Intox

Tensions entre la RD Congo et le Rwanda : attention, ces images ont été détournées

Trois intox nourrissent les tensions entre la RDC et le Rwanda
Trois intox nourrissent les tensions entre la RDC et le Rwanda ©

Des images utilisées pour illustrer les tensions entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda, sur fond de crise entre les deux pays, ont beaucoup circulé sur WhatsApp. Parmi elles, une photo, un document et une vidéo, cette dernière, présentée comme la persécution d’un Congolais par des Rwandais, s’avère être détournée.

Publicité

La publication de ces images très violentes [et pouvant heurter la sensibilité] intervient alors que de vives tensions ont éclaté entre la RD Congo et son voisin rwandais, alimentées par des combats réguliers entre l’armée congolaise et l’ancienne rébellion tutsie du M23 (Mouvement du 23 mars). Les autorités congolaises accusent Kigali de soutenir le M23, ce que démentent les autorités rwandaises.

La vérification en bref 

  • Une vidéo [dont la violence peur heurter la sensibilité] a été détournée pour faire croire qu’un étudiant congolais s’était fait torturer par des Rwandais. La vidéo est plus ancienne, elle montre en réalité une punition infligée à une personne accusée de vol, et selon nos vérification, très probablement tournée au Ghana.
  • Une photo prétend montrer un pont qui a été construit illégalement par le Rwanda à la frontière de son voisin congolais. Il a pourtant été construit avec l’accord de la RD Congo, selon les autorités.
  • Un photomontage circule pour faire croire à une déclaration de guerre du Rwanda contre la RD Congo. 

La vérification en détail

Sur cette vidéo, partagée sur Twitter le 5 juin, on peut voir un jeune garçon pieds et mains liés, suspendu au dessus du sol, à une poutre posée sur des blocs de béton. Il est entouré d’un groupe de personnes, et frappé lourdement au visage à plusieurs reprises par un homme. "Voici ce que subit un étudiant congolais au Rwanda", affirme l’auteur de la publication qui appelle à "éliminer tous les Rwandais qui sont au Congo".

Nous ne publions qu’une capture d’écran de la vidéo en raison de son caractère choquant.  

Tweet du 5 juin, affirmant qu'il s'agit d'un étudiant congolais torturé par des Rwandais.
Tweet du 5 juin, affirmant qu'il s'agit d'un étudiant congolais torturé par des Rwandais. © Observateurs

D’autres utilisateurs partagent la vidéo avec la même affirmation. Sur Twitter le 4 juin un compte parle d’un "étudiant congolais torturé au Rwanda". Si ces publications sur Twitter ne sont pas virales, la vidéo circule notamment sur WhatsApp.

La vidéo nous a été envoyée pour vérification par plusieurs utilisateurs via le numéro WhatsApp et sur le compte Facebook des Observateurs de France 24.

• Une vidéo [très violente] présentée comme la persécution d’un Congolais par des Rwandais

La vidéo [violente] circule depuis au moins janvier 2021. Ce tweet du 16 janvier 2021, qui ne fait pas référence à un étudiant congolais, est la publication la plus ancienne retrouvée par notre rédaction, grâce à une recherche par image inversée via l’outil InVid Verify (voir ici comment procéder). La vidéo est donc antérieure à la résurgence des combats entre l’armée congolaise et le mouvement M23 en République démocratique du Congo, qui date de début avril 2022. Les tensions entre les deux pays sont toutefois historiques

Nous avons envoyé la vidéo à plusieurs organisations de fact-checking, notamment Congo Check, qui nous a certifié que la langue parlée dans la vidéo n’est ni une langue parlée au Rwanda ni au Congo. Un journaliste ghanéen a indiqué qu’il s’agissait de la langue dagbani, uniquement parlée au Ghana. 

Grâce à la traduction de deux locuteurs s'exprimant en dagbani, on apprend que la victime est une personne accusée de vol.

Les agresseurs crient : "Qu’est ce que tu as volé dans la maison ? Pourquoi est-ce que tu es venu pour voler ? Les coups ne sont pas assez forts. Ils ne sont pas assez efficaces. Les liens ne sont pas suffisamment forts. Il ne les sent pas".

La victime appelle à l’aide, de manière moins intelligible : "Craignez Dieu, Craignez Dieu !"

Le dagbani est une langue uniquement parlée au Ghana. 

• Une photo prétendant montrer un pont construit entre le Rwanda et le Congo, sans l’autorisation de ce dernier

Une photo, virale depuis le 29 mai sur Twitter, affirme qu’un pont a été érigé à la frontière entre les deux pays sans l’accord de la RD Congo. On peut y voir un pont traverser une rivière. "Un pont découvert à Ruzizi entre la RDC et le Rwanda un pont jeté illégalement sans l’accord des autorités de la RDC (sic)",  commente l’auteur de cette publication Facebook du 29 mai, cumulant plus de 1 400 mentions "J’aime".

Publication Facebook du 29 mai qui montrerait un pont construit "illégalement" par le Rwandais à sa frontière avec la RDC
Publication Facebook du 29 mai qui montrerait un pont construit "illégalement" par le Rwandais à sa frontière avec la RDC © Observateurs

Toutefois, les responsables locaux ont déclaré à l’AFP que le pont avait été construit légalement, entre 2014 et 2015 , et qu’il était utilisé pour acheminer l’équipement nécessaire à la construction d’un barrage.

Matabaro Migabo, chef du groupement des chefferies de la localité de Kamanyola, où se situe le pont, côté congolais à déclaré à l’AFP : "Dire que c’est un pont que le Rwanda a construit illégalement pour permettre à ses militaires de s’infiltrer au Congo, c’est faux". Il ajoute : "C’est un ouvrage régional faisant partie du projet de construction du barrage Ruzizi 3, entamé en 2011 et qui intègre aussi bien la RDC, Rwanda et le Burundi".

• Une "déclaration de guerre"

Sur Facebook, des utilisateurs affirment que le Rwanda a déclaré la guerre au Congo. Pour cela, ils s’appuient sur un document qui ressemble à une déclaration officielle de l’armée rwandaise, rédigée en français, avec le logo des forces armées du Rwanda. Sur le document publié sur Facebook le 13 juin, on peut lire "L’armée rwandaise (RDF) déclare la guerre contre la République démocratique du Congo". 

Faux document publié le 13 juin sur Facebook, prétendant que le Rwanda a déclaré la guerre à la RDC.
Faux document publié le 13 juin sur Facebook, prétendant que le Rwanda a déclaré la guerre à la RDC. © Observateurs

Toutefois, l’armée rwandaise a publié un démenti sur Twitter le 14 juin, affirmant que c’est une "fake news". Le photomontage est une version modifiée imitant la charte graphique des déclarations des forces armées rwandaises. Notre rédaction n’a pas trouvé trace d’un tel document sur le site de l’armée rwandaise, ni sur ses réseaux sociaux.

Depuis la résurgence de fortes tensions entre le Congo et le Rwanda, plusieurs images trompeuses ont été utilisées à mauvais escient pour alimenter les tensions.

Si vous identifiez une image qui vous semble suspecte, n’hésitez pas à nous contacter