Le président ougandais Museveni qui fait des arts martiaux ? Non, un comédien

Cette vidéo est à l’origine un sketch réalisé par un comédien ougandais en avril 2022.
Cette vidéo est à l’origine un sketch réalisé par un comédien ougandais en avril 2022. © Les Observateurs

Une vidéo qui circule depuis le 12 octobre sur les réseaux sociaux kényans montrerait le président de l’Ouganda voisin, Yoweri Museveni, en train de faire des prises d’arts martiaux ridicules. Il s’agit en réalité d’un sketch réalisé par un comédien.

Publicité

 

La vérification en bref

  • Une vidéo vue plus de 470 000 fois montrerait le président ougandais Yoweri Museveni en robe de chambre tentant des prises d’arts martiaux ridicules.
  • Les images circulent dans un contexte de tensions politiques entre le Kenya et l’Ouganda après des déclarations du fils du président ayant affirmé que l’Ouganda pouvait vaincre militairement Nairobi “en deux semaines”.
  • Une simple recherche par mots-clés sur YouTube permet de retrouver la vidéo : il s’agit en réalité d’un sketch réalisé par un humoriste ougandais qui revêt souvent les traits du président Museveni.

Les détails de la vérification

La vidéo, de basse qualité, montre un homme en robe de chambre mal agencée faisant office de kimono. Il réalise des  “prises de karaté” caricaturales. L’homme porte également un chapeau blanc à ficelle, similaire à celui que l’on peut régulièrement voir sur la tête du président ougandais, Yoweri Museveni.

La vidéo est partagée depuis quelques jours sur les réseaux sociaux kényans pour tourner ce dernier en ridicule. Elle a notamment été partagée le 12 octobre dernier par un compte Twitter très suivi, accompagnée de la légende “voilà le président de l’Ouganda” : cette vidéo en anglais a déjà cumulé plus de 470 000 vues.

 

Depuis la semaine dernière, les vidéos raillant le président ougandais ainsi que son gouvernement et son armée cartonnent sur les réseaux sociaux kényans.

En cause: les moqueries du fils du président ougandais, alors ex-commandant des forces terrestres ougandaises, qui avait notamment affirmé sur Twitter le 9 octobre: "Il ne nous faudrait pas plus de deux semaines pour capturer Nairobi [la capitale du Kenya]". Il a depuis été démis de ses fonctions par son père, qui a également présenté ses excuses au Kenya. 

À l’origine : une vidéo parodique ougandaise 

On retrouve la vidéo originale en tapant sur Youtube les mots clés  “Museveni” (le nom de famille du président) et “Karate”. Cette vidéo publiée le 9 avril 2022 arrive alors en tête des recherches. Son titre, “Professeur Mpamire, le président Karate Kid- Comédie ougandaise 2022 HD”, ne laisse guère d'ambigüité sur sa nature parodique.

Page de recherche Youtube avec les mots-clés "Museveni" et "Karate"
Page de recherche Youtube avec les mots-clés "Museveni" et "Karate" © Les Observateurs

 

La chaîne qui publie la vidéo appartient à “Teacher [professeur]  Mpamire”, de son vrai nom Herbert Mendo Ssegujja, un comédien de stand-up ougandais célèbre pour imiter le président Museveni, comme l’indique sa description.

Le comédien a d’ailleurs publié plusieurs sketchs similaires, dont, déjà en 2020, une vidéo sur la même thématique intitulée “Le professeur Mpamire, en tant que Président Museveni, enseigne l'autodéfense”.

La vidéo, où l’on voit le comédien sous les traits du président s’essayer à divers arts martiaux, est d’une meilleure qualité et ne laisse plus de place au doute sur l’identité de la personne qui y figure : il ne s’agit pas du président ougandais. 

À gauche, “ Teacher Mpamire” dans le sketch. À droite, le président de l’Ouganda , Yoweri Musevini.
À gauche, “ Teacher Mpamire” dans le sketch. À droite, le président de l’Ouganda , Yoweri Musevini. © Les Observateurs

 

La vidéo circule depuis sa publication sur d’autres réseaux sociaux, où il n’est pas toujours évident de distinguer quand elle est prise au sérieux ou partagée en tant que blague. On retrouve dès mai 2022 sur Twitter ou sur TikTok des vidéos qui partagent le sketch en étant peu claires sur sa nature parodique. 

Les tensions entre l’Ouganda et le Kenya ont laissé place à d’autres exemples de désinformation : le 10 octobre, une vidéo de parachutistes s’écrasant dans un stade a été présentée comme prise en Ouganda pour se moquer des militaires ougandais. Elle venait en réalité du Honduras.

 >> LIRE SUR LES OBSERVATEURS : Cette vidéo de parachutistes atterrissant sur le public n’a pas été filmée en Ouganda