Algérie : accusé d’avoir tenté de provoquer un incendie, un jeune lynché à mort en Kabylie

À gauche : capture d'écran d'une vidéo filmée mercredi 11 août dans la commune de Larbaâ Nath Irathen, en Algérie, montrant une foule s'en prendre à Djamel Bensmail, un jeune musicien qu'ils accusent d'avoir tenté de provoquer un incendie. À droite : portrait de Djamel Bensmail à qui de nombreux Algériens indignés par son lynchage ont rendu hommage sur les réseaux sociaux.
À gauche : capture d'écran d'une vidéo filmée mercredi 11 août dans la commune de Larbaâ Nath Irathen, en Algérie, montrant une foule s'en prendre à Djamel Bensmail, un jeune musicien qu'ils accusent d'avoir tenté de provoquer un incendie. À droite : portrait de Djamel Bensmail à qui de nombreux Algériens indignés par son lynchage ont rendu hommage sur les réseaux sociaux. © Facebook

Mercredi, un jeune homme accusé par des habitants d'avoir tenté de provoquer un feu dans la région de Tizi Ouzou en Kabylie, a été lynché par une foule en colère sous les yeux de policiers impuissants. Filmée, la scène d’une violence insoutenable a suscité une vague d’émotion en Algérie.

Publicité

Depuis la nuit du lundi 9 août, les flammes ravagent plusieurs régions en Algérie, notamment celle de Tizi Ouzou en Kabylie. Ces incendies ont fait au moins 73 morts. Mercredi, la commune de Larbaâ Nath Irathen, très durement touchée par les feux, a été le théâtre d’une terrible de scène de lynchage.

Selon le média algérien en ligne TSA Algérie, le jeune homme a été repéré par des habitants à bord d’un véhicule ne portant pas de plaque d’immatriculation, puis remis aux services de sécurité. Mais une fois arrivé au commissariat de Larbaâ Nath Irathen, une foule l’a sorti de force du véhicule de police avant de le tabasser à mort. Le jeune homme a ensuite été brûlé par la foule déchaînée. 

Les vidéos circulant sur les réseaux sociaux étant d’une extrême brutalité, nous avons décidé de n'en publier uniquement qu'une capture d’écran.

À gauche : capture d'écran d'une vidéo filmée mercredi 11 août dans la commune de Larbaâ Nath Irathen, en Algérie, montrant une foule s'en prendre à Djamel Bensmail, un jeune musicien qu'ils accusent d'avoir tenté de provoquer un incendie. À droite : portrait de Djamel Bensmail à qui de nombreux Algériens indignés par son lynchage ont rendu hommage sur les réseaux sociaux.
À gauche : capture d'écran d'une vidéo filmée mercredi 11 août dans la commune de Larbaâ Nath Irathen, en Algérie, montrant une foule s'en prendre à Djamel Bensmail, un jeune musicien qu'ils accusent d'avoir tenté de provoquer un incendie. À droite : portrait de Djamel Bensmail à qui de nombreux Algériens indignés par son lynchage ont rendu hommage sur les réseaux sociaux. © Facebook

Cependant sur les réseaux sociaux, de nombreuses voix ont affirmé qu'il s'agissait d'un artiste originaire de la région de Miliana, au sud-ouest d’Alger, et qu'il était venu sur place pour aider à lutter contre les incendies. Des images du jeune homme lançant des appels à la solidarité sur une chaîne de télévision locale la veille de son lynchage ont été partagées sur les réseaux sociaux. 

"Je suis arrivé hier [...]. Je suis venu soutenir mes frères. Ils m’ont donné une leçon de solidarité, de courage et de force", déclare Djamel Bensmail dans cette vidéo (ci-dessous).

Sa mort brutale a suscité un vague d’émotion sur les réseaux sociaux, de nombreux Algériens dénonçant un acte "barbare" et "inhumain".   

"Oui, je le dis et je le répète, le digne Djamel Bensmail est une victime du populisme, de la manipulation et de l'effet de foule dans sa manifestation la plus abjecte, la barbarie et l'inhumanité dont ont fait preuve les acteurs de cette violence inouïe", dénonce Sofiane Benyounes, un activiste politique, sur sa page Facebook.

"On peut comprendre la douleur, la colère, le besoin de justice. Mais comment en est-on arrivé à ce niveau de barbarie ?" s’indigne encore cette internaute.   

Jeudi, le père du jeune homme lynché a lancé un appel au calme dans une déclaration aux médias : "Les Kabyles sont nos frères, nous ne voulons pas de troubles[...]. C’est votre frère et il est mort en martyr". 

Père de Djamel Bensmail
Père de Djamel Bensmail © Youtube

Les Kabyles sont nos frères, nous ne voulons pas de troubles[...]. C’est votre frère et il est mort en martyr", a déclaré le père du jeune homme lynché jeudi.

Jeudi après-midi, le ministère de la Justice a annoncé dans un communiqué l’ouverture d’une enquête sur les circonstance du lynchage.

En Algérie, des images impressionnantes, accompagnées d'appels à l'aide, ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

Des feux de forêt consument plusieurs villes de la région de Kabylie dans le nord de l'Algérie depuis la nuit du 9 août.
Des feux de forêt consument plusieurs villes de la région de Kabylie dans le nord de l'Algérie depuis la nuit du 9 août. © France 24

Vidéo des incendies en Algérie réalisée par la rédaction des Observateurs, mardi 10 août. 

Selon le ministre de l'Intérieur, Kamel Beldjoud, une cinquantaine d'incendies "d'origine criminelle" attisés par les conditions météo ont débuté lundi 9 août. Le Premier ministre, Aïmène Benabderahmane, a lui évoqué plus de 70 incendies dans 18 wilayas du nord du pays.

La chaleur extrême doit se poursuivre jusqu'en fin de semaine au Maghreb selon les services météorologiques algériens, avec des températures atteignant 46 degrés.