France : avec ses vidéos ludiques, Ludovic, l’éboueur parisien devenu star de TikTok

Captures d'écran de vidéos postée par Ludovic Franceschet sur son compte TikTok.
Captures d'écran de vidéos postée par Ludovic Franceschet sur son compte TikTok. © Observers

Dénoncer l’accumulation des déchets due à la pandémie de Covid-19, sensibiliser aux bons gestes, raconter son quotidien : sur TikTok ou Instagram, Ludovic, un éboueur parisien cumule les vidéos et des dizaines de milliers de vues. Un succès dont il veut continuer à profiter pour inciter les usagers à adopter des comportements plus responsables.

Publicité

Il manie ensemble l’humour, la bonhomie, la pédagogie, et ça marche. Depuis mai 2019, Ludovic Franceschet publie jusqu’à trois vidéos par jour pour raconter sa vie d’agent de propreté dans les rues de la capitale française. Il affiche près de 60 000 abonnés sur TikTok, sa plateforme de prédilection, car son but est avant tout de parler “aux 15-36 ans”. 

Fier de son métier, qu’il souligne avoir choisi depuis quatre ans après une première vie d’aide-soignant, il veut montrer que les éboueurs sont en première ligne dans le combat pour l’écologie. “La Terre est notre maison et on est en train de la pourrir” fait-il valoir.

@ludovicf_off

Répondre à la @justinedalsace merci pour votre soutien ##éboueurs ##EarthCleaners ##commantaire ##pourtoi

♬ son original - EarthCleaner

“Les éboueurs sont un peu les médecins des rues !” 

En mai 2019 en découvrant TikTok, je me suis dit que je pourrais faire une vidéo sur mon travail : la vidéo a bien marché - elle atteint  aujourd’hui 345 000 vues - et  j’ai récolté une centaine d’abonnés. Je me suis dit : “peut-être que je peux en intéresser beaucoup plus”.    partir d'août 2020 j’ai découvert les vidéos en direct, ce qui a augmenté encore plus la popularité du compte.

Mon but c’est de montrer la réalité de mon métier, d’en transmettre les bonnes valeurs et de sensibiliser les gens aux bons gestes. 

Le Covid-19 a provoqué une affluence de déchets exceptionnelle, on a deux fois plus de travail. Avec les restaurants fermés, les gens prennent à emporter et mangent dans les rues. Ils vont jeter leur déchets dans la première poubelle qu’ils trouvent, et si elle est pleine, certains les déposent à côté alors que parfois il suffit d’aller à la poubelle suivante qui n’est pas pleine. 

@ludovicf_off

Pour soutenir ce beau métier , Éboueur , abonnez vous . Merci ##pourtoi ##éboueurs ##EarthCleaners ##avantaprès

♬ son original - EarthCleaner

C’est de l’incivisme. Les poubelles des parcs aussi débordent. Autre exemple, les masques : j’en ramasse tous les jours par terre, des gens les posent à côté d’eux et les oublient ou les laissent tomber de leur poche. C’est dangereux pour nous, mais pour les autres aussi : imaginez qu’un gamin tombe dessus, le masque peut être infecté par le Covid-19 ou tout un tas d’autres maladies. 

@ludovicf_off

N’hésitez pas à donner de la force à ce beau métier Éboueur. Abonnez vous ..##pourtoi ##éboueurs ##depollution ##poubelle ##dépollution ##pollution

♬ Objectif terre - Rudgy Pajany

Le problème de ces déchets qui traînent, c’est que dès qu’il y a un peu de vent, ils vont être poussés, déplacés. On retrouve des déchets dans les arbres, sur les bords de route, on ne peut pas toujours tout rattraper. Mais le travail des éboueurs est d’autant plus important, en somme, les éboueurs sont un peu les médecins des rues ! 

D’autres gestes que je veux dénoncer sont, par exemple, les gens qui crachent leur chewing-gum par terre ou jettent leur mégot. On se dit “c’est bon un éboueur les ramassera". Ce n’est pas comme ça que ça marche.               

En dehors de ça, je veux montrer les difficultés que notre travail occasionne. Par exemple, j’ai fait une vidéo pour montrer comment ramasser une seringue. Il  y a un protocole, on utilise une pince, on met la seringue dans une boîte. Quand je vois une seringue, je suis content parce que je me dis que je vais la mettre en sécurité et qu’un enfant ne tombera pas dessus. 

Mon objectif c’est de gagner un maximum d’abonnés, je vise les 100 000, et le million après ! Je fais deux à trois vidéos par jour, c’est un vrai boulot, des amis m’aident à gérer les différents formats requis entre TikTok, Instagram, Twitter… 

@ludovicf_off

Qui va reconnaître la musique ? 😉 Soutenir ce beau métier d’éboueur . Merci ##pourtoi ##éboueurs ##soutien

♬ Tetris - Video Game Music & The Video Game Music Orchestra & Game Soundtracks

J'aimerais multiplier les projets dans les écoles, je ferai bientôt d’ailleurs une journée de dépollution avec des lycéens dans la forêt de Fontainebleau [au sud-est de Paris] et j'interviendrai fin avril dans un collège pour sensibiliser aux bons gestes.  

@ludovicf_off

Pour soutenir ce beau métier d’éboueur, abonnez vous ... Merci ...##éboueurs ##EarthCleaners ##pourtoi

♬ son original - EarthCleaner

Ludovic Franceschet a même retenu l’attention du gouvernement français, qui a mis en avant son engagement dans une vidéo.

Sur Twitter, un autre compte, @EboueursdeParis, raconte le quotidien des éboueurs parisiens et met en avant l’utilité de leur métier, mais sur un ton plus critique, notamment contre le “plan crack” mis en place par la mairie de Paris pour lutter contre les usagers de cette drogue hautement addictive, qui continuent de consommer dans le quartier de Stalingrad.