Observateurs


Des photos circulant majoritairement sur les réseaux sociaux congolais prétendent montrer une sordide scène qui aurait eu lieu le 24 septembre dans un cimetière de Kinshasa : sur les images, un homme, un crâne à la main. Les légendes des photos le présentent comme un voleur qui aurait tenté de dérober des ossements humains pour des rituels mystiques. Mais cette scène n’a pas eu lieu en République démocratique du Congo et n’est pas récente.

Trois pages Facebook congolaises, et de nombreux internautes, les deux mêmes photos avec la même légende ont été récemment relayées :
 
Aujourd'hui matin un jeune homme attraper entrain de voler la tête d un squelette dans un tombe du cimetière ! Il affirme que c'est un pasteur congolais qui lui envoi voler des têtes des squelettes pour maintenir sa gloire comme grand pasteur qui a du succès ! (sic)

Dans sa publication la plus relayée, cette intox a récolté un peu plus de 1600 partages.  

???????????????? URGENT : Aujourd'hui matin un jeune homme attraper entrain de voler la tête d un squelette dans un tombe du...

Publiée par Kinshasaa sur Mercredi 23 septembre 2020

Pourquoi c’est faux
 
Une recherche d’image inversée (voir ici comment faire) permet de constater que l’image a régulièrement été utilisée ces dernières années. On la retrouve notamment sur un site d’actualité sénégalais en 2019 racontant sensiblement la même histoire sans préciser où la scène a eu lieu. Des internautes ont aussi associé cette actualité sordide au Gabon

Les publications les plus anciennes utilisant ces photos ont été postées le 23 décembre 2018 par des pages Facebook togolaises, indiquant que la scène aurait eu lieu "au cimetière de Bè plage à Lomé Togo" : 

Comme l’ont montré nos confrères de Congo Check, des recherches complémentaires sur Facebook avec les mots-clés "cimetière de Bè plage Lomé profanation" permettent de retrouver une vidéo avec le même homme portant le même t-shirt.

La légende de la vidéo confirme que l’homme a été arrêté "en flagrant délit" le "vendredi 21 décembre 2018 au cimetière de Bè plage à Lomé Togo entrain de profaner une tombe". La langue parlée dans la vidéo est le mina, une langue véhiculaire spécifique à la région de Lomé.


En résumé 
 
Ces photos montrent bien un homme déterrer des ossements dans un cimetière, mais la scène a eu lieu en 2018 à Lomé, capitale du Togo.
 
Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron , Journaliste francophone