Intox

Ukraine : le ministre de la Défense britannique prêt à envoyer des armes nucléaires ? Pourquoi c’est faux

Une vidéo reprise par des médias russes est utilisée pour affirmer que le ministre de la Défense britannique est prêt à aider l’Ukraine en envoyant des armes nucléaires. La vidéo a en réalité été éditée par des YouTubeurs russes.
Une vidéo reprise par des médias russes est utilisée pour affirmer que le ministre de la Défense britannique est prêt à aider l’Ukraine en envoyant des armes nucléaires. La vidéo a en réalité été éditée par des YouTubeurs russes. © Observateurs

Des Youtubeurs russes se sont fait passer pour le premier ministre ukrainien Denys Shmygal auprès du ministre de la Défense du Royaume-Uni. Ils ont publié le 17 mars une vidéo avec des extraits de l’appel, suggérant que le ministre était prêt à envoyer des armes nucléaires à l’Ukraine. Reprise par des médias russes et sur les réseaux sociaux, cette vidéo s’avère trompeuse. La séquence a été coupée et le ministre britannique n’approuve en aucun cas l’envoi d'armes nucléaires à l’Ukraine.

Publicité

La vérification en bref

  • Des médias russes et des publications sur les réseaux sociaux affirment que le ministre britannique de la Défense Ben Wallace est prêt à aider l’Ukraine en lui envoyant des armes nucléaires.
  • Ils se fondent sur une vidéo publiée par des YouTubeurs russes qui se sont fait passer pour le premier ministre ukranien auprès de Ben Wallace.
  • Cette vidéo est éditée. Dans la version complète de l’appel, Ben Wallace n’approuve pas l’envoi d’armes nucléaires.

 

Le détail de la vérification

Les auteurs de la chaîne YouTube russe Vovan222prank (depuis supprimée), connus pour piéger des personnalités, en particulier celles qui critiquent le gouvernement russe, se sont fait passer pour le premier ministre ukrainien Denys Shmygal lors d’un appel vidéo avec le ministre britannique de la défense Ben Wallace. Le 17 mars, ils ont publié des extraits de leur appel avec le ministre dans une vidéo d’une minute trente, qui a atteint plus de 290 000 vues.

Sur la vidéo “teaser”, on peut écouter les YouTubeurs demander à Ben Wallace :

“Nous voulons continuer le programme nucléaire pour nous protéger de la Russie. C’est une question difficile mais nous pensons débuter le programme”.

Le ministre britannique hésite d’abord : “mais pensez-vous… Je veux dire, je pense que la Russie, loin d’être neutre, va vraiment détester cela”. Les YouTubeurs insistent, et le ministre britannique répond : “Sur toutes ces questions, je dois en parler au Premier ministre. Puis il ajoute : “le principe est que nous soutiendrons l'Ukraine dans n'importe quel choix que vous ferez”.  

“Le ministère britannique de la Défense prêt à aider l'Ukraine à acquérir des armes nucléaires” titre Komsomolskaya Pravda, un journal russe qui partage les vues du gouvernement, dans un article du 21 mars. NTV, une chaîne de télévision russe contrôlée par l’Etat, affirme également que le ministre “n'a pas exclu d'aider Kiev dans le dossier des armes nucléaires.

Le ministère russe des Affaires Étrangères a également commenté le 24 mars sur Twitter, en republiant la vidéo : “la facilité avec laquelle les responsables de Londres sont d'accord avec la possibilité que l'Ukraine ait des armes nucléaires est étonnante”.

La vidéo a également été partagée sur les réseaux sociaux. T-house, un média chinois contrôlé par l’Etat, a publié la vidéo dans une publication en anglais sur Facebook le 22 mars.

La vidéo circule aussi sur des comptes anglophones de Twitter et en russe.

Une vidéo “teaser” éditée par les YouTubeurs russes

Le 21 mars, les YouTubeurs russes ont publié la version complète de l’appel, d’une durée de 16’28, depuis supprimée et republiée le 24 mars sur leur chaîne YouTube. 

Lorsque les YouTubeurs russes demandent à Ben Wallace : “Nous voulons continuer le programme nucléaire pour nous protéger de la Russie. C’est une question difficile mais nous pensons débuter le programme”, la réponse du ministre est effectivement hésitante : “mais pensez-vous… Je veux dire, je pense que la Russie, loin d’être neutre, va vraiment détester cela”. Il répond à 12’33, après que les YouTubeurs insistent : “Sur toutes ces questions, je dois en parler au Premier ministre. Le principe est que nous soutiendrons l'Ukraine dans n'importe quel choix que vous ferez”. 

Cependant, les YouTubeurs ont coupé une partie de l’appel, dans laquelle la position de Ben Wallace est plus claire. A 15’39, soit trois minutes après sa réponse hésitante, il explique : “Concernant votre acquisition d'armes nucléaires ou une recherche similaire, je serais très prudent à ce sujet. Nous avons signé le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. C'est une tout autre affaire. Il faut être très prudent avec ça”. 

Capture d’écran de la vidéo publiée le 24 mars, dans laquelle la position de Ben Wallace est plus claire
Capture d’écran de la vidéo publiée le 24 mars, dans laquelle la position de Ben Wallace est plus claire © Vovan222prank
Capture d’écran de la vidéo publiée le 24 mars, dans laquelle la position de Ben Wallace est plus claire.
Capture d’écran de la vidéo publiée le 24 mars, dans laquelle la position de Ben Wallace est plus claire. © Vovan222prank

Le ministère britannique de la Défense a réagi en demandant à YouTube dans une déclaration publiée sur Twitter le 23 mars de supprimer les vidéos "truquées par la Russie”.