INTOX

"Convoi de la liberté" : une fillette se dresse courageusement devant les policiers ? Pas si vite !

Cette petite fille ne fait pas face à la police canadienne en février 2022, elle "joue" avec la police allemande, en 2018
Cette petite fille ne fait pas face à la police canadienne en février 2022, elle "joue" avec la police allemande, en 2018 © Les Observateurs de France 24

Le cliché de cette petite fille qui semble se dresser seule face à un barrage policier a circulé sur les réseaux lors de la dispersion des manifestants du "convoi de la liberté" par les forces de l’ordre canadiennes, qui a lieu entre le 18 et le 20 février à Ottawa. En réalité, la photo n'a aucun lien avec ces événements. Elle a été prise lors d’une journée porte ouverte organisée par la police allemande à Berlin, en septembre 2018.

Publicité

La vérification en bref

  • Une petite fille blonde en anorak rose semble s’opposer à un cordon de police : cette image aurait été prise lors de la dispersion des "convois de la liberté" à Ottawa, selon les comptes qui la relaient depuis vendredi 18 février sur les réseaux sociaux. 
  • Il s’agit en réalité d’une photo prise lors d’une journée porte ouverte organisée par la police allemande à Berlin, en septembre 2018.
Le tweet indique : "cette petite fille prend les chose en main d'elle même et les repousses. Ca vous rappelle quelque chose ?

La police canadienne a achevé de disperser dimanche 20 février les manifestants qui campaient avec leurs véhicules dans le centre d’Ottawa depuis 24 jours. Près de 200 participaient à cette mobilisation appelée "convoi de la liberté". De nombreux partisans de ce mouvement de protestation contre les restrictions sanitaires du gouvernement canadien se sont alors indignés de l’épisode sur les réseaux sociaux, critiquant fortement les forces de l’ordre.  

 

Certains ont partagé le cliché d’une petite fille blonde en anorak rose sur Twitter (ici et ici),  Facebook, Telegram ou encore TikTok, en affirmant que la fillette tentait de bloquer le passage aux policiers." [Photo] prise à Ottawa", affirme par exemple une utilisatrice qui s’émeut du cliché de cette fillette qui "combat le mal" et dont le poste en capture d'écran a beaucoup été repris sur Facebook.

"Journées portes ouvertes" chez la police berlinoise

En faisant une recherche d’image inversée (voir ici comment procéder), on retrouve des dizaines d’occurrences de l’image, essentiellement en allemand, qui pointent vers des sites Internet et des publications datant de novembre 2020 sur les réseaux sociaux. La photo était partagée alors que les manifestations contre les restrictions sanitaires battaient leur plein en Allemagne. Déjà à l’époque, l’image n’était pas associée au bon contexte.  

En poursuivant la recherche d’image inversée, nous avons retrouvé la photo dans deux articles de fact-checking publiés par l’agence de presse allemande DPA et l’AFP Factuel, et où il est expliqué que l’image a été prise le 23 septembre 2018, lors d’une journée portes ouverts de la police à Berlin.

La police berlinoise avait également publié une mise en garde sur Twitter, en renvoyant vers un article du site officiel de la ville de Berlin. La légende de la photo, créditée DPA, indique en allemand : les étudiants policiers ont formé un cordon comme dans une manifestation. Lorsqu’on lui demande, une enfant tente alors de briser le cordon." 

"La photo montre des élèves policiers lors de notre journée portes ouvertes 2018." indique le tweet en allemand

Autre indice qui permet de savoir que la scène ne se déroule pas au Canada : l’écusson sur l’épaule du policier au premier plan, où l’on reconnaît un ours de biais avec les deux pattes avant levées. Il s’agit de l'emblème de la ville de Berlin. C’est le blason porté par la police berlinoise, visible par exemple ici.

A droite, encadré en rouge, le blason de la police berlinoise
A droite, encadré en rouge, le blason de la police berlinoise © Les Observateurs de France 24

En conclusion : cette photo ne montre pas une fillette s’opposant aux policiers venus disperser les manifestants opposés à la politique vaccinale, à Ottawa, le 28 février. Elle montre une fillette en train de s’amuser avec des policiers lors d’une journée portes ouvertes, organisée en septembre 2018, à Berlin.