Riposte malienne ou combats au Soudan ? Attention à ces images issues d’un jeu vidéo

Le 22 avril 2023, une vidéo montrant des hélicoptères procéder à d’intenses bombardements a été relayée dans deux contextes très différents : le premier associe ces images à la lutte contre des groupes armés au Mali. Le second à des bombardements menés par l’armée soudanaise dans le cadre du conflit actuel au Soudan. Mais ces images ont été détournées, car elles viennent en réalité du jeu vidéo Arma 3.

Des images de conflit au Mali ou au Soudan ? Attention : il s'agit d'une vidéo tirée d'un jeu vidéo.
Des images de conflit au Mali ou au Soudan ? Attention : il s'agit d'une vidéo tirée d'un jeu vidéo. © Les Observateurs
Publicité

La vérification en bref

  • Depuis le 22 avril, date d’une attaque terroriste survenue à Sévaré dans le centre du Mali, des publications diffusent des images d’hélicoptères en les présentant comme une riposte de l’armée malienne contre des groupes jihadistes.
  • Cette même vidéo circule sur Facebook accompagnée d’une toute autre légende, en arabe, selon laquelle les forces aériennes de l’armée soudanaise auraient bombardé le nord du pays.
  • Il s’agit cependant de deux intox : si elle est plutôt réaliste, la vidéo ne documente pas de véritables séquences de combat mais est issue du jeu vidéo Arma 3, dont les images sont régulièrement détournées à des fins de désinformation. 

Le détail de la vérification 

Dans un paysage assombri, deux hélicoptères traversent le ciel et des bombardements éclatent, suivis d’images d’habitations incendiées. Ces deux séquences se succèdent, en boucle, dans une vidéo d’un peu plus de deux minutes. 

“Voici la jolie démonstration de nos vaillantes forces armées maliennes, qui ont réagi avec professionnalisme”, applaudit, à tort, la légende de cette publication partagée plus de 250 fois le 22 avril 2023 sur Facebook.

 

Capture d’écran prise sur Facebook le 27 avril 2023
Capture d’écran prise sur Facebook le 27 avril 2023 © Les Observateurs

Les premières secondes de ces images - celles montrant des bombardements aériens - ont massivement circulé sur Facebook sous la forme d’une vidéo plus courte, d’une durée de 18 secondes, comme ici ou encore ici. Au total, elles ont été visionnées près de 700.000 fois sur le réseau social. 

Les messages qui les accompagnent prétendent aussi qu’il s’agit de “l'attaque de Sevare” lors de laquelle “l’armée malienne contrôle la situation”.

Ces images ont été diffusées dans un contexte où les actes terroristes se multiplient au Mali, comme le matin du 22 avril, lorsque la ville de Sévaré, située dans la région de Mopti dans le centre du pays, a été réveillée par une attaque contre un aéroport et un camp militaires.

Cette dernière aurait provoqué la mort de 10 personnes et blessé 60 civils, d’après un communiqué du gouvernement malien. Selon les autorités, 88 jihadistes ont été "neutralisés" lors de multiples incidents, dans une vague de violence qualifiée de "regain d'incidents terroristes perfides".

À la même date, trois soldats sont morts, alors que leur hélicoptère s'est écrasé dans un quartier résidentiel de la capitale.  

Ces images viendraient ainsi appuyer la réaction de l’armée malienne après ces attaques sur la ville de Sévaré.

Images tirées d’un jeu vidéo

Dans un article de vérification publié le jour de l’attaque, le média malien Benbere avait rapidement alerté sur la circulation massive de fausses informations, notamment sur cette vidéo.

Grâce à une recherche par mots clés effectuée sur TikTok, la rédaction des Observateurs a également retrouvé la vidéo originale, publiée en juillet 2022. La qualité bien meilleure de la vidéo originale permet de constater qu’il ne s’agit pas d’images réelles, mais d’images 3D plutôt réalistes.

Dans la légende de cette vidéo sur TikTok, on peut lire “#game#arma3”, une référence claire au jeu vidéo de combat Arma 3 permettant de générer des scènes de guerres.

Captures d’écran prises sur TikTok (à gauche) et Facebook (à droite) / Zoom sur l’image de gauche, cercles et encadrés ajoutés par la rédaction des Observateurs.
Captures d’écran prises sur TikTok (à gauche) et Facebook (à droite) / Zoom sur l’image de gauche, cercles et encadrés ajoutés par la rédaction des Observateurs. © Les Observateurs

La vidéo prétendant montrer la réaction de l’armée malienne a Sévaré présente une seconde séquence, où l’on aperçoit des habitations incendiées. 

Elle n’est pas issue, quant à elle, d’un jeu vidéo. Une nouvelle recherche par mots clés menée sur TikTok a permis de retrouver les images d’origine, mises en ligne le jour de l’attaque de Sévaré, le 22 avril.  

“Mopti Sévaré le 22 avril 2023”, est-il indiqué sur la vidéo, sans que la raison de cet incendie ne soit précisée. L’utilisateur, qui a publié ces images, n’a pas répondu à nos sollicitations. La rédaction des Observateurs de France 24 n’a pas pu vérifier de façon indépendante quelle était la nature de cet incendie et s’il avait bien eu lieu suite aux attaques de Sévaré.

Capture d’écran prise sur TikTok le 27 avril 2023
Capture d’écran prise sur TikTok le 27 avril 2023 © Les Observateurs

Une même vidéo, plusieurs intox

La version courte de la vidéo montrant des bombardements aériens a également circulé des centaines de fois en arabe ces derniers jours, comme ici, ici ou encore ici, avec une toute autre légende : “L'armée de l'air soudanaise va ratisser les zones où les Forces de soutien rapide sont présentes. Elle poursuit ses opérations et chasse les fugitifs de l'État du nord”, prétend par exemple une page dénommée “Beautiful Sudan” [“Magnifique Soudan” en français, NDLR].

Capture d’écran prise sur Facebook le 28 avril 2023
Capture d’écran prise sur Facebook le 28 avril 2023 © Les Observateurs

L'armée de l'air poursuit ses opérations qualitatives et poursuit ceux qui fuient l'État du nord”, assurent d’autres messages, même vidéo à l’appui. 

En langue arabe, ces images issues d’un jeu vidéo sont diffusées dans un contexte éloigné des enjeux sécuritaires au Mali. Elles s’inscrivent dans l’actualité des affrontements qui secouent le Soudan depuis le 15 avril 2022

Depuis cette date, des combats opposant l’armée régulière et les paramilitaires menacent les civils, premières victimes de bombardements, d’échanges de tirs et d’exactions meurtrières. De nombreux habitants, privés de vivres, d’eau et d’électricité dans la capitale Khartoum, ont ainsi pris la route de l’exode dans une fuite désespérée

Des images de jeux vidéos utilisées pour tromper

Ce n’est pas la première fois que des images de jeux vidéo sont utilisées pour glorifier des actions de l’armée ou illustrer des scènes de combats militaires. En novembre 2022, la rédaction avait interrogé les créateurs du jeu vidéo Arma 3 – l’un de ceux les plus utilisés pour désinformer – pour savoir comment repérer des images 3D détournées de leur contexte initial. 

Souvent, en observant des détails, en particulier les explosions ou la fumée, il est possible de distinguer des séquences de jeux vidéo de véritables images de scènes de guerre, comme expliqué dans la vidéo ci-dessous. 

Anthony Saint Léger - France 24
Anthony Saint Léger - France 24 © France 24