Intox

Attention, ces feux d'artifice sont truqués et n'ont pas été tirés pour le nouvel an

Certaines images de feux d’artifices tirés pour le nouvel an sont en fait de fausses vidéos. 06/01/22.
Certaines images de feux d’artifices tirés pour le nouvel an sont en fait de fausses vidéos. 06/01/22. © Observateurs

Le 1er janvier 2022, plusieurs vidéos de feux d’artifice hors du commun ont circulé sur les réseaux sociaux. Mais ces images impressionnantes prétendument tournées en Chine, au Japon ou encore aux Etats-Unis, ont en réalité été réalisées artificiellement sur ordinateur et ne rendent pas compte des célébrations du Nouvel an.

Publicité

Sur Youtube, Twitter ou encore Facebook, de nombreuses vidéos de feux d’artifice tirés au Japon, aux Etats-Unis ou encore en Chine à l’occasion du passage à la nouvelle année ont été partagées dès le 1er janvier. Mais ces images qui cumulent parfois plus d’un million de vues peuvent être trompeuses. Et pour cause, des outils permettent de les modifier voire de les créer numériquement au point d’en faire des spectacles dépassant la réalité. Voici comment les authentifier. 

Des fausses images du Mont Fuji

Cette vidéo a été partagée sur Youtube le 1er janvier 2022 accompagnée d’un texte en bandeau : « Japan’s New Year Fireworks are so fire ». On y voit le mont Fuji en arrière-plan, et surtout un spectacle pyrotechnique qui se distingue par ses couleurs et sa synchronisation quasi parfaite. Mais contrairement à ce qu’affirme la légende, le feu d'artifice n’a pas été tiré au Japon aux premiers instants de 2022. 

La recherche sur Youtube des mots clefs en anglais « mount fuji fireworks » permet de retrouver rapidement l’origine de ces images. Il s’agit en fait de cette vidéo publiée le 5 novembre 2014 sous le nom « FWsim Mount Fuji Synchronized Fireworks Show ». Or, sa légende indique explicitement qu’il s’agit d’une vidéo réalisée avec l’outil Fwsim, un simulateur de feux d’artifice. Ce logiciel permet de créer artificiellement de telles vidéos rythmées en musique et jouant sur de nombreuses couleurs. Ces images n’ont donc pas été filmées en 2022 devant le Mont Fuji, mais créées sur ordinateur dès 2014. 

Un message en fusées au-dessus de Los Angeles ?

Toujours le 1er janvier, un compte Twitter engagé dans le mouvement #DefundThePolice a partagé cette vidéo d’un feu d’artifice tiré dans le ciel de Los Angeles. On y voit apparaître en rose les mots « FUCK LAPD », un message d'insulte adressé à la police de la ville. Si certains internautes semblent croire en une mobilisation des habitants, il s’agit en fait d’images modifiées qui n'ont aucun lien avec le nouvel an 2022. 

Là encore, la recherche avec les mots clefs « Los Angeles fireworks » l’atteste. Sur Youtube, on retrouve l'origine de ces images, à savoir cette vidéo partagée le 5 juillet 2020 par un vidéaste amateur puis relayée par des médias locaux. Ce qui permet de constater que le message rose y a été ajouté a posteriori. Cette vidéo publiée sur Twitter le 1er janvier 2022 est donc un montage réalisé à partir d’images bien plus anciennes. 

Un spectacle hors du commun en Chine ?

Enfin, vous avez peut-être admiré cet incroyable compte à rebours pyrotechnique qui, d’après ce tweet vu plus d'un million de fois, aurait eu lieu dans la ville de Qingdao en Chine. Or, une nouvelle recherche Google permet de confirmer que cette vidéo impressionnante a surtout bénéficié d'ajouts d'effets numériques.

Les mots clefs « Qingdao fireworks » mènent à la même vidéo partagée cette fois ci par la chaîne Youtube de la télévision chinoise CCTV. Cette publication prend cependant le soin de préciser qu’il s’agit d’un spectacle : « utilisant des technologies de réalité augmentée ». C'est-à-dire qu'un feu d'artifice a bien été tiré dans le ciel de Qingdao, mais que des effets visuels y ont ensuite été ajoutés afin de produire cette version « augmentée » du spectacle. Cette baleine volante ne virevoltait donc pas sous les yeux des passants, mais plutôt sur les écrans de leurs smartphones. 

En résumé

Grâce à des logiciels il est possible de créer ou de modifier numériquement des images de véritables feux d’artifice. Ces exemples présentés par certains utilisateurs comme des cérémonies du nouvel an 2022 n’en sont pas vraiment.