Une photo relayée un peu plus de 3000 fois sur Facebook montre un groupe de jeunes photographié avec une pancarte sur laquelle on peut lire : "J'aime pas les Blancs, c'est Haram" lors d'une manifestation "Black Lives Matter" à Nantes. Mais l'image a été retouchée pour changer le slogan initial qui était "J'aime pas les porcs, c'est haram".


Le mot "haram" en arabe signifie illicite, interdit. Dans l'islam, il désigne ce qui est  interdit par la religion. La photo en question a été relayée notamment par des internautes proches des groupes identitaires d'extrême droite pour critiquer "le racisme anti-blanc" qui prévaudrait selon eux dans ces manifestations. Elle a été relayée près de 3200 fois sur Facebook et plus de 300 fois sur Twitter. 


Cette photo est pourtant graphiquement modifiée comme l'explique le site Nantes-maville.com : la photo initiale a été prise par un photographe de Presse-Ocean lors de la manifestation "Black Lives Matter" à Nantes le 8 juin 2020. Sur la pancarte initiale, on peut lire : "J'aime pas les porcs, c'est haram".

La photo non retouchée a été prise le 8 juin lors d’une manifestation Black Lives Matter à Nantes. Photo Presse-Ocean-ST.

Il s'agit d'une référence au slogan "Never liked pigs they’re haram" ("je n'ai jamais aimé les porcs, c'est haram") utilisé
lors de manifestations similaires en Angleterre, où le mot "pigs" fait référence aux politiciens.

Le média Sud-Ouest précise que la photo a fait polémique lors de sa publication le 9 juin dernier, poussant Presse-Ocean à la retirer de son site et de ses réseaux sociaux, expliquant : "compte tenu d’un grand nombre de commentaires à caractère raciste, voire assortis de menaces, visant des personnes figurant sur une photo publiée ce lundi sur notre fil d’actualité PO Direct, nous avons pris la décision de retirer ce tweet".