Intox

Ukraine : attention à ces images censées montrer la résistance des Ukrainiens face à l’armée russe

Ces images ne montrent pas des actes de résistance menés par des civils ukrainiens.
Ces images ne montrent pas des actes de résistance menés par des civils ukrainiens. © Les Observateurs

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, des images censées montrer des actes de résistance ukrainiens ont été partagées sur les réseaux sociaux. Mais si la population se mobilise effectivement dans plusieurs villes, certaines de ces publications sont en réalité des images sorties de leur contexte et n’ont rien à voir avec le conflit en cours. 

Publicité

La vérification en bref

  • Sur les réseaux sociaux, des comptes soutenant la population ukrainienne partagent des publications censées représenter sa mobilisation face à l’armée russe. 
  • De nombreuses preuves de cette mobilisation ont été vérifiées. 
  • Si beaucoup de ces images sont authentiques, certaines publications diffusent de fausses informations.
  • Grâce à des recherches d’images inversées, nous avons pu retrouver l’origine de ces images qui n’ont aucun rapport avec la guerre en Ukraine.

Le détail de la vérification

Une Première dame qui prend les armes, une jeune fille ukrainienne qui s’oppose aux soldats russes, ou encore des tutos pour conduire des blindés dérobés à l’ennemi… Depuis le 24 février, de nombreux comptes ont partagé sur les réseaux sociaux des images montrant des civils s’opposant avec courage à l’armée russe. La rédaction des Observateurs a authentifié plusieurs de ces vidéos. En revanche, certaines publications, censées elles aussi montrer la résistance ukrainienne, diffusent en réalité des images qui n’ont rien à voir avec ce conflit. 

La Première dame d’Ukraine a-t-elle pris les armes contre l’armée russe ?

Sur Tik Tok, un montage censé représenter Olena Zelenska, Première dame d’Ukraine, en tenue militaire, cumule plus de quatre millions de vues. Cette vidéo mélange des clichés authentiques de l’épouse du président Volodymyr Zelensky, avec la photo d’une femme vêtue d’un uniforme de l’armée ukrainienne. D’après certains comptes qui partagent ce montage, cette photo démontrerait que la Première dame d’Ukraine a rejoint l’armée pour défendre son pays. 

Capture d’écran du montage diffusant une fausse image de la Première dame d’Ukraine. 03/03/2022.
Capture d’écran du montage diffusant une fausse image de la Première dame d’Ukraine. 03/03/2022. © Les Observateurs

Pour retrouver l’origine de cette photographie, nous avons réalisé une recherche d’image inversée (voir ici comment procéder). Nous avons retrouvé ce portrait dans plusieurs banques d’images en ligne, par exemple sur le site istock. La légende du cliché indique qu’il a été pris le 22 août 2021 par le photographe Volodymyr Zakharov, et qu'il s'agit d’une photographie d’une “militaire ukrainienne lors d’un entraînement pour le défilé célébrant les 30 ans de l’indépendance de l’Ukraine”. Cette image ne montre donc pas la Première dame d’Ukraine. 

Capture d’écran de la photographie diffusée sur le site istock. 03/03/2022.
Capture d’écran de la photographie diffusée sur le site istock. 03/03/2022. © Les Observateurs

Un tuto pour conduire les blindés dérobés à l'armée russe ?

Sur Twitter, une vidéo, qui cumule plus de sept millions de vues, montre une femme conduisant un véhicule militaire dans un paysage enneigé. D’après les comptes de soutiens de l’Ukraine qui la partagent depuis le 28 février, il s’agirait d’un “tuto réalisé par une Ukrainienne expliquant comment conduire les blindés abandonnés ou dérobés à l’armée russe”. 

Capture d’écran d’un des tweets partageant ce faux tuto pour conduire un blindé. 03/03/2022.
Capture d’écran d’un des tweets partageant ce faux tuto pour conduire un blindé. 03/03/2022. © Les Observateurs

À partir de cette publication, il est possible de retrouver le compte TikTok à l’origine de cette vidéo puisque son nom d’utilisateur, @nastyatyman, est visible sur l’image. D'après nos recherches, Nastya Tyman a partagé cette vidéo le 16 février 2021, un an avant le début de l’attaque de l’armée russe. Surtout, d’après la biographie de sa chaîne YouTube, elle n’est pas ukrainienne mais russe. En février 2021, elle avait par exemple partagé une publication sur Instagram pour célébrer le “Jour du défenseur de la Patrie”, une fête nationale célébrée en Russie. Si ce tuto montre bien comment conduire un véhicule militaire, il a en réalité été publié en février 2021 par une vidéaste russe. 

Une fillette ukrainienne s'opposant à un soldat russe ?

Depuis le 27 février, plusieurs images d’une même fillette s’opposant à un homme en uniforme militaire sont partagées sur les réseaux sociaux. Certains comptes Twitter affirment que ces images montreraient une “Ukrainienne de huit ans ordonnant à un soldat russe de rentrer dans son pays”. 

Capture d’écran d’un des tweets partageant cette image décontextualisée. 03/03/2022.
Capture d’écran d’un des tweets partageant cette image décontextualisée. 03/03/2022. © Les Observateurs

Grâce à une recherche d’image inversée, nous avons retrouvé plusieurs articles de médias israéliens reprenant ces mêmes photographies. Mais ces articles relatent des faits qui se sont produits en Cisjordanie et non en Ukraine. Par exemple, le Times of Israel explique que ces images sont tirées d’une vidéo datée de 2012 dans laquelle une Palestinienne de onze ans interpelle un soldat israélien. Cette jeune fille est en réalité Ahed Tamimi, une militante palestinienne qui, plusieurs années après cet événement, continue de défendre son engagement. Ces images n’ont donc aucun rapport avec la guerre en Ukraine. 

Capture d’écran de l’image d’Ahed Tamimi utilisée dans un article du Times of Israel. 03/03/2022.
Capture d’écran de l’image d’Ahed Tamimi utilisée dans un article du Times of Israel. 03/03/2022. © Les Observateurs