INTOX

Cette vidéo ne montre pas le roi du Bahreïn avec son robot garde du corps

Cette vidéo publiée sur TikTok le 15 mai dernier ne montre pas un “robot garde du corps” mais d’un costume de robot semi-mécanisé, créé surtout à des fins de divertissement.
Cette vidéo publiée sur TikTok le 15 mai dernier ne montre pas un “robot garde du corps” mais d’un costume de robot semi-mécanisé, créé surtout à des fins de divertissement. © Les Observateurs de France 24

Sur cette vidéo publiée sur TikTok le 14 mai dernier, on verrait un "robot garde du corps" surarmé et révolutionnaire protéger le roi du Bahreïn. La vidéo qui date de 2019 montre en réalité "Titan", un costume de robot semi-mécanisé inoffensif et conçu pour divertir.

Publicité

La vérification en bref

  • Une vidéo sur TikTok affirme montrer le "robot garde du corps" du roi du Bahreïn, présenté comme une prouesse de la technologie de défense surarmée.
  • La vidéo n’est pas récente puisqu’elle a été prise en février 2019 lors d’une exposition à Abu Dhabi, aux Émirats Arabes unis.
  • Il s’agit en fait d’un costume semi-mécanisé créé en 2004, contrôlé par un humain caché à l’intérieur. Il n’a ni taseur ni mitrailleuses mais il peut envoyer de l’eau avec ses yeux pour amuser la galerie. 

Sur cette vidéo publiée sur TikTok le 14 mai dernier, on voit ce qui semble être un grand robot humanoïde de plus de deux mètres, aux allures de Transformers, suivre un homme coiffé d’un keffieh au milieu de grands bruits mécaniques saccadés. À en croire la légende de la vidéo, il s’agirait d’un  "robot garde du corps" appartenant au "roi [de] Bahreïn".

@lilkaline

Il est armé d'un teaser électrique, d'un système de caméra intégrée à 360 degrés non Secondaire à un ensemble de caméras infrarouges, de 3 mitrailleuses cachées avec suffisamment de munitions pour combattre 1050 hommes et d'une mitrailleuse de tireur d'élite à à guidage laser. Il transporte également les médicaments et l'eauLe garde coûte environ 7.4 millions de dollars Américains

♬ son original - Lil Kaline Officieal

La vidéo a déjà rassemblé trois millions de vues en seulement deux jours. Selon sa légende, toujours, ce "garde du corps robot" fait partie de la "quatrième révolution industrielle" et serait "armé d'un taser électrique" ou encore de "trois mitrailleuses cachées avec suffisamment de munitions pour combattre 1050 hommes et d'une mitrailleuse de tireur d'élite à guidage laser".

Elle est également visible ces derniers jours sur Facebook ici ou là.

Une vidéo de février 2019 lors d’une exposition à Abu Dhabi 

Une recherche d’image inversée à partir de la miniature de la vidéo (voir ici comment procéder) permet de retrouver diverses occurrences de la vidéo, partagées déjà avec la même légende. Elles affirment aussi qu’il s’agit du "roi du Bahreïn et son garde du corps robot", comme ici sur Twitter en août 2020, montrant que cette allégation est aujourd’hui majoritaire sur les moteurs de recherche.

Mais sous ces différentes occurrences de la vidéo, plusieurs personnes indiquent néanmoins qu’il s’agit d’une fausse information et renvoient vers sa version originale, intitulée, en anglais :  robot Titan de 2,5 mètres accueille les visiteurs à l'Idex, l’exposition internationale de défense des Émirats arabes unis, à Abu Dhabi." La vidéo, désormais supprimée, a été archivée plusieurs fois. Elle a également été republiée sous le même titre ici

Cette édition de l’exposition internationale de défense émiratie à Abu Dhabi avait lieu du 17 au 21 février 2019 et rassemblait différents acteurs de l'armement et de la défense du monde entier. Malgré tous les stands qui y présentaient des technologies de défense dernier cri, le fameux "robot Titan" était plutôt là pour amuser la galerie.

Un costume robotisé conçu pour divertir

Titan n’est pas vraiment un "robot", c’est en réalité un costume de robot dit "semi-mécanisé" créé en 2004 et développé par l’entreprise de robotique britannique "Cyberstein robots". Cela signifie qu’un humain situé à l’intérieur le contrôle physiquement et mécaniquement.

Le robot semi-mécanisé est visible dans plusieurs autres vidéos filmées lors de l’exposition internationale de défense d’Abu Dhabi de 2019. Sur cette vidéo, on le voit parler en anglais et en arabe. Il porte la même jaquette paramilitaire que sur la première vidéo, sur laquelle on peut lire "Titan", ainsi que plusieurs drapeaux émiratis (au niveau de sa "poitrine" et de ses bras.) 

Sur cette photo publiée en février 2018 sur le compte Instagram de “Titan le robot”, on peut voir Titan avec sa jaquette paramilitaire et le drapeau émirati sur la poitrine.

Malgré ses airs de robot-tueur, "Titan le Robot" ne cache aucune arme sous sa carapace métallique, il est au contraire plutôt inoffensif. Cyberstein robots présente en effet sa création comme un moyen d’animer les événements en tout genre. Titan peut parler en anglais, français, arabe et italien, jouer différents sons et lumières, ou encore envoyer des jets d’eaux depuis ses yeux. "Les pitreries de Titan sont adorées par les enfants comme par les adultes" résume Cyberstein sur leur site-web.

À noter également que l’homme que l’on voit à la vidéo n’est pas du tout le roi du Bahreïn depuis 2002, Hamed ben Issa Al Khalifa. Sur cette photo, datant de mai 2019, trois mois après la date de la vidéo censée le représenter, on voit qu'il est plus vieux et plus large que l'homme en keffieh devant Titan, et qu'il porte la moustache. 

A gauche, l'homme sur la vidéo qui marche devant Titan. À droite, Hamed ben Issa Al Khalifa, roi de Bahreïn, en 2016
A gauche, l'homme sur la vidéo qui marche devant Titan. À droite, Hamed ben Issa Al Khalifa, roi de Bahreïn, en 2016 © Les Observateurs de France 24

Titan le robot a pu montrer à diverses occasions ses différentes qualités d’animateurs, comme lors de défilés de la fashion week à New-York ou encore à un concert de Rihanna. Le 22 avril dernier, il est même passé à "la Grande-Bretagne à un incroyable talent"... et a brillamment réussi son audition. 

Cette intox affirmant montrer un robot garde du corps circule depuis au moins 2020, et avait été vérifiée déjà à l’époque par nos confrères de Fake off du média français 20 minutes.