Intox

Cette vidéo ne montre pas une prière de rue de fidèles musulmans en France

Un vidéo partagée par des comptes indiens le 7 mai prétend montrer une grande prière de rue musulmane à Paris.
Un vidéo partagée par des comptes indiens le 7 mai prétend montrer une grande prière de rue musulmane à Paris. ©

Des milliers de musulmans priant à genoux dans plusieurs rues autour d’une mosquée : cette vidéo publiée sur Twitter le 7 mai par des comptes indiens prétend que la scène se déroule en France. Ils suggèrent que les musulmans bloquent massivement les rues en France lors de prières collectives. En réalité, la vidéo montre la célébration de l’Aïd el-Fitr qui marque la fin du ramadan, le 2 mai 2022, à Moscou.

Publicité

Sur cette vidéo publiée par un compte indien en anglais le 7 mai, et cumulant plus de 233 000 vues, on peut voir des milliers de musulmans prier dans au moins trois grandes rues entourant une grande mosquée de couleur or et turquoise. “Croyez-le ou non, c'est Paris. Oui, la ville de la mode Paris en France laïque" commente l’auteur de la publication. Dans les commentaires, les internautes dénoncent ce qu’ils considèrent comme une ”islamisation” de la France : “Ne voient-ils pas la rapide prise de contrôle islamique de leur mode de vie ?” demande l’un d’eux.

Capture d’écran de la vidéo de prière de rue publiée par un compte indien le 7 mai
Capture d’écran de la vidéo de prière de rue publiée par un compte indien le 7 mai © Observateurs

La vidéo a également été partagée en hindi le 8 mai, et visionnée plus de 20 000 fois. L’auteur commente : “Les citoyens ordinaires n’ont aucun moyen de marcher…”

La vidéo a été filmée à Moscou

Au visionnage, l’architecture des bâtiments et la taille des rues interroge : on ne remarque aucun bâtiment de style haussmannien, très présent dans la capitale française.

En réalisant une capture d’écran de l’image de la mosquée dans la vidéo et en recherchant des images similaires sur Google images (voir ici comment procéder), on peut retrouver le monument : il s’agit de la Mosquée-cathédrale de Moscou, la plus grande mosquée d’Europe, inaugurée en 2015.

En effectuant une recherche par image inversée via Invid Verify, on peut trouver la même vidéo publiée le 2 mai sur la chaîne YouTube d’Islam News, un média à destination des musulmans russes. Le journal a écrit un article à ce propos, indiquant que la vidéo a été tournée le 2 mai 2022, alors que les musulmans ont célébré l'une des principales fêtes de l'Aïd el-Fitr, marquant la fin du jeûne du ramadan.

Rossiya 1, la chaîne de télévision d’État russe, a retransmis l’événement. On peut voir que la mosquée était remplie et que les croyants se sont réunis dans les rues autour de la mosquée pour prier.

La Russie compte 20 millions de musulmans. À Moscou, ils sont deux millions, pour quatre mosquées. 

Les années précédentes, les croyants étaient aussi venus en grand nombre autour de la mosquée-cathédrale de Moscou. Mais on peut s’assurer que la vidéo a été prise lors des célébrations de 2022, car l’on peut distinguer un auvent sur un bâtiment qui n’existait pas encore lors des célébrations de 2021 et des années précédentes, selon les images disponibles sur Google Maps.

Comparaison entre le bâtiment avec l’ancien auvent en 2019, le bâtiment avec l’auvent en construction en mai 2021, et l’auvent terminé sur la vidéo de 2022.
Comparaison entre le bâtiment avec l’ancien auvent en 2019, le bâtiment avec l’auvent en construction en mai 2021, et l’auvent terminé sur la vidéo de 2022. © Observateurs

La vue sur le moteur de recherche russe Yandex datant de 2021 permet de voir le même auvent après les travaux.

Le média russe anglophone Moscow Times a publié des images de la célébration en 2022, où l’on voit également l’auvent terminé.

Les images trompeuses prétendant montrer des prières de rue de fidèles musulmans dans des pays d’Europe de l’Ouest sont régulièrement partagées sur les réseaux sociaux. En octobre dernier, des internautes avaient dénoncé à l’aide de vidéos de prétendues prières de rues au Royaume-Uni, alors que celles-ci montraient en réalité un incident en Turquie et une prière organisée contre la fermeture d’une mosquée en France.

L’intox a été partagée par des comptes indiens, suggérant que la communauté musulmane a "pris le contrôle" de Paris. Dans un contexte de tensions entre les nationalistes hindous et la minorité musulmane en Inde, la stigmatisation sur les réseaux sociaux de membres de la minorité musulmane est courante en Inde, comme le montre une étude du média de vérification des faits indien Boom Live.