Alors que Donald Trump était hospitalisé depuis le 2 octobre au Walter-Reed Hospital, après avoir été testé positif au Covid-19, Jake Schneider, un membre de l’équipe de campagne de Donald Trump, a relayé une vidéo où des motards seraient en train de prier pour le président américain. La vidéo est devenue virale après avoir été retweetée par Eric Trump, le fils du président. Or, la vidéo n’est pas récente et a été tournée en Afrique du Sud. 

La vidéo publiée le 3 octobre par Jake Schneider et retweetée le lendemain par Eric Trump a été likée près de 92 000 fois pour le premier et plus de 100 000 fois pour le second. Elle montre pendant trente secondes des centaines de motards genou à terre qui observent quelques minutes de silence. "Wow ! Découvrez cet énorme groupe de motards réunis pour prier pour le président Donald Trump et la Première dame", suggère alors la légende qui accompagne cette vidéo, sans préciser le lieu où elle a été tournée. 


Dans le même temps, une publication sur Facebook partagée plus de 6 000 fois, affirme qu’elle a été tournée devant l'hôpital Walter Reed où avait été admis Donald Trump après qu’il a contracté le Covid-19. 
 

Pourquoi c’est faux ?

Bien que le président américain compte un grand nombre de fans dans le milieu des motards, ces images ont été sorties de leur contexte et n’ont pas été tournée aux États-Unis.

Publiée le 2 octobre sur le réseau social TikTok par @Jamesriley1688, un compte pro-Trump, la vidéo montre en réalité une séquence d’un rassemblement de motards en Afrique du Sud organisé en août à Pretoria devant l’Union Buildings House, le siège du gouvernement pour protester contre les assassinats de fermiers blancs. 

Malgré la courte séquence de la vidéo, quelques repères visuels permettent de retrouver le lieu exact du rassemblement. On peut y voir un monument représentant un canon vert et des balises routières, semblables à ceux qu’on retrouve sur la place du Heavy Artillery Memorial à Pretoria tout près de l’Union Buildings. On reconnaît également le toit de l’immeuble abritant la BAO Multiservices, une société de transit, qui se trouve juste en face de la place, comme le démontre dans un tweet Peter Adams, un internaute, mais aussi Lead Stories, une plateforme de fact-cheking américaine.


Selon Farmer’s weekly, un magazine sud-africain spécialisé sur l’agriculture, plus de 40 000 motards avaient convergé le 29 août devant l’Union Buildings, le siège du gouvernement, pour protester contre les attaques contre des fermiers blancs et le racisme en Afrique du Sud. Lors de la manifestation, les motards ont observé quelques minutes de prière.

Sur une vidéo publiée par le compte YouTube Freewestmedia, on peut d’ailleurs voir des bikers genou à terre prier devant le mémorial au pied duquel, ont été posées des croix blanches. On entend également un speaker dire en anglais : "Nous prions le Dieu tout-puissant. Nous, les fermiers nous te vénérons, Père. Nous te demandons de protéger les fermiers. Nous prions au nom de Jésus. Amen".  Rien n’indique cependant qu”ils auraient également prié  pour Donald Trump. 


En Afrique du Sud, les fermiers blancs qui contrôlent encore plus de 70 % des terres arrables malgré la fin de l’Arpatheid, sont régulièrement victimes d’attaques meurtières. Selon des statistiques avancées par les services de la police sud-africaine, 128 attaques de fermes ont été enregistrées entre janvier et juin 2020.

Toutefois, aux États-Unis, Donald Trump peut compter sur les Bikersfortrump, une communauté de motards qui se mobilisent pour la réélection du président américain. Sur leur page Facebook, on peut lire ce message de soutien publié le 5 octobre : "Nos pensées et nos prières vont au président Trump et de la Première dame Melania qui se remettent du COVID-19."

Article écrit par Hermann Boko @HermannBoko