Finale de la CAN : la bouteille à antisèches du gardien égyptien Gabaski retrouvée sur le terrain

La bouteille à antisèche utilisée par le gardien égyptien Gabaski lors de la finale de la CAN 2022.
La bouteille à antisèche utilisée par le gardien égyptien Gabaski lors de la finale de la CAN 2022. © Observateurs France 24 /Twitter

C’est une des images de la finale de la Coupe d’Afrique des nations, remportée par le Sénégal le 6 février à Yaoundé : le gardien égyptien avait une bouteille qu’il regardait avant chaque tir aux buts et qu’il cachait ensuite soigneusement dans une serviette. La bouteille a été ramassée au bord du terrain après le match et la vidéo est devenue virale.  

Publicité

Publiée et republiée, la vidéo cumule des millions de vues. La vidéo, qui dure 26 secondes, montre une bouteille plastique sur laquelle sont collées des étiquettes, chacune avec le nom d’un joueur sénégalais, et un dessin indiquant la zone du but où il a ses préférences de tirs en cas de pénalty. Elle était précieusement consultée par Mohamed Abou Gabal, dit Gabaski, gardien de l’Égypte, avant chaque tentative des tireurs sénégalais.

Gabaski, gardien remplaçant au début de la CAN devenu titulaire suite à la blessure d’El Shenawy, est un des joueurs qui a marqué la compétition. Il était réputé pour son adresse aux pénaltys, après avoir arrêté plusieurs tirs aux buts contre la Côte d’Ivoire en huitième de finale, et le Cameroun en demi-finale. En finale, il semblait parti pour continuer d’écrire son histoire, en arrêtant dès la septième minute le pénalty du capitaine sénégalais Sadio Mané. S’il s’est imposé encore une fois sur un des tirs aux buts, deux heures plus tard dans la soirée, il n’aura pas pu empêcher la victoire du Sénégal.

Il n’est pas rare que les gardiens utilisent des antisèches pour connaitre les préférences des tireurs adverses aux pénaltys, sur une bouteille ou sur leurs gants notamment.