INTOX

Ces Camerounais en colère n'ont pas attaqué la maison de la famille du joueur suisse Breel Embolo

Cette vidéo ne montre pas des supporteurs de l’équipe du Cameroun attaquer le domicile de la famille de Breel Embolo, unique buteur de la Suisse contre le Cameroun le 24 novembre lors de la Coupe du monde au Qatar.
Cette vidéo ne montre pas des supporteurs de l’équipe du Cameroun attaquer le domicile de la famille de Breel Embolo, unique buteur de la Suisse contre le Cameroun le 24 novembre lors de la Coupe du monde au Qatar. © Observateurs

Des publications prétendent, vidéo à l’appui, que des supporteurs mécontents auraient attaqué la maison de la famille du joueur suisse d’origine camerounaise Breel Embolo. Il s’agirait de représailles contre l’attaquant, né à Yaoundé, et unique buteur du match de Coupe du monde remporté 1 à 0 par la Suisse contre le Cameroun le 24 novembre. Mais cette vidéo montre en fait des fans de football mécontents après un délestage dans la ville de Bertoua, dans l’est du Cameroun.

Publicité

La vérification en bref : 

  • Une vidéo où des supporteurs de l'équipe du Cameroun jettent des pierres vers un bâtiment est présenté comme une scène de représailles contre la famille du joueur de football Breel Embolo, d'origine camerounaise, mais buteur pour la Suisse du match Cameroun-Suisse remporté 1-0 par la nation helvète lors de la Coupe du monde de football au Qatar, le 24 novembre
  • Des commentaires et des indices visuels permettent de confirmer qu'il ne s'agit pas d'un domicile, mais des locaux de la société d'énergie Eneo à Bertoua, dans l'est du Cameroun
  • Un journaliste local et le service de la communication d'Eneo confirment que des supporteurs en colère après un délestage au début du match Cameroun-Suisse s'en sont pris aux locaux de la société, sans dégât majeurs
  • Aucun incident majeur n'a été recensé contre les proches du joueur d'origine camerounaise après son but

 

Les détails de la vérification 

"Voilà les Camerounais chez Embolo pour casser la maison de ses parents", affirme une des publications relayant une vidéo où on aperçoit des supporteurs camerounais avec le maillot de l'équipe nationale ou le drapeau du pays jeter des pierres sur un bâtiment.

La séquence montrerait la réaction de fans en colère après que l'attaquant de la Suisse, Breel Embolo, d'origine camerounaise, a marqué l'unique but du match opposant la Suisse au Cameroun, le 24 novembre. Présenté comme un "traître" dans certaines publications validant la réactions des supporteurs, beaucoup d'autres utilisateurs s'indignent du comportement de la foule.

Publication TikTok diffusant la vidéo et prétendant montrer le domicile familial de Breel Embolo saccagé par des supporteurs.
Publication TikTok diffusant la vidéo et prétendant montrer le domicile familial de Breel Embolo saccagé par des supporteurs. © TikTok

La vidéo a notamment été vue plus de 70 000 fois sur la page Facebook d'une chaîne d'actualité sportive africaine. On retrouve également cette vidéo sur TikTok, visionnée plus de 200 000 fois.

En lisant les commentaires présents sous certaines vidéos, une toute autre version est avancée par certains utilisateurs : le bâtiment montrerait en réalité une agence de la société Eneo, qui assure la distribution d'énergie au Cameroun.

Commentaire sous une des vidéos indiquant que la vidéo a été prise près d'une agence Eneo. Les noms ont été floutés pour conserver l'anonymat des utilisateurs.
Commentaire sous une des vidéos indiquant que la vidéo a été prise près d'une agence Eneo. Les noms ont été floutés pour conserver l'anonymat des utilisateurs. © Facebook

On aperçoit d'ailleurs dans la vidéo un comptoir devant le bâtiment où il est effectivement écrit "Eneo - payez votre électricité" en anglais.

Capture d'écran de la vidéo dans laquelle on distingue un comptoir sur lequel il est écrit "Eneo".
Capture d'écran de la vidéo dans laquelle on distingue un comptoir sur lequel il est écrit "Eneo". © Observateurs

Une recherche avec les mots clés "Eneo délestage", sur la journée du 24 novembre permet de retrouver des publications, notamment du média Actualités de l'Est, dédié à l'actualité camerounaise dans la région de Bertoua. Il publie la même vidéo, mais en indiquant : "Le siège d'Eneo attaqué par les populations furieuses du délestage en cette période marquée par la Coupe du Monde de Football au Qatar".

 

Contacté par la rédaction des Observateurs de France 24, le directeur de la publication d'Actualités de l'Est, Bossis Ebo'o, confirme : 

Il s'agit d'un mouvement d'humeur qui a eu lieu durant la rencontre Cameroun-Suisse. Il y a eu des interruptions d'énergie, et des populations du quartier Bamvele spécifiquement ont décidé d'aller faire du rififi devant l'agence régionale Eneo. Il n'y a eu aucun dégât corporel, et la situation est rentrée dans l'ordre rapidement. 

D'autres vidéos postées sur les réseaux sociaux par des habitants de Bertoua, comme celle-ci, permettent de confirmer qu'il s'agit bien de l'agence Eneo. On y voit les mêmes grilles bleues, et une foule en colère se diriger vers le bâtiment.

Comparaison de la vidéo censée montrer le domicile de la famille Embolo attaqué (1re et 2e image) et à droite une vidéo prise lors des incidents du 24 novembre autour de la société Eneo. On retrouve bien le même bâtiment (en rouge) et le même style de barrière bleue (en vert) autour des locaux d’Eneo.
Comparaison de la vidéo censée montrer le domicile de la famille Embolo attaqué (1re et 2e image) et à droite une vidéo prise lors des incidents du 24 novembre autour de la société Eneo. On retrouve bien le même bâtiment (en rouge) et le même style de barrière bleue (en vert) autour des locaux d’Eneo. © Observateurs

La sous-direction de la communication de la société Eneo dans la région de Bertoua, également contactée par la rédaction des Observateurs de France 24, confirme les faits de son côté : 

Dans la vidéo, il s'agit bien d'un bureau Eneo qui a été assiégé pendant le match Cameroun-Suisse par quelques personnes réclamant le retour d'énergie électrique. 

Suite à un incident sur la ligne électrique alimentant la ville de Bertoua dans l'est du pays, la cité a été privée d'électricité.  L'interruption a duré environ 20 minutes. Le temps pour les équipes Eneo de raccorder la ville à sa centrale thermique. Suite à la reprise, le calme est revenu.  Eneo Cameroon déplore quelques dégâts tels que des vitres brisées.

Aucun incident autour de la famille de Breel Embolo documenté

Si cette vidéo ne montre donc pas l'attaque du domicile familial du joueur de football Breel Embolo par des supporteurs, une autre vidéo montre notamment une patrouille de police s'arrêter auprès d'une maison et un homme filmer pour indiquer que, selon lui, ces derniers viennent protéger la maison familiale de Breel Embolo. 

La rédaction des Observateurs de France 24 ne peut cependant pas confirmer de source indépendante que le domicile visible sur cette vidéo appartient bien à la famille du joueur.

Aucun incident n'a par ailleurs été documenté par la presse suite au but du joueur d'origine camerounaise, outre quelques menaces sur les réseaux sociaux.

Contactée par la rédaction des Observateurs de France 24 à ce sujet, une source à la police camerounaise affirme que la famille du joueur n'a pas sollicité les forces de l'ordre et qu'aucune force de police n'a été dépêchée pour sécuriser le domicile familial du joueur.

Les représentants du joueur ont quant à eux confirmé par écrit à France 24 avoir eu connaissance de la fausse vidéo, sans faire davantage de commentaire.