Plusieurs publications, signalées par un de nos Observateurs à Bamako, relayent depuis le 29 août une vidéo montrant la présentation par des militaires à des hommes en civil d’une importante saisie d’armes et de véhicules. Les internautes qui la relayent affirment qu'il s’agit  d’une saisie récente de l’armée malienne. Or, ces images datent de 2019 et montrent le résultat d’actions de l’armée nigérienne. 

Des munitions, des armes automatiques, des armes lourdes, des motos, des pick-ups : pendant plus de quatre minutes, c’est un impressionnant arsenal qui est présenté par des militaires à des hommes vêtus en civil. Pour certains internautes, aucun doute, cette vidéo montre l’armée malienne et des responsables maliens. "Felicitation l'arme malien bravo" (sic), peut-on lire en légende d'une publication datée du 29 août et partagée 5 700 fois. "L'exploit de nos braves soldats au front", indique une autre publication, partagée 1 900 fois.


Quant à la page FAMA 24, consacrée à l’actualité des Forces armées du Mali, elle a tweeté la vidéo avec le hashtag #Fama-monte-en-puissance, derrière lequel plusieurs publications, avec ou non ces images, laissent entendre que l’armée malienne améliorerait ses résultats depuis que des militaires ont destitué le président Ibrahim Boubacar Keita lors d’un coup d’État le 18 août.

Pourquoi ce n’est pas l’armée malienne

La technique de la recherche d’images inversée ne permet pas de trouver la vidéo ailleurs. Mais en la regardant bien, à 3’59, on peut lire sur l’une des feuilles collées sur les pare-brise des pick-up : "Véhicule récupéré suite à l’accrochage avec les BH à Aregue (Nigeria) en date du 12/03/2019".

L’abréviation "BH" fait référence au groupe jihadiste Boko Haram. La localité d’Aregue (Arege en anglais) se trouve dans l’extrême nord du Nigéria, à proximité de la frontière nigérienne et du lac Tchad, zone où les armées nigérienne, tchadienne, camerounaise, nigériane et béninoise opèrent conjointement contre Boko Haram au sein de la Force multinationale mixte.

Le Mali n’est pas engagé dans cette lutte contre Boko Haram – son territoire n’étant pas directement menacé par le groupe - ce qui permet déjà d’affirmer que la vidéo ne peut pas montrer un succès de l’armée malienne. Par ailleurs, en regardant les commentaires des publications, de très nombreux internautes notent que l’homme portant un turban blanc et une tenue blanche est le Premier ministre nigérien, Brigi Rafini.

Contacté par RFI, le cabinet du Premier ministre confirme, et précise que ces images ont été tournées par un conseiller du chef du gouvernement lors d’un déplacement de Brigi Rafini à Diffa en 2019. Il s’agissait de la présentation de prises réalisées lors de plusieurs opérations récentes. L’État-major nigérien assure de son côté qu’il s’agit bien de ses hommes déployés dans la région de Diffa. À 3’55, on entend près de la caméra une voix, probablement celle de l’officier qui présente les prises, dire : "ça c’était hier", en indiquant les pick-up, sur lesquels se trouve la feuille mentionnant le 12 mars. Cette présentation s’est donc déroulée le 13 mars 2019.

En faisant des recherches ciblées par date, on trouve en outre plusieurs articles faisant mention de prises de l’armée nigérienne début mars 2019 dans la région du Lac Tchad, notamment cet article de Jeune Afrique qui évoque des prises effectuées le 12 mars.

En conclusion, cette vidéo n’a donc rien à voir avec un succès de l’armée malienne.

Niger /  Mali /  Intox