Info ou Intox, les questions des lycéens : que penser de la vidéo d’un Camerounais appelant à l’aide en Libye ?

La vidéo d'un Camerounais se disant détenu et maltraité en Libye a circulé sur les réseaux sociaux, notamment sur TikTok, mais aucun élément n'a permis de la vérifier.
La vidéo d'un Camerounais se disant détenu et maltraité en Libye a circulé sur les réseaux sociaux, notamment sur TikTok, mais aucun élément n'a permis de la vérifier. © Les Observateurs de France 24

Sur TikTok, certaines vidéos sont difficiles à vérifier. À l'occasion de la Semaine de la presse et des médias dans l’école fin mars, la rédaction des Observateurs de France 24 a réalisé une édition spéciale de son programme "Info ou Intox", dans laquelle nous répondons à des questions de lycéens français. Toutes les questions n’ayant pu être reprises dans notre émission, nous répondons à six autres questions posées par des lycéens dans une série d’articles. Dernier volet avec cette question à propos de la vidéo d’un Camerounais appelant à l’aide depuis la Libye.

Publicité

Cette question nous a été posée à plusieurs reprises par les lycéens que nous avons rencontrés. Des vidéos montrant des maltraitances ou des actes de torture sur des migrants en Libye circulent depuis plusieurs années. Début février, nous avons reçu celle-ci : un homme appelle à l'aide, et dit être en Libye.

Mais contrairement à d’autres migrants emprisonnés en Libye, cet homme n’a pas mentionné le nom de la ville ou de l’endroit où il était retenu dans sa vidéo d’appel au secours. Un de nos premiers réflexes dans ce genre de cas est de prendre contact avec des associations et des acteurs de la société civile, si possible localisés au plus près du lieu où aurait été tournée la vidéo, pour essayer de retrouver sa trace et confirmer l’authenticité de son témoignage. En l'occurrence ici, cela n'était pas possible.

Nous avons par ailleurs passé les réseaux sociaux au peigne fin pour tenter de retrouver les premières occurrences de la vidéo, qui auraient pu contenir des éléments de contexte supplémentaires.

>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS : Des migrants échappent à l’enfer libyen en lançant un appel sur WhatsApp

Malheureusement, nos recherches n’ont pas abouti. L’ONG Amnesty international a noté que le témoignage de cet homme était cohérent avec la réalité qu’elle observe sur le terrain, mais rien ne permet de confirmer ou d’infirmer que cet homme dit la vérité.

Voilà pourquoi nous n'avons rien publié sur cette vidéo. Si d’autres éléments venaient à remonter à la surface, nous pourrions relancer notre enquête mais, en l’absence d’éléments de preuve tangibles, nous avons décidé de suspendre ce travail.

>> Voir ci-dessous notre édition spéciale Info ou Intox 2021 :

Maëva Poulet et Alexandre Capron répondent aux questions de plusieurs lycéens français.
Maëva Poulet et Alexandre Capron répondent aux questions de plusieurs lycéens français. © Studio graphique FMM