Intox : une vidéo prétend montrer des Indiens s’attaquer à des équipes de vaccination

“Inde : Les villageois chassent les équipes de dépistage et de vaccination”, indique le tweet.
“Inde : Les villageois chassent les équipes de dépistage et de vaccination”, indique le tweet. © Observateurs

Publiée le 29 avril sur Twitter, cette vidéo fait partie d’un thread censé prouver qu’en Inde, les citoyens se rebellent face au renforcement des mesures de lutte contre la propagation du Covid-19. Mais sur ces images, il s’agit en réalité de policiers chassés par des villageois après avoir tenté de mettre fin à un rassemblement festif en pleine résurgence de l’épidémie.

Publicité

“Ils voient à travers la fraude vaccinale !” : alors que les chiffres des contaminations et décès dus au Covid-19 explosent en Inde, @robinmonotti2, un utilisateur Twitter a publié, le 29 avril, une suite de tweets prétendant révéler l’opposition de la population aux mesures sanitaires. Les Indiens rejetteraient les appels au dépistage ainsi que les campagnes de vaccination, qui se sont intensifiés ces dernières semaines.

Le premier tweet du thread comprend une vidéo qui montre une dizaine de policiers chassés par un groupe d’hommes. Plusieurs jettent des pierres en direction des forces de l’ordre. Quant aux policiers, ils finissent par se replier et grimper dans leurs véhicules, avant de prendre la fuite par un chemin de terre.

Les habitants s'arment de pierres pour chasser les policiers.
Les habitants s'arment de pierres pour chasser les policiers. © Observateurs

Au 7 mai, la vidéo comptabilisait quelque 348 000 vues. Le tweet s’accompagne de cette légende : “Les villageois chassent les équipes de dépistage et de vaccination.”

Des publications similaires ont circulé sur la messagerie cryptée Telegram, ou encore sur Facebook
Des publications similaires ont circulé sur la messagerie cryptée Telegram, ou encore sur Facebook © Observateurs

Pourquoi c’est faux 

En réalité, ces images ont été sorties de leur contexte. On retrouve leur origine grâce à une recherche d’image inversée via l’outil InVID (voir ici comment procéder). La scène s’est déroulée le 23 avril dernier non loin de la petite ville de Saraikela, dans l’État du Jharkhand, qui se trouve dans l’est de l’Inde. Ce jour-là, se tenait une “mela”, terme indien pour désigner une foire ou une fête. L’incident a été rapporté par plusieurs médias nationaux, comme la chaîne de télévision NDTV ou le magazine India Today

“La police affirme avoir tenté de persuader les villageois de mettre fin à la fête et de rentrer chez eux. Mais la négociation a échoué et les villageois ont attaqué les policiers dans le but de chasser”, écrit NDTV. Selon India Today, sur les “centaines d'habitants” rassemblés à l’occasion de cet événement, huit personnes ont été arrêtées à la suite des affrontements avec la police.

Pour en savoir plus, la cellule fact-checking d’India Today s’est entretenue avec les services de police locaux et avec son correspondant sur place. Tous contestent la véracité de la vidéo. "Aucune attaque de ce type n'a été signalée lors des tests de Covid ou de la campagne de vaccination à Saraikela”, indique la police. 

À l’origine de ces images, il y a bien une tentative de policiers indiens de clore un rassemblement afin de limiter les contacts entre personnes, à un moment où hôpitaux et crématoriums sont débordés. Mais la vidéo n’a donc rien à voir avec les tests ou le vaccin Covid-19. Elle ne prouve aucunement que dans l’État du Jharkhand, des villageois s’attaqueraient aux autorités pour contester le déploiement de ces deux mesures sanitaires en particulier.