Intox

Attention, cette vidéo ne montre pas des soldats français armant des terroristes au Mali

Cette vidéo partagée sur Twitter le 23 octobre 2022 ne montre pas des militaires français fournissant des armes à des jihadistes au Mali.
Cette vidéo partagée sur Twitter le 23 octobre 2022 ne montre pas des militaires français fournissant des armes à des jihadistes au Mali. © Observateurs

Le 23 octobre 2022, des comptes Twitter maliens et soutenant la présence de la milice Wagner en Afrique ont partagé une vidéo montrant des militaires français. La diffusion de cette vidéo entend prouver que l’armée française arme des jihadistes. Il s'agit en réalité d'une version raccourcie d’un reportage réalisé en 2015 par Associated Press. Ces images montrent au contraire des militaires français et maliens confisquant des armes illégales dans la région d'Asongo.

Publicité

La vérification en bref

  • Depuis le 23 octobre 2022, des comptes Twitter partagent une vidéo montrant des militaires français munis de munitions d’armes automatiques et échangeant avec une personne vêtue d’un turban.
  • D’après ces comptes, ces images montrent des militaires français fournissant des armes à des jihadistes.
  • Il s’agit en réalité d’images tournées en juin 2015 par l’agence américaine Associated Press. Ce reportage filmé dans la région d’Asongo montre au contraire une patrouille organisée par les forces armées françaises et maliennes dans le but de confisquer des armes.
  • Le 23 octobre 2022, ce reportage a été publié sur Twitter dans une version raccourcie, débarrassée d'extraits nécessaires à la compréhension de la scène.

Le détail de la vérification

Le 19 octobre dernier, le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop a de nouveau accusé la France de pratiquer des actes de “duplicité, de déstabilisation et d’espionnage” à l'égard de son pays, à l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies. De telles accusations avaient déjà été prononcées, dans le même cadre, le 15 août 2022. Abdoulaye Diop avait alors affirmé disposer de “preuves concrètes” que la France soutiendrait et armerait des groupes jihadistes. Par la voix de son ambassadeur auprès des Nations Unies, la France a qualifié ces déclarations “d’accusations mensongères”.

Or sur les réseaux sociaux, cette passe d’armes n’est pas passée inaperçue. Le 23 octobre, des comptes Twitter pro-maliens ont partagé une vidéo en indiquant qu’il s’agirait “d’une preuve que la France soutient le terrorisme au Mali”. Ces images montrent des militaires français, munis de munitions d’armes automatiques, dialoguant avec une personne vêtue d’un turban blanc.

Dans cette vidéo, on entend notamment un des militaires dire “tu les prends avec toi” lorsqu’il tend un sac jaune à cette personne. Ces images ont déjà été vues 12 000 fois et ont été partagées par des comptes Twitter affichant leur soutien à la présence de la milice Wagner sur le continent africain.

Selon des lecteurs ayant alerté la rédaction des Observateurs de France 24, la vidéo circule également sur WhatsApp au Mali avec la légende “La France = terroristes”.

Mais que montre réellement cette vidéo ? Les différents outils de recherche d’image inversée (voir ici comment procéder) ne permettent pas de retrouver l’origine exacte de ces images. Pour cette vérification, il faut donc utiliser des indices visuels.

Le plus évident d’entre eux est le logo “AP” visible sur cette vidéo, tout en haut à droite. Il s’agit du logo de l’agence de presse américaine Associated Press.

Capture d’écran du même tweet publié le 23 octobre 2022. Le logo de l’agence Associated Press est visible en haut à droite de la vidéo.
Capture d’écran du même tweet publié le 23 octobre 2022. Le logo de l’agence Associated Press est visible en haut à droite de la vidéo. © Observateurs

Pour retrouver le contexte dans lequel ont été tournées ces images, il faut donc en retrouver la trace dans les archives de Associated Press.

Une recherche dans ces archives permet de retrouver le reportage en question. Il a été réalisé le 4 juillet 2015 et publié avec le titre “le long chemin du désarmement dans le nord du Mali”.

Une version de cette vidéo est aussi accessible depuis les archives vidéo de l’agence américaine sur Youtube.

Comme l’indique son titre, ce reportage ne montre en aucun cas des militaires français armant des jihadistes. Au contraire, ces images ont été tournées lors d’une patrouille organisée conjointement par l’armée française et l’armée malienne. 

Lors de cette action, qui a eu lieu le 23 juin 2015 dans la région de Asongo – près des frontières avec le Burkina Faso et le Niger – les militaires ont fouillé des véhicules et confisqué plusieurs armes. Les chargeurs de munitions d’armes automatiques visibles dans la vidéo font partie de ces matériels militaires confisqués.

Telle qu’elle a été partagée sur Twitter le 23 octobre, cette vidéo ne dure qu’une trentaine de secondes – le reportage original publié par Associated Press dure plus de quatre minutes. 

La version partagée sur Twitter a été a été amputée d'un plan montrant les militaires français réalisant l'inventaire des armes confisquées. Dans cette séquence, un militaire français explique : “S’il veut récupérer son arme, s’il a le droit de récupérer son arme, il pourra venir la chercher à Gao auprès des FAMA” (voir la vidéo ci-dessous).

Depuis trois ans, plusieurs intox similaires ont été diffusées dans le but d'accuser l'armée française de soutenir des groupes terroristes. Depuis 2019, la rédaction des Observateurs de France 24 a documenté plusieurs cas que vous retrouverez ci-dessous.

Lire sur les Observateurs :

Vous souhaitez nous soumettre une photo ou une vidéo pour vérification ? Contactez-nous par message sur le compte Twitter @InfoIntoxF24 !