"Animaux, champs, maisons, tout est ravagé" : en Algérie, la Kabylie en proie aux flammes

Des feux de forêt consument plusieurs villes de la région de Kabylie dans le nord de l'Algérie dans la nuit du 9 août.
Des feux de forêt consument plusieurs villes de la région de Kabylie dans le nord de l'Algérie dans la nuit du 9 août. © France 24

Une trentaine d’incendies de forêts s’est déclarée dans la région de Kabylie, au nord de l'Algérie, le soir du 9 août, faisant au moins six morts. Alors que le pays traverse une période caniculaire et une raréfaction de l’eau, des images amateurs impressionnantes témoignent de la détresse de la région face aux flammes. 

Publicité

Au matin du 10 août, 31 incendies étaient en cours dans 14 wilayas (départements) de Kabylie, dans le nord de l’Algérie. Dix incendies avaient été enregistrés dans la wilaya de Tizi Ouzou, quatre à Jijel et quatre autres à Sétif et Béjaïa selon la Protection civile. D’autres villes étaient également lourdement touchées par les incendies qui se propageaient essentiellement dans les forêts et les champs aux alentours. Au moins 14 personnes ont trouvé la mort et deux personnes ont été blessées, la plupart à Tizi Ouzou.

Les incendies se propageaient rapidement en raison d’un souffle de vent fort, qui complique la tâche des pompiers, précise l’Agence Presse Algérie.

Des images amateurs en guise de SOS

Des vidéos amateurs prises dans la nuit du 9 août témoignent de l’étendue des flammes, qui ont ravagé des champs et des maisons entières, confie une internaute de Larbaa Nath Irathen, une commune de Tizi Ouzou, à la rédaction des Observateurs. “Les habitants n’arrivent plus à combattre le feu, il y a une mobilisation de plusieurs villages de la région [de Tizi Ouzou]”, assure-t-elle. 

Les autorités ont dépêché deux hélicoptères bombardiers d'eau et des unités de secouristes itinérants venant de wilayas voisines en renfort.

Le ministre de l’Intérieur affirme que ces incendies seraient criminels, lors d'une déclaration à la télévision d'État. Trois personnes suspectées d’avoir déclenché un incendie dans la wilaya de Médéa ont été interpellées mardi matin.