DEBUNKED

Cette vidéo ne montre pas des enfants morts après avoir mangé des gâteaux empoisonnés

Une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux depuis plus d'un an prétend montrer des élèves qui ont été empoisonnés à l'école, mais elle montre en fait des victimes d'une bousculade dans une école au Kenya, en février 2020.
Une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux depuis plus d'un an prétend montrer des élèves qui ont été empoisonnés à l'école, mais elle montre en fait des victimes d'une bousculade dans une école au Kenya, en février 2020. © Observers

Une vidéo qui circule de façon continue en Afrique de l’Ouest depuis 2020 prétend montrer un groupe d’enfants, sans préciser dans quel pays, qui seraient morts après avoir ingurgité des gâteaux empoisonnés lors d’une fête d’anniversaire dans leur école. Elle a en fait été prise au Kenya, en février 2020, et témoigne du bilan dramatique d’une bousculade dans une école primaire. 

Publicité

Attention : cet article contient des images qui peuvent choquer 

C’est un téléspectateur nigérian qui a alerté notre rédaction à propos de cette vidéo, qu’il a vue circuler sur WhatsApp et d’autres réseaux sociaux, notamment au Nigeria et au Ghana. On y voit une douzaine de corps d’enfants alignés, au sol, alors que des adultes pleurent autour d’eux. En légende de cette vidéo, on lit : “L’un de leur camarade fêtait son anniversaire, il a amené des gâteaux, les a partagés aux autres élèves de la classe, ils ont mangé et sont tous morts”. 

Cette même vidéo se retrouve encore récemment sur Facebook, par exemple dans une publication du 2 juin 2021, vue plus de 7 600 fois. Aucune date ou lieu pour l’évènement n’y sont attribués.  

Une vidéo affirmant montrer la mort de plusieurs enfants après qu’ils auraient consommé des gâteaux empoisonnés lors d’une fête d’anniversaire, publiée le 2 juin sur Facebook.
Une vidéo affirmant montrer la mort de plusieurs enfants après qu’ils auraient consommé des gâteaux empoisonnés lors d’une fête d’anniversaire, publiée le 2 juin sur Facebook. © Facebook

Cette même vidéo avait déjà été partagée le 25 février 2020 sur Facebook, avec la même légende.

Depuis, elle a été reprise par des sites d’actualité comme GH Gossip, un site ghanéen, le 11 mars 2020, qui affirme qu’après avoir mangé des gâteaux d’anniversaire empoisonnés, ces enfants étaient morts dans un hôpital de l’État de Kaduna au Nigéria. Et très récemment, c’est le site Opera News qui reprenait encore cette fausse information d’un anniversaire qui aurait tragiquement tourné, le 8 juin 2021. 

La vidéo a aussi circulé avec diverses légendes, affirmant qu’elle montrait des enfants togolais emprisonnés, a servi pour appuyer un appel aux dons pour les enfants tués en Afrique du Sud ou comme illustration d’enfants qui auraient été tués par un “mauvais esprit” au Malawi ou une attaque au gaz en Zambie.   

Pourquoi c’est faux 

Une recherche par mots-clés avec les termes anglais “Nigeria birthday poisoning schoolchildren” (Nigeria anniversaire empoisonnement élèves”) permet de trouver un article de Piga Firimbi, le site de vérification du média Africa uncensored

Résultats d’une recherche sur Google avec les mots clés “Nigeria birthday poisoning schoolchildren”
Résultats d’une recherche sur Google avec les mots clés “Nigeria birthday poisoning schoolchildren” © Observers

Selon Piga Firimbi, ces enfants ont perdu la vie lors d’une bousculade dans l’école primaire de la ville de Kakamega, au Kenya, le 3 février 2020. 

En regardant les commentaires sur cette publication de la vidéo sur Facebook, le 7 mars 2020, on retrouve par ailleurs une mention par un utilisateur d’une bousculade. 

In a version of the video posted on Facebook March 7, 2020, a commenter replies that the children were not killed by poisoning.
In a version of the video posted on Facebook March 7, 2020, a commenter replies that the children were not killed by poisoning. © Observers

Dans un reportage de NTV Kenya, on retrouve des images d’autres élèves, transportés hors de l'établissement scolaire et placés dans des ambulances. Leur uniforme vert clair est le même que celui de la vidéo. Des vidéos prises par l’AFP montrent ce même uniforme porté par des enfants blessés le jour de la tragédie.

Un reportage de la télévision kényane NTV montre les enfants blessés lors de la bousculade de l’école de Kakamega.

La vidéo d’origine, partagée sans son contexte, se retrouve avec une recherche d’images inversée (voir ici comment procéder) . Elle a été partagée le 3 février 2020 sur une page Facebook, Gusii Minto.com avec la légende suivante : “Vraiment attristé par la tragédie de l’école primaire de Kakamega”. 

La bousculade en question a coûté la vie à 15 enfants, âgés de 10 à 12 ans, et en a blessé des dizaines d’autres. Des enfants se trouvaient au troisième étage lorsqu’un mouvement de panique a eu lieu, provoquant le drame.