INTOX

Après Emmanuel Macron, une députée française giflée ? Non, il s'agit d'un extrait d’une série française

Des internautes ont affirmé qu'une députée française avait reçu une gifle après celle reçue par Emmanuel Macron le 9 juin. Mais il s'agit d'une scène tirée d'une série française.
Des internautes ont affirmé qu'une députée française avait reçu une gifle après celle reçue par Emmanuel Macron le 9 juin. Mais il s'agit d'une scène tirée d'une série française. © Baron Noir / Canal+

Plusieurs publications, vues au total plus de 150 000 fois depuis le 15 juin, prétendent montrer une députée française être giflée, quelques jours après la gifle reçue par Emmanuel Macron le 8 juin en marge d’un déplacement dans la Drôme. Mais la vidéo est en réalité tirée de la série française "Baron Noir", et est une pure fiction.

Publicité

"Encore une gifle, cette fois-ci, à une députée. C'est ça, la France de Macron", commentent des utilisateurs de Facebook en relayant une vidéo d’un peu plus d’une minute où on voit une femme, présentée comme une "députée française", frappée par un individu en marge d’une manifestation.

L’extrait vidéo a été relayé dans une dizaine de publications, dont certaines précisent par exemple : "Ça chauffe à Paris […] La cause est basée sur la réclamation de la victoire volée". Une de ces publications avait dépassé les 140 000 vues le 18 juin. 

La publication a aussi circulé sur WhatsApp et a été signalée par un lecteur à la rédaction des Observateurs de France 24 demandant d’où était issu cet extrait.

Bien que la scène soit clairement montée à la façon d’un film avec des plans en champ et contre-champ, nombre de commentaires démontrent qu’elle a été prise au sérieux par beaucoup. 

Pourquoi c’est faux

La scène est tirée de la série "Baron Noir" diffusée sur Canal+, et qui traite de la vie politique française avec des personnages de fiction inspirés de la réalité. Le personnage dans la séquence de la gifle n’est pas une "députée française " mais Amélie Dorendeu, élue présidente de la République à l’issue de la saison 2, et incarnée par Anna Mouglalis.

La scène de la "gifle" intervient dans l'épisode 5 de la saison 3, alors qu’Amélie Dorendeu a proposé un référendum avec pour question : "Voulez-vous oui ou non, supprimer l'élection du Président de la République au suffrage universel direct ?". C’est lorsqu’elle va à la rencontre de manifestants non loin du palais présidentiel qu'elle reçoit la gifle.

Après la gifle reçue par Emmanuel Macron, de nombreux médias avaient remarqué la similitude de la scène avec celle de "Baron Noir". La série a régulièrement été saluée par la critique pour son anticipation ultraréaliste de la vie politique française.