Intox

Le corps du militant des droits de l’Homme Fidèle Bazana retrouvés en RD Congo ? Attention, intox

Sur Facebook et Twitter, des photos d’ossements humains sont partagées depuis le 3 novembre, affirmant que ce sont les restes de Fidèle Bazana, un des militants congolais des droits humains tués en juin 2010,
Sur Facebook et Twitter, des photos d’ossements humains sont partagées depuis le 3 novembre, affirmant que ce sont les restes de Fidèle Bazana, un des militants congolais des droits humains tués en juin 2010, © Observateurs

Depuis le 3 novembre, des photos d’ossements humains sont partagées sur Facebook et Twitter, affirmant que ce sont les restes de Fidèle Bazana, un des militants congolais des droits humains tué en juin 2010, qui auraient été retrouvés chez un général congolais suspecté de l’assassinat. En vérité, ces photos sont celles d’ossements découverts dans d’autres tombes. La Haute Cour militaire, qui organise actuellement le procès de l’assassinat, n’a prévu de fouille chez le général que le 10 novembre.

Publicité

Squelette d’une fouille rue de la Montagne-Sainte-Geneviève à Paris, prise par Marc Lelièvre pour la Ville de Paris
Squelette d’une fouille rue de la Montagne-Sainte-Geneviève à Paris, prise par Marc Lelièvre pour la Ville de Paris © Marc Lelièvre

Des publications Facebook et Twitter affirment montrer la découverte d’ossements humains pouvant appartenir à Fidèle Bazana, l'un des deux militants congolais de l’ONG La Voix des sans voix, assassiné en 2010. L’ONG, l'une des plus anciennes associations congolaises de défense des droits humains, dénonce régulièrement les exactions du pouvoir en RDC.

Cette publication Twitter du 3 novembre affirmant montrer les restes du militant recueille par exemple 1 150 mentions “J’aime”, et cette publication Facebook totalise plus de 5 800 “J’aime”.

Une publication Facebook du 3 novembre affirme montrer les restes humains qui auraient été découverts sur le domaine du général Zelwa Katanga, accusé du meurtre de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana.

Floribert Chebeya, le directeur de l’ONG La Voix des sans voix, a été retrouvé mort le 2 juin 2010 à Mitendi, en périphérie de Kinshasa. Le corps du deuxième militant, Fidèle Bazana, n’a jamais été retrouvé. Le procès des assassins suspectés se déroule actuellement en République démocratique du Congo.

Parmi les suspects du crime, figure le général John Numbi, ancien inspecteur général de la police congolaise ; ainsi que le général Zelwa Katanga, alias « Djadjidja », ancien chef de la police militaire sous la présidence de Joseph Kabila.

Des photos d’ossements appartenant à d’autres tombes

Des recherches d'images inversées permettent de retrouver l’origine de ces photos.

La première photo publiée dans le Tweet est en fait celle de deux squelettes d'enfants mis au jour sur le site archéologique de Pampa la Cruz, au Pérou, le 27 août 2019, prise par l’AFP.

Deux squelettes d'enfants mis au jour sur le site archéologique de Pampa la Cruz, au Pérou, le 27 août 2019.
Deux squelettes d'enfants mis au jour sur le site archéologique de Pampa la Cruz, au Pérou, le 27 août 2019. © AFP

La deuxième photo et la quatrième photos sont des photos disponibles en libre accès sur Internet et prises par Vladimir Wrangel, photographe, dont la date et l’origine sont inconnues.

Deux images de squelettes prises par Vladimir Wrangel.
Deux images de squelettes prises par Vladimir Wrangel. © Vladimir Wrangel

Quant à la troisième photo, c’est celle d’un squelette retrouvé lors d’une fouille rue de la Montagne-Sainte-Geneviève à Paris, prise par Marc Lelièvre pour la Ville de Paris et publiée dans cet article de juillet 2019.

Squelette d’une fouille rue de la Montagne-Sainte-Geneviève à Paris, prise par Marc Lelièvre pour la Ville de Paris
Squelette d’une fouille rue de la Montagne-Sainte-Geneviève à Paris, prise par Marc Lelièvre pour la Ville de Paris © Marc Lelièvre

Aucune fouille n’a encore été réalisée sur le domaine du général Zelwa Katanga

La Haute Cour militaire de RD Congo a déclaré qu’elle se rendrait à Mitendi, dans le domaine du général Katanga, le 10 novembre prochain, où la dépouille de Fidèle Bazana aurait été enterrée selon certains témoins, cités par RFI.