 juin 2022, et partageant ces images issues d’un jeu vidéo.
Capture d’écran d’une des publications Facebook, publiée le 5 juin 2022, et partageant ces images issues d’un jeu vidéo. © Observateurs

Plusieurs éléments suscitent le doute quant à l’authenticité de ces images. Il s’agit par exemple de la musique, des bruitages, ou encore des personnages qui sont parfaitement immobiles.

Pour vérifier l’origine de cette vidéo, nous avons effectué une recherche d’image inversée (voir ici comment procéder). Cette recherche renvoie vers de nombreuses vidéos issues du jeu Arma 3. Et, en recherchant sur YouTube les mots “Arma 3 helicopter missile”, nous avons finalement retrouvé la vidéo d’origine.

Comparaison entre la vidéo publiée sur Facebook le 5 juin 2022 (à gauche) et celle publiée sur Youtube le 7 avril 2022 (à droite).
Comparaison entre la vidéo publiée sur Facebook le 5 juin 2022 (à gauche) et celle publiée sur Youtube le 7 avril 2022 (à droite). © Observateurs

L’extrait a été publié le 7 avril 2022 par un compte qui réalise des simulations de combats à partir de jeux vidéo, comme Arma 3. Le titre de la vidéo en question indique bien qu’il s’agit d’une simulation issue de Arma 3. Ces images ne montrent donc pas du matériel militaire de l’Otan détruit par la Russie.

Ce n’est pas la première fois que des images issues du jeu Arma 3 sont détournées : cela est le cas depuis le début de la guerre en Ukraine, et elles ont aussi été utilisées en 2018 pour faire croire à une attaque de drone turc en Syrie. Les créateurs de ce jeu très réaliste ont d’ailleurs, dès le 25 février 2022, alerté leur communauté au sujet de ces utilisations détournées.

Capture d’écran du tweet publié le 25 février 2022 par le compte officiel d’Arma Platform.
Capture d’écran du tweet publié le 25 février 2022 par le compte officiel d’Arma Platform. © Observateurs

Un dépôt d’armes ou un entrepôt à grain ? 

Sur Facebook, d’autres comptes pro-russes partagent depuis le 6 juin 2022 l’image d’un entrepôt en flammes. Ils affirment qu’il s’agit d’un dépôt d’armes de l’Otan, situé dans le port de Mykolaïv, qui aurait été détruit par une frappe de l’armée russe.

Capture d’écran de cette fausse information publiée sur Facebook le 6 juin 2022.
Capture d’écran de cette fausse information publiée sur Facebook le 6 juin 2022. © Observateurs

Pour vérifier ces allégations, nous avons effectué une recherche d’image inversée à partir de cette publication (voir ici comment procéder). Or cette recherche renvoie vers de nombreux tweets partageant la même image mais accompagnée d’une légende différente. D’après ces tweets, ce bâtiment serait plutôt un entrepôt à céréales du port de Mykolaïv, une ville du sud de l’Ukraine.

Capture d’écran d’un des tweets publié le 5 juin 2022 et comportant l’image de cet entrepôt en flammes.
Capture d’écran d’un des tweets publié le 5 juin 2022 et comportant l’image de cet entrepôt en flammes. © Observateurs

S’agit-il d’un entrepôt de stockage d’armes ou de céréales ? Pour le savoir, nous avons recherché sur Google des images de la ville de Mykolaïv, et, plus précisément, du port Nika-Tera. Or cette recherche renvoie vers plusieurs articles détaillant l’activité de ce port. D’après Alim Agakishiev, responsable du port depuis 2017, en 2020 les céréales représentaient 76 % des marchandises y transitant.

Surtout, certains de ces articles évoquaient, en mai 2020, la construction d’un nouvel entrepôt dédié au stockage de céréales. On retrouve dans ces articles plusieurs photographies de ce nouvel entrepôt. Or ces images correspondent à la photographie de l’incendie partagée sur Facebook et Twitter depuis le 5 juin 2022.

Comparaison entre la photographie publiée sur Facebook le 6 juin 2022 (à gauche), et celle de l’entrepôt du port de Mykolaïv publiée le 28 mai 2020 (à droite) par InterAgro.
Comparaison entre la photographie publiée sur Facebook le 6 juin 2022 (à gauche), et celle de l’entrepôt du port de Mykolaïv publiée le 28 mai 2020 (à droite) par InterAgro. © Observateurs

Le bâtiment en flammes que l’on aperçoit sur ces images n’est donc pas un dépôt d’armes de l’Otan mais bien ce nouvel entrepôt à grain du port de Mykolaïv dont des médias ukrainiens avaient annoncé la construction en mai 2020. D’autres images de cet entrepôt en flammes, prises sous d'autres angles, ont d'ailleurs été publiées le 5 juin 2022 sur Twitter.

Capture d’écran d’un des tweets publié le 5 juin 2022 et partageant d’autres images de l’incendie de cet entrepôt.
Capture d’écran d’un des tweets publié le 5 juin 2022 et partageant d’autres images de l’incendie de cet entrepôt. © Observateurs