INTOX

Emmanuel Macron ne fait pas un signe franc-maçon sur cette photo, mais le symbole des JO de Paris

Cette photo qui circule sur les réseaux sociaux depuis fin juin, date en réalité de 2017, et ne montre pas le “signe delta des franc-maçons”, mais le signe de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024.
Cette photo qui circule sur les réseaux sociaux depuis fin juin, date en réalité de 2017, et ne montre pas le “signe delta des franc-maçons”, mais le signe de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024. © Observateurs

Une photo circulant sur Facebook depuis fin juin prétend montrer le président Emmanuel Macron entouré de responsables politiques en train de faire ce qui serait le symbole “delta”, un signe “franc-maçon” et qui aurait par ailleurs un prétendu lien direct avec le variant delta du Covid-19. La photo n’est pas récente, et ne montre rien de tout cela : elle a été prise lors d’un événement de soutien à la candidature de la ville de Paris pour les Jeux olympiques de 2024. 

Publicité

Partagée plusieurs centaines de fois sur Facebook depuis la fin du mois de juin, la photo montre six personnes côte à côte, dont le président français, Emmanuel Macron, faisant un signe triangulaire en joignant leurs index avec ceux de leurs voisins. L’image est souvent accompagnée d’une légende sous-entendant l’existence d’un lien immédiat entre ce signe, la franc maçonnerie, et la propagation du variant delta du Covid-19. Le texte précis repris dans la majorité des publications est le suivant :

Urgent !! Ils ne se cachent même plus !! Cette photo parle d’elle-même ! La franc-maçonnerie et le signe delta des franc-maçons !! Tiens !! Delta, ce mot ne vous dit rien en ce moment… Ouvrez les yeux!!

 

Dans les commentaires, des utilisateurs vont dans le sens de la publication, expliquant : “On leur a dicté comment se placer... Eux ne savent pas puisqu'ils sont manipulés…” (sic) ou encore que :  “Delta est aussi la 4e lettre de l'alphabet (en Grec aussi)... Comme dans 4e VAGUE, vous voyez pourquoi ils aiment ce variant !” (sic)

Une image de 2017, lorsque Paris était encore ville candidate pour organiser les Jeux olympiques

En réalité, une rapide recherche d’image inversée (voir ici comment procéder) nous apprend que cette photo date du 11 juillet 2017. Elle a été prise par un photographe de l’AFP lors d’une conférence de presse à Lausanne, en Suisse, visant à présenter aux membres du Comité international olympique (CIO) la candidature de Paris pour l’accueil des Jeux olympiques de 2024. On peut la retrouver non coupée par exemple dans cet article de Sud Ouest du 13 septembre 2017, qui retrace la campagne de Paris 2024 en images.

Capture d'écran de la photographie de l'AFP du Comité Paris 2024 ainsi que sa légende, présente dans l'article de Sud Ouest du 13 septembre 2017 "Paris 2024 : retour sur une folle campagne olympique en images"
Capture d'écran de la photographie de l'AFP du Comité Paris 2024 ainsi que sa légende, présente dans l'article de Sud Ouest du 13 septembre 2017 "Paris 2024 : retour sur une folle campagne olympique en images" © Observateurs

On peut y voir de gauche à droite des membres du Comité Paris 2024 ainsi que le président de la République : Valérie Pécresse, présidente d’Île-de-France, Denis Masseglia, président du Comité olympique Français, Emmanuel Macron, président de la République, Tony Estanguet, champion olympique et membre du CIO, Anne Hidalgo, maire de Paris et Bernard Lapasset, co-président avec Tony Estanguet de la candidature du Comité Paris 2024.

L’image complète comporte aussi Emmanuelle Assman ainsi que Laura Flessel, qui avait publié la photo dans un tweet le 1er août 2017, témoignant son soutien au président de la République dans la “dernière ligne droite” de cette candidature : 

Après la victoire de la candidature de Paris 2024 validée à Lima par le CIO le 13 septembre 2017, de nombreux articles comportent la photo en question, parfois même sous la forme d’une infographie proposée par l’AFP présentant les membres du comité d’organisation, comme dans cet article de Challenges.

Infographie de l’AFP utilisée pour présenter l’équipe des Jeux Olympiques de Paris 2024 dans l’article de Challenges du 15 septembre 2017, "JO-2024: tapis rouge pour la délégation française, de retour à Paris"
Infographie de l’AFP utilisée pour présenter l’équipe des Jeux Olympiques de Paris 2024 dans l’article de Challenges du 15 septembre 2017, "JO-2024: tapis rouge pour la délégation française, de retour à Paris" © AFP

“Paris” mais aussi “Tour Eiffel” en langue des signes : un geste et un symbole immatériel et compréhensible par tous

Le signe effectué par les responsables de la candidature Paris-2024 sur cette photo n’a rien à voir avec celui du “signe delta” ni la "franc-maçonnerie" : censé représenter un triangle formé par une ou deux mains, c’est le geste qui correspond au logo de Paris 2024, figurant la Tour Eiffel. Ce logo a été présenté dès le 9 février 2016. Le communiqué de presse de l’époque parle d’un logo “qui évoque la silhouette de la Tour Eiffel (...) un monument emblématique et fédérateur”.

Un geste facile à reproduire pour la communication du comité d’organisation, puisqu’il est repris lors d’autres événements par ses membres, mais aussi par des personnalités politiques ou des sportifs exprimant leur soutien à la candidature. C’est d’ailleurs le signe de “Paris” et de “Tour Eiffel” en langue des signes française, comme indiqué dans un tweet en mai 2017.

Les internautes ayant partagé la photo devenue virale font en réalité référence au symbole du triangle utilisé dans plusieurs mouvements dont la tradition franc-maçonnique, représenté comme une pyramide, un triangle rayonnant, ou comme un œil placé au centre d’un triangle. Appelé “Œil de la Providence” ou “Delta lumineux”, le symbole renvoie originellement au “Grand Architecte de l'Univers”, une des manières de nommer Dieu dans la tradition judéo-chrétienne bien avant que la franc-maçonnerie se soit organisée. Le triangle évoque pour les francs-maçons le principe d'ordre universel, la loi d'équilibre.

De manière générale, les triangles sont souvent utilisés comme des “preuves” de la présence d’un mouvement dit illuminati ou franc-maçon, considérés comme des mouvements secrets qui laisseraient échapper quelques symboles de leur présence, dont les triangles.

À l’époque où Paris 2024 était encore seulement candidat à l’organisation des Jeux olympiques, des sportifs célèbres comme le couple de boxeurs champions olympiques Estelle Mossely et Tony Yoka, ou encore Zinedine Zidane ont posé en faisant le geste de Paris-2024, pour exprimer leur soutien à la candidature française. 

Pour suivre les vérifications au quotidien de l'équipe des Observateurs, abonnez-vous au compte Twitter @InfoIntoxF24.