Intox

Fête des lumières de Diwali en Inde : fausses images et intox xénophobe

Plusieurs fausses images ont été diffusées à partir du 1er novembre sur Facebook, Twitter et YouTube à l’occasion de Divali, une fête religieuse célébrée par les hindous, les sikhs et les bouddhistes à travers l'Inde.
Plusieurs fausses images ont été diffusées à partir du 1er novembre sur Facebook, Twitter et YouTube à l’occasion de Divali, une fête religieuse célébrée par les hindous, les sikhs et les bouddhistes à travers l'Inde. © Observateurs

Plusieurs fausses images ont été diffusées sur Facebook, Twitter et YouTube à l’occasion de Diwali, une fête religieuse célébrée par les hindous, les sikhs et les bouddhistes à travers l'Inde, le 4 novembre dernier. Fausses images satellitaires, photos anciennes et hors contexte, et même intox visant la communauté musulmane indienne : tour d’horizon des intox autour de cette fête. 

Publicité

Diwali est une fête religieuse très importante dans la culture hindoue, commémorant le dieu-roi Rama. Selon la légende, les habitants d’Ayodhya, une ville du nord de l’Inde, avaient éclairé les rues où passait Rama lors de son retour dans la ville. Pendant Diwali, les Indiens allument donc traditionnellement des lumières et s’offrent des cadeaux. Mais cette édition 2021 a été l’occasion, pour certains, de diffuser de fausses images voire de diffuser un message haineux.

Exemple 1 : une vidéo trompeuse dénonçant des décorations musulmanes pendant une fête hindoue

Une première vidéo, diffusée sur Twitter le 1er novembre et visionnée 2 500 fois, affirme montrer des décorations de Mawlid, une fête célébrée dans plusieurs pays musulmans, installées dans un parc lors de la fête de Diwali. "Nous vivons au Pakistan !" dénonce la publication. On peut voir sur la vidéo des décorations afficher les mots "Eid Milad", désignant la fête du Mawlid, et entendre une femme et un homme commenter ces guirlandes. 

Une vidéo diffusée sur Twitter le 1er novembre pétend montrer des décorations de Mawlid, une fête célébrée dans plusieurs pays musulmans, installées dans un parc lors de la fête de Diwali.

La vidéo a été prise au parc Shivaji, le plus grand de Bombay, dans un quartier à prédominance marathi, l'une des langues officielles de l’Inde. 

Cette vidéo a aussi été publiée sur YouTube, le 1er novembre.

Comme le démontre BOOM Live, une organisation de fact-checking indienne, cette vidéo est trompeuse. 

En tapant sur Twitter les mots "parc Chhatrapati Shivaji Maharaj" en hindi, en référence à l’endroit où la vidéo a été tournée, on trouve ce tweet qui explique que ces décorations ont été mises en place par le parti Maharashtra Navnirman Sena (MNS), un parti ultranationaliste indien. Un de ses membres a d’ailleurs expliqué, sur Twitter, que les lumières étaient en train d’être testées au moment où la vidéo a été prise : 

"Deepotsav [le mot en marathi pour désigner la fête des lumières, NDLR] va commencer aujourd'hui. Hier, seuls les tests étaient en cours. À ce moment-là, les paramètres devaient encore être modifiés. Cette vidéo a été supprimée. Alors ne vous méprenez pas”.

Tweet publié par Ameya Khopkar, membre du MNS, le 1er novembre 2021

Si l’inscription “Eid Milad” s’est affichée sur ces décorations, c’est donc à l’occasion d’un test technique, selon l’aveu d’un responsable politique local, et pas une volonté de la communauté musulmane indienne de "provoquer" les hindous pendant la fête de Diwali.

La véritable fête musulmane de Eid-Milad a été célébrée le 19 octobre, un peu plus de 2 semaines avant Diwali. Si aucun organisateur n’a confirmé cette hypothèse, il est crédible que les mêmes installations avaient servi pendant cette fête.

Exemple 2 : une photo régulièrement présentée comme celle de "Diwali vue de l’espace"

En novembre 2021, une photo montrant soi-disant les célébrations de Diwali vue de l’espace a été diffusée sur Twitter, comme celle-ci, datant du 4 novembre.

Cette photo, montrant une vue satellite de l’Inde qui semble éclairée de lumières multicolores, circule régulièrement depuis 2012.

L’image est une création du scientifique Chris Elvidge, en 2003, pour mettre en évidence la croissance démographique indienne au fil du temps. Elle utilise les données de l’Operational Linescan System, des satellites du programme de satellite météorologique de défense des États-Unis (DMSP). Les nuances de couleurs ont été ajoutées pour indiquer les lumières de la ville qui sont devenues visibles à des dates différentes.

L’utilisation de cette image avec une légende associée à la fête de Diwali a été démentie par le site Earth Observatory, un projet de la NASA dans un article du 12 novembre 2012.

La NASA a publié dans un tweet du 4 novembre une vue infrarouge de l’Inde le soir de Diwali en 2012 prise par le satellite de la NASA Suomi NPP, qui permet de rendre perceptibles les lumières additionnelles produites pendant Diwali.

Aucune de ces images satellites ne montrent donc des photos de la fête de Diwali célébrée en 2021.

Exemple 3 : trois photos faussement attribuées aux célébrations de 2021

D’autres photos, publiées début novembre, prétendent montrer les célébrations de l'année 2021 alors que les photos sont antérieures. Par exemple, cette publication du 3 novembre présente trois photos du record du monde battu à Ayodhya en allumant plus de 300 000 lampes à huile d'argile.

Une publication Facebook du 3 novembre montre trois photos en les attribuant à la célébration de Diwali de cette année

Si le record du monde a bien été battu, une recherche d’images inversée permet de retrouver l'origine de ces photos. 

La première image de la publication a été publiée par le Times of India, un quotidien anglophone indien, en octobre 2019, à l’occasion de la fête de Diwali, à Ayodhya.

La deuxième image est issue d’un article du Hindustan Times, lui aussi se référant à la fête de Diwali de 2019 dans la même ville indienne.

Quant à la troisième image, elle montre le même événement et est issue du site d’information indien The Quint.

Ces images anciennes illustrent pourtant un événement bien réel : en 2021, la ville d’Ayodhya a enregistré un cinquième record du monde consécutif, en allumant 941 551 bougies.

Photo d’Ayodhya prise lors de la fête de Diwali et publiée le 3 octobre sur le site de NDTV
Photo d’Ayodhya prise lors de la fête de Diwali et publiée le 3 octobre sur le site de NDTV © NDTV