Intox

Chine : le gouvernement a-t-il vraiment déployé des chars pour réprimer des manifestations dans la province du Henan ?

Screenshot of a video of tanks in China that went viral on Monday. Social media users claim it shows the Chinese government suppressing protesters in Henan. However, the video was actually filmed in Rizhao City in Shandong Province.
Screenshot of a video of tanks in China that went viral on Monday. Social media users claim it shows the Chinese government suppressing protesters in Henan. However, the video was actually filmed in Rizhao City in Shandong Province. © Observers

Une vidéo virale montrant un convoi de chars dans la rue en Chine circule sur les réseaux sociaux depuis le 18 juillet. Des utilisateurs, sur Twitter notamment, affirment que ces chars étaient destinés à réprimer des manifestants, qui protestent contre des banques qui ont gelé leurs avoirs dans la province de Henan. En réalité, la vidéo a été filmée dans la ville de Rizhao, dans la province du Shandong, et ces chars ont été déployés dans le cadre d’un exercice militaire selon les informations que nous avons pu recueillir. 

Publicité

La vérification en bref : 

  • Depuis le 18 juillet, les internautes, en particulier dans le monde sinophone, ont relayé une vidéo qui montre des chars dans la rue, et affirmant à tort que le gouvernement a fait appel à l’armée pour disperser des manifestations dans la province du Henan, une province du centre de la Chine. Ceux-ci manifestent en raison d’un scandale financier qui touche les banques rurales et empêche plus d’une centaine de milliers de Chinois d’accéder à leurs comptes depuis avril 2022.
  • En réalité, la vidéo a été filmée dans la ville de Rizhao, dans la province du Shandong, dans l’est de la Chine.

 

La vérification en détail : 

Depuis avril 2022, des épargnants ne peuvent plus retirer leur argent dans leurs banques, qui ont gelé leurs avoirs en raison de difficultés financières. Du coup, ils ont organisé des manifestations contre les autorités locales accusées de corruption, notamment le 10 juillet devant une antenne de la banque centrale de Chine, à Zhengzhou, la capitale provinciale du Henan.

C’est dans ce contexte que la vidéo montrant des chars déployés dans la rue est relayée sur Twitter et Facebook depuis le 18 juillet. 

 

De nombreux utilisateurs affirment que ces chars sont utilisés pour réprimer les manifestations dans la province du Henan.

“Des chars sont mis dans les rues en Chine pour protéger les banques. C'est parce que la succursale du Henan de la Banque de Chine a affirmé que l'épargne des clients dans sa succursale est désormais un « produit d'investissement » et ne peut être retirée.”, lit-on dans ce tweet.

 

À l'heure où nous mettons en ligne, la vidéo a récolté près de 6,2 millions de vues sur Twitter, et elle est aussi massivement partagée sur d'autres réseaux sociaux.

 

De nombreux utilisateurs de Twitter ont aussi établi un parallèle entre la vidéo et le massacre du 4 juin à Tiananmen en 1989, quand le gouvernement chinois avait déployé des chars pour mater des manifestants.

Capture d'écran d'un tweet faisant le parallèle entre la vidéo et le massacre de Tiananmen de 1989
Capture d'écran d'un tweet faisant le parallèle entre la vidéo et le massacre de Tiananmen de 1989 © Twitter/ @EricVldw
"33 ans ont passé, le PCC [Parti communite chinois] est toujours le même PCC".
"33 ans ont passé, le PCC [Parti communite chinois] est toujours le même PCC". © Twitter/ @nanayafuki
"Donc à partir de maintenant, nous devons aussi nous souvenir du 19 juillet en plus du 4 juin..."
"Donc à partir de maintenant, nous devons aussi nous souvenir du 19 juillet en plus du 4 juin..." © Twitter/ @XcwFinis
"Je sens l'odeur du 4 juin !"
"Je sens l'odeur du 4 juin !" © Twitter/ @ChloeBROGGIO

 

Un exercice militaire

En regardant de plus près la vidéo, nous avons pu trouver des indices prouvant que les images n’ont pas été tournées dans la province du Henan. 

En effectuant une recherche inversée de la vidéo (voir comment procéder ici), nous avons trouvé une photo de l'hôtel Hanting Hotel Rizhao Railways Station dans la province de Shandong.

Les deux bâtiments sur la vidéo et la photo de la page de réservation du Hanting Hotel Rizhao Railway Station à Rizhao sont identiques. Il est donc clair que la vidéo a été filmée dans le Shandong, et non dans la province du Henan.

Capture d’écran de la vidéo diffusée depuis le 18 juillet sur les réseaux sociaux et présentée comme montrant un convoi de chars destiné à réprimer les manifestants du Henan.
Capture d’écran de la vidéo diffusée depuis le 18 juillet sur les réseaux sociaux et présentée comme montrant un convoi de chars destiné à réprimer les manifestants du Henan. © Observers
Photo publiée sur la page de réservation de Hanting Hotel Rizhao Railway Station à Rizhao à Shandong, sur le site Agoda.
Photo publiée sur la page de réservation de Hanting Hotel Rizhao Railway Station à Rizhao à Shandong, sur le site Agoda. © Observers

 

D’où viennent ces chars ?

Contacté par la rédaction des Observateurs de France 24, la municipalité de Rizhao n’a pas souhaité s’exprimer sur la présence où non du convoi de chars. Joint au téléphone, un employé du Jinjian Inn, un hôtel situé sur la même route que celle où la vidéo a été filmée, a confirmé la présence des chars le 17 juillet, indiquant qu'ils étaient destinés à un exercice militaire. L'Administration de la sécurité maritime de la République populaire de Chine a en effet annoncé un exercice militaire à proximité d’une base navale située près de la ville de Rizhao, au bord de la mer Jaune, et a averti les citoyens de ne pas s'approcher de cette zone.

L'annonce rédigée par la police maritime de la province de Shandong se lit comme suit : "Du 14 au 16 juillet, des activités militaires à grande échelle seront menées dans la zone située au milieu des 36-53. 00N122-06.00E、36-07.00N120-54.20E、35-09.00N120-54.20E、35-09.00N123-17.00E、36-38.00N123-17.00E、36-38.00N122-29.00E, and 36-53.00N122-26.00E. L'entrée ne sera pas autorisée."
L'annonce rédigée par la police maritime de la province de Shandong se lit comme suit : "Du 14 au 16 juillet, des activités militaires à grande échelle seront menées dans la zone située au milieu des 36-53. 00N122-06.00E、36-07.00N120-54.20E、35-09.00N120-54.20E、35-09.00N123-17.00E、36-38.00N123-17.00E、36-38.00N122-29.00E, and 36-53.00N122-26.00E. L'entrée ne sera pas autorisée." © Observers

Ainsi, la présence des chars ne semble pas liée aux manifestations dans le Henan, mais s’inscrit visiblement dans le cadre d’un exercice militaire.