INTOX

Photo d’un manifestant avec un manteau Polo Ralph Lauren : attention aux photos retouchées

Capture d’écran de l’image circulant sur les réseaux sociaux depuis le 10 juillet 2021 comme étant une photo véridique. Prise le 6 juin 2020, la photo a en réalité été photoshopée et postée le 18 juin 2021 par un artiste belge, Marijn Achternaam.
Capture d’écran de l’image circulant sur les réseaux sociaux depuis le 10 juillet 2021 comme étant une photo véridique. Prise le 6 juin 2020, la photo a en réalité été photoshopée et postée le 18 juin 2021 par un artiste belge, Marijn Achternaam. © Observateurs

Cette photo circule depuis le 10 juillet sur Twitter et Facebook comme une image prise "au bon moment" : le logo “Polo Ralph Lauren” sur la veste de l’homme de dos semble immortaliser la même scène que le policier à cheval qui brandit une matraque. Mais l’image est une création de l’artiste Marijn Achternaam, qui a modifié graphiquement l’image originale.

Publicité

Sur Facebook et Twitter, la photo qui est partagée montre un policier à cheval, avec une veste fluo jaune, brandissant une matraque en direction d’un manifestant portant une doudoune à capuche noire. Dans son dos, le logo de la marque “Polo Ralph Lauren”, ressemblant étrangement à la scène se déroulant juste à côté de lui. Partagée près de 7,000 fois dans ce tweet, le cliché serait pris à l’instant parfait pour aligner les deux scènes, comme le suggère le compte Twitter qui le partage.

Depuis le 10 juillet, la photo est partagée en anglais et en français, sans mentionner sa date exacte ou le fait qu’elle a été modifiée. "Incroyable photo prise en juin 2020 à Londres", peut-on lire par exemple dans cette publication Facebook partagée deux cent fois.

Pour retrouver la photo d’origine, nous avons utilisé une recherche d’image inversée (voir ici comment procéder) sur Google Images. On peut retrouver la photo d’origine sans le logo “Polo Ralph Lauren” sur le manteau de la personne de dos, sur le site de la banque d’images américaine en ligne Getty Images. Le cliché a été réalisé le 6 juin 2020 par Daniel Leal-Olivas, photographe de l’agence AFP, à Londres.

On peut retrouver la photo dans cet article du média anglais “The Independent”, qui mentionne l’événement en question du 6 juin 2020. Lors d’une manifestation du mouvement Black Lives Matter dans le centre de Londres, plusieurs charges par la police à cheval britannique avaient eu lieu. Dans cet article du Huffington Post, on peut voir une autre photo des policiers montés pendant la manifestation.

L’image partagée sur les réseaux sociaux, celle où le logo “Polo Ralph Lauren” a été ajouté, peut être retrouvée sur le profil Instagram de l’artiste belge Marijn Achternaam, qui détourne des photos en y ajoutant des logos de marques célèbres. On retrouve l’image dans une publication du 18 juin 2021 accompagnée de la légende “All this Polo on, I got horsepower⁠⁠”, une phrase extraite des paroles de la chanson “Mercy” de Kanye West.

Contacté par la rédaction des Observateurs, l’artiste et designer graphique a expliqué avoir voulu travailler sur les problématiques de violence policière et de racisme, à travers le détournement du logo d’une marque de luxe :

“De nos jours, vous ne pouvez pas croire tout ce que vous voyez. C'est aussi le cas dans mon travail « All this Polo on, I got horsepower » [en français : “Avec du Polo sur le dos, j'ai plus de chevaux sous le capot”]. Le travail est une photo que j'ai trouvée sur Internet, dans laquelle j'ai ensuite photoshopé le logo Polo Ralph Lauren sur la veste. Le thème de l'œuvre est bien sûr la violence policière, le racisme et l'oppression de l'opinion publique.

Je travaille dans une agence de publicité, donc le branding et les logos m'ont toujours fasciné, surtout lorsqu'ils sont utilisés hors contexte. De nos jours, les gens sont devenus insensibles aux problèmes auxquels le monde est confronté, mais nous sommes obsédés par les biens matériels, surtout s'ils sont fabriqués par des marques de luxe. C'est pourquoi j'essaie de présenter les problèmes de manière esthétique et attrayante afin que le spectateur ne les rejette pas immédiatement et soit prêt à réfléchir sur le sujet."

Publication Instagram de @marijnachternaam du 17 mai 2021, légendée “Moving your future”, où l’on peut voir un bloc de glace tomber dans l’eau et le mot “Hell” écrit en reprenant le logo de la compagnie pétrolière Shell.  

 

Publication Instagram de @marijnachternaam du 24 mai 2021, légendée “All that glitters ain't gold⁠⁠”, où l’on peut voir un jeune enfant enveloppé dans une couverture de survie et le mot “Refucci” écrit en reprenant le logo de la marque de luxe Gucci.

"La marque Ralph Lauren a également une valeur symbolique. C'est une référence à la communauté hip-hop noire des années 80 et 90 où ils défiaient le classisme [discrimination fondée sur l'appartenance ou la non-appartenance à une classe sociale, NDLR] en portant du Ralph Lauren. En prenant quelque chose d'exclusif, qui n'était pas fait pour eux et qui ne leur était pas facilement accessible, ils se sont responsabilisés.”

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les vérifications des images, consultez le compte Twitter @InfoIntoxF24.