Accéder au contenu principal
INTOX

Où cette vidéo d’un homme blanc frappé par des pompistes noirs a-t-elle été filmée ?

Un homme blanc passé à tabac par quatre pompistes noirs au Burundi ou au Kenya ? Attention à l'intox.
Un homme blanc passé à tabac par quatre pompistes noirs au Burundi ou au Kenya ? Attention à l'intox. © Capture d'écran, Facebook
4 mn

Depuis le 26 novembre, une vidéo relayée par plusieurs pages Facebook et Twitter et partagée des centaines de fois montre un homme blanc en train d’être battu par quatre employés noirs d’une station service. À en croire les légendes accompagnant les publications, ce sont les insultes à caractère raciste de l’homme blanc qui auraient déclenché cette réaction violente de la part des agents de la station-service au Burundi. Il n’en est rien.

Publicité

Dans la vidéo, on voit quatre pompistes, dont deux munis de gourdins et d'une barre de fer tabasser un homme blanc dans une station-service de la compagnie sud-africaine Engen. L'homme blanc se démène mais ne fait pas le poids face à ces quatre agresseurs.

“À Bujumbura au Burundi, un blanc s'est permis de traiter des pompistes burundais noirs de singes. Ils l'ont chicoté lui-même comme un animal sauvage”, peut-on lire en légende d'une publication d'une page ivoirienne datée du 26 novembre et partagée plus de 200 fois.

Une autre page suivie par une communauté antillaise dont la publication du 26 novembre a été partagée plus de 160 fois, assure que le “gouvernement burundais accorde 24 heures à cet homme blanc pour quitter le territoire burundais”. 

Cette page suivie par une forte communauté antillaise a également relayé la vidéo.
Cette page suivie par une forte communauté antillaise a également relayé la vidéo. © Capture écran, Facebook

Pourquoi c'est faux

Plusieurs autres publications datées du 25 novembre suggèrent que la scène se déroule tantôt à Johannesburg en Afrique du Sud, tantôt à Nairobi au Kenya. Mais contrairement à ce qui se dit sur les réseaux sociaux, la vidéo n'est pas récente et n'a pas été non plus filmée à Bujumbura, la capitale burundaise. 

Selon PesaCheck, un média de fact-checking basé au Kenya, la scène remonte à janvier 2017 et s'est déroulée dans une station-service Engen de Windhoek, en Namibie. Les faits ont été confirmés par Gavin Smith, le directeur de communication du groupe pétrolier sud-africain, contacté par PesaCheck.

En outre, une recherche d'images inversée sur Google à partir de l'outil Invid (voici comment faire) permet de remonter à un article de janvier 2017 du média sud-africain The Citizen qui évoque l'incident. Selon le média qui relaie la vidéo postée par Mbuyiseni Ndlozi, un homme politique sud-africain, l'homme blanc aurait refusé de payer le service et aurait agressé un pompiste, ce qui a déclenché la réaction violente de ses collègues. 

Mais des insultes à caractère raciste ont-elles réellement été proférées ? Aucune source ne permet de l'affirmer. The Citizen n'est pas non plus formel à ce sujet, mais s'était juste fait l'écho des propos de Mbuyiseni Ndlozi, qui affirmait sur son compte Instragram que “la période des fêtes de fin d'année donnait lieu à des agressions racistes de fermiers blancs ivres à l'encontre des Noirs”.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.