En Russie, des habitants défendent leur village contre les feux de forêts

Des vidéos sur les réseaux sociaux montrent des habitants du village de Nesteniarvi au nord-ouest de la Russie lutter contre les feux de forêt.
Des vidéos sur les réseaux sociaux montrent des habitants du village de Nesteniarvi au nord-ouest de la Russie lutter contre les feux de forêt. © Capture d'écran de vidéos publiées sur le réseau social Vkontakte.

Les habitants du village de Naïsteniarvi, en république de Carélie (nord-ouest de la Russie) luttent eux-mêmes depuis le 14 juillet contre les incendies qui ravagent les forêts environnantes. Les secours seuls ne sont pas parvenus à en venir à bout.

Publicité

Dans une forêt en proie aux flammes, un homme en short tente d’éteindre l’incendie en tapant sur le brasier avec une pelle. "Il n’y a personne ! On est tous les trois, c’est tout", déplore celui qui filme la vidéo, le 19 juillet, à quelques kilomètres du village de Naïsteniarvi, dans la république russe de Carélie. Elle a été reprise par plusieurs médias russes :

 

La vidéo a été filmée par Anton Lukashevich le 19 juillet.

Les premiers foyers se sont déclarés le 14 juillet près de ce village d’un millier d’habitants situé à 500 kilomètres au nord de Saint-Pétersbourg. Cette année encore, la Russie est touchée par des feux de forêts particulièrement violents dans plusieurs régions.

"Si les habitants n’avaient pas été là, je ne sais pas ce qu’il se serait passé"

La vidéo a été filmée par Anton Lukashevich, 22 ans. Il l’a publiée sur les réseaux sociaux pour alerter les pompiers sur la détresse des habitants. Étudiant originaire du village, il était rentré de Moscou pour les vacances lorsque les incendies ont commencé. Face à l’ampleur exceptionnelle des feux et l’action insuffisante des secours, les villageois se sont organisés :

J’ai vu sur [le réseau social] Vkontakte que l’on cherchait urgemment des hommes pour aider à éteindre l’incendie. Lorsque je suis arrivé sur place, deux membres des équipes du ministère des Situations d’urgence étaient assis. Il y avait un camion de pompiers et, tout autour, des habitants venus aider : avec des pelles, des seaux, des bidons. Tout était en fumée et on attendait qu’on nous dise quoi faire. (…) Le deuxième jour, nous avons commencé à nous organiser nous-mêmes : nous avons rassemblé toutes sortes de tonneaux, nous avons acheté tous les arrosoirs des magasins, et nous les amenions vers le lieu de l’incendie sur des remorques.

La vidéo a été filmée par Anton Lukashevich le 19 juillet.

Les premiers jours, ce sont surtout les jeunes qui ont aidé. Puis, les gens se sont spontanément réunis et tout le monde était là : les femmes, les enfants qui, sous la surveillance de leurs parents, apportaient de l’eau, et des vieillards aussi… Des jeunes sont arrivés de Petrozavodsk, de Moscou, de Saint-Pétersbourg, certains ont pris des congés pour venir donner un coup de main.

À présent, nous effectuons des patrouilles, nous versons de l’eau dans des tonneaux que nous avons placés le long de la route. Les secours et les pompiers, aussi. Mais les premiers jours, nous avons lutté avec nos propres forces.

Si nous n’avions pas donné l’alerte, et si les habitants n’avaient pas été là, je ne sais pas ce qu’il se serait passé. Les habitants ont tenu jusqu’à la fin, alors qu’ils tombaient de fatigue. Ils dormaient deux heures par jour et faisaient un travail si difficile : nous devions courir avec des seaux en fer de 20 litres dans chaque main. J’ai encore mal aux jambes. Il faut être fier de ces habitants qui ont fait un tel travail sans préparation, sans rien.

La vidéo a été publiée le 19 juillet dans le groupe Vkontakte utilisé pour coordonner les volontaires pour éteindre l’incendie.

Les volontaires ont aussi joué un rôle crucial dans l’évacuation du village le 18 juillet : Anton a fait trois allers-retours en voiture pour évacuer des gens avant l’arrivée des autobus. Environ 500 personnes ont été évacuées. Selon lui, au moins une quarantaine de villageois ont participé aux efforts pour éteindre l’incendie. Si le feu est désormais sous contrôle, Anton craint qu’avec le retour de la sécheresse, les incendies reprennent.

Le 23 juillet, le gouverneur de la république de Carélie a salué le travail des pompiers, des secours et des volontaires pour lutter contre l’incendie. Sur les réseaux sociaux, les autorités régionales ont publié plusieurs vidéos montrant l’implication des pompiers dans les efforts pour éteindre le feu, tout en insistant sur la nécessité de travailler avec des bénévoles.

Cette année, la république de Carélie a connu des incendies record depuis le début du siècle, avec 20 000 hectares partis en fumée depuis le 1er janvier 2021, selon les données satellites de l’Agence fédérale des forêts de la Fédération de Russie. D’autres régions russes, en Sibérie et en Extrême-Orient, sont encore davantage touchées par les feux de forêts. Selon l'organisation Greenpeace, environ 10,8 millions d’hectares ont brûlé en Russie depuis le début de l'année.