Au Malawi, un policier construit des terrains de sport qui "changent des vies"

Des athlètes font la course dans le terrain construit par Kanduwa Sande.
Des athlètes font la course dans le terrain construit par Kanduwa Sande. © Observateurs

Depuis dix ans, notre Observateur Kanduwa Sande ne compte pas ses efforts pour promouvoir la pratique sportive à Machinga, un district du sud du Malawi, où il construit seul un complexe sportif. À son actif, une piste d’athlétisme, un terrain de basketball et une fosse de saut. L’agent de police espère que le sport aidera à endiguer la violence et donnera des vocations aux jeunes de son district.

Publicité

Kanduwa Sande a contacté la rédaction des Observateurs sur Facebook. Il travaille tous les jours depuis 2011 sur le chantier du complexe sportif de Michinga. Le terrain appartient au gouvernement depuis des années et n’était pas entretenu, et il y a dix ans, le gouverneur du district a accordé à Kanduwa Sande l’autorisation d’entamer ses travaux. Depuis, l’endroit a été transformé de fond en comble.

"Le sport est un catalyseur de développement"

Je me lève à 4 h 30 tous les jours pour avancer sur la construction du chantier avant de commencer ma journée de travail en tant qu’agent de police. J’y passe également durant mes pauses-déjeuner et dans la soirée.

© Observers

J’ai construit beaucoup de terrains en partant de zéro. J’utilise un pic, une houe, une pelle, une brouette et un rateau. J’ai commencé par une piste de course, ensuite j’ai monté les gradins pour d’éventuels spectateurs. Ce projet a attiré du monde, alors j’ai décidé de l’étendre, et de faire des terrains de volley-ball, de netball et de basket-ball. J’ai ensuite ajouté un terrain de football, un de tennis, une fosse de saut et un coin jeux pour les enfants.

Ce qui a posé le plus de problèmes, c’était la construction du terrain de football et la fosse de saut. Pour construire la piste, j’ai dû creuser et enlever beaucoup de terre et déterrer des troncs d’arbres. Quant au terrain de football, j’ai dû égaliser la surface à 105 mètres en longueur et 68 mètres en largeur en utilisant uniquement une brouette. C’était extrêmement chronophage. J’espère vraiment pouvoir encore élargir l’espace car j’y vois un grand potentiel.

J’espère qu’un jour, de grandes compétitions régionales et internationales seront organisées dans les complexes sportifs que j’ai construits, et que cela stimulera l’économie locale et créera de l'emploi pour les gens du coin.

Le sport est un catalyseur de développement, car les gens sportifs mènent un train de vie plus sain et plus actif. La présence de ces terrains réduit aussi le risque que les jeunes tombent dans des activités nocives – à la place, ils viennent sur mon terrain pratiquer une activité sportive. Le sport est une langue que la jeunesse comprend. Elle est très puissante.

"Cela prépare les élèves à la vie active et au marché du travail"

Merry Kholpa est conseillère d’éducation en école primaire, elle explique que ces établissements ont un impact positif sur les enfants du district de Michinga.

La majorité des écoles du Malawi offrent généralement peu d’espaces sportifs appropriés et de coachs qualifiés. L’objectif de Kanduwa Sande est de changer la donne, il a fait un travail magnifique jusque-là.

Dans beaucoup de villes du pays, les établissements sportifs sont surtout accessibles aux plus privilégiés et aux écoliers inscrits dans le privé. Mais les espaces que Kanduwa Sande a construits sont accessibles à tout le monde. C’est important car le sport peut sortir beaucoup de gens de la pauvreté.

Il y a d’autres bénéfices : le sport est un bon moyen pour inciter à l’éducation et à entretenir la santé. Les écoliers ont besoin de se dépenser et courir au lieu de rester assis toute la journée.

Les jeunes qui pratiquent une activité sportive développent de bonnes compétences comme l’esprit d’équipe, le leadership et une bonne communication. Cela améliore non seulement leur bien-être général mais prépare également les élèves du secondaire à la vie active et au marché du travail.

Observers
Observers © Observers

Les espaces sportifs aident à développer les talents au niveau local

Les espaces de Kanduwa Sande ont même permis à plusieurs jeunes de Machinga de révéler leur potentiel. Certains ont gagné des médailles dans des compétitions nationales et régionales, comme Afali Gomiwa, qui a raflé une médaille de bronze au 400 mètres de l'Open du Malawi.

Je courais sur la piste quotidiennement après les cours. Je n’aurais pas pu participer à une compétition nationale sans la piste que Kanduwa Sande a construite. C’est un honneur pour moi. Kanduwa a non seulement construit l’espace mais il m’a aussi entraîné et m'a poussé à la réussite. Il a changé ma vie.

Kanduwa Sande et les athlètes ayant remporté des médailles.
Kanduwa Sande et les athlètes ayant remporté des médailles. © Observateurs
Kanduwa Sande.
Kanduwa Sande. © Observateurs

Grâce à sa capacité à rassembler et à favoriser l'inclusion, le sport est cité dans l'Agenda des Nations unies pour le développement durable : il contribue à la paix, à l'autonomisation des femmes et des jeunes ainsi qu'à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) dans le domaine de la santé, de l'éducation et de la cohésion sociale.