Haut-Karabakh : une vidéo montre un soldat azerbaïdjanais tirer sur un monument arménien

Captures d’écran de vidéos montrant, à gauche, un soldat azerbaïdjanais tirer sur un monument arménien à Hadrout, et à droite, ce monument partiellement détruit.
Captures d’écran de vidéos montrant, à gauche, un soldat azerbaïdjanais tirer sur un monument arménien à Hadrout, et à droite, ce monument partiellement détruit. © Telegram et TikTok.

Des vidéos amateurs montrant la destruction d’un monument arménien à Hadrout, ville du Haut-Karabakh passée sous contrôle de l’Azerbaïdjan depuis octobre 2020, ont émergé début juillet. Ce monument avait été construit par l’Arménie en mémoire de la première guerre du Haut-Karabakh (1991-1994). Le 26 juin, un nouveau monument célébrant la victoire de l’Azerbaïdjan dans le conflit de l’automne 2020 a été érigé plus loin à Hadrout.

Publicité

Une vidéo montrant un soldat tirer avec un fusil sur un monument arménien a été publiée sur Telegram le 4 juillet 2021. Habillé en treillis militaire, le soldat vise une stèle de pierre sculptée, au centre de la construction figurant un khachkar, croix de pierre typique de l'art arménien. La scène a suscité l'inquiétude des Arméniens quant à la conservation de leur patrimoine culturel dans le Haut-Karabakh.

La vidéo a été publiée dans la chaîne Telegram Kolorit 18+, le 4 juillet.

La légende de la vidéo indique qu'elle a été filmée à Hadrout, une ville dans le Haut-Karabakh, région frontalière pour le contrôle de laquelle l'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont affrontés à l'automne 2020. Avant la guerre, elle comptait près de 4 000 habitants, majoritairement arméniens. En octobre dernier, elle est passée sous contrôle azerbaïdjanais et ses habitants sont partis.

Le monument à l"image est reconnaissable. En cherchant "Hadrout" dans Google Images, on trouve des photos du même monument orange et triangulaire : il s'agit d'un mémorial à la première guerre du Haut-Karabakh, qui avait opposé l'Arménie et l'Azerbaïdjan de 1991 à 1994. 

La date exacte à laquelle la vidéo a été filmée ne peut pas être déterminée : on ne retrouve aucune trace de ces images antérieure au 4 juillet en ligne. Néanmoins, la tenue vestimentaire du soldat, qui porte une veste chaude et un bonnet, indique qu'elle n'a probablement pas été filmée en été.

Une recherche par image inversée (voir ici comment faire) permet de trouver une photo du même mémorial, publiée sur le compte Instagram d'un militaire azerbaïdjanais le 18 décembre 2020, montant trois soldats devant le monument. Déjà endommagé, le monument comporte les mêmes détériorations que celles visibles au début de la vidéo, avant que le soldat ne commence à tirer. La photo ne comporte cependant aucune trace des balles qui heurtent le monument ensuite. La vidéo a donc été filmée après le 18 décembre 2020.

À gauche, la photo publiée sur Instagram le 18 décembre. À droite, une capture d’écran du début de la vidéo publiée le 4 juillet, avant que le soldat ne tire. Sur les deux images, on peut remarquer les mêmes signes de détériorations : l’absence de l’angle en haut à droite de la stèle, et la présence de plusieurs traces d’impacts à droite de la croix sculptée sur la stèle, et sur la partie gauche du monument.
À gauche, la photo publiée sur Instagram le 18 décembre. À droite, une capture d’écran du début de la vidéo publiée le 4 juillet, avant que le soldat ne tire. Sur les deux images, on peut remarquer les mêmes signes de détériorations : l’absence de l’angle en haut à droite de la stèle, et la présence de plusieurs traces d’impacts à droite de la croix sculptée sur la stèle, et sur la partie gauche du monument. © Instagram et Telegram.

Une vidéo récente montre la stèle complètement détruite

Une autre vidéo, publiée sur TikTok le 12 juin 2021 et relayée sur Telegram le 23 juin, montre qu'entre-temps, la stèle du monument de Hadrout a été complètement détruite :

La vidéo a été publiée sur TikTok le 12 juin (géolocalisation ici).

Les médias azerbaïdjanais ont expliqué sa destruction en accusant le monument d'être chargé d'une "symbolique fasciste".

Le 26 juin, un monument à la victoire de l'Azerbaïdjan dans la seconde guerre du Haut-Karabakh a été érigé à Hadrout. Il porte le nom de "Poing de fer", du nom de la campagne militaire de l'Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh à l'automne 2020.

Le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, a promis lors d'une conversation téléphonique avec Vladimir Poutine le 14 novembre 2020 d'assurer la protection des églises arméniennes dans le Haut-Karabakh. 

Néanmoins, les accusations de destructions se multiplient dans les deux camps. Après que l'Azerbaïdjan a entrepris la rénovation de la cathédrale de Ghazanchetsots à Chouchi, bombardée à deux reprises pendant le conflit en octobre 2020, les médias arméniens se sont inquiétés de voir le dôme de la cathédrale démonté. Le 4 mai 2021, le ministre des Affaires étrangères de l'Arménie a déclaré qu'il s'agissait d'un "acte de vandalisme visant à priver la cathédrale de Chouchi de son identité arménienne". 

L'Azerbaïdjan accuse pour sa part l'Arménie d'avoir laissé à l'abandon des mosquées historiques du Haut-Karabakh dans les zones qu'elle contrôlait depuis 25 ans.

 

>>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS : Haut-Karabakh : les Arméniens redoutent la destruction de leur patrimoine culturel