Observateurs

Alors que le Brésil est le pays d’Amérique du sud le plus touché par la pandémie de Covid-19, des internautes ont relayé, en anglais et en français, une vidéo dans pour prétendre qu’un hôpital, censé accueillir les malades, était vide. Mais ces images, prises en mai dernier, montrent en réalité un député pro-Bolsonaro de Rio de Janeiro s’énerver concernant l’avancement des travaux d’un hôpital de campagne censé accueillir des patients.

Dans la vidéo, d'une durée de 2'19,  postée sur YouTube et vue un plus de 78 000 fois, un homme, accompagné de la police, rentre dans un hôpital, et fait le tour des lieux. Il s’énerve contre les personnes sur place, constatant que le lieu semble toujours en chantier.

La vidéo a été partagée avec la légende suivante, en anglais : "des députés du Brésil rentrent dans un hôpital qui affirme accueillir 5000 infectés et 200 morts du Covid-19 et constatent qu’il n’y a personne, ils ont manipulé le monde".

Capture d'écran de la publication YouTube, archivée ici.
 

Sur des publications Facebook en français, on peut également lire : "Des députés brésiliens dévoilent la plus grande mystification Covid19 connue à ce jour […] Ils ont constaté que tout cela était grossièrement exagéré, puisqu’il n'y avait en réalité personne, l'hôpital étant entièrement vide et visiblement toujours en construction" avec un lien vers la vidéo sur YouTube.

Que montre vraiment cette scène ?

Aucun indice manifeste ne permet de savoir où la vidéo a été tournée, et une recherche d’image inversée n’a pas permis de retrouver l’origine de ces images. Cependant, en faisant une capture d’écran du visage du principal protagoniste de la vidéo, il est possible de retrouver une occurrence sur le moteur de recherche Yandex en procédant a une recherche d'image inversée (voir ici comment faire) : c'est une publication sur Twitter d'une internaute brésilienne demandant le nom de ce député.

Une autre internaute lui répond qu’il s’agit du député Filipe Poubel, avec un lien renvoyant vers une vidéo de 55 minutes publiée sur le compte Instagram de ce député.

En recherchant en portugais "Filipe Poubel hospital" sur un moteur de recherche, il est possible de retrouver plusieurs articles en portugais revenant sur la visite de ce député de Rio de Janeiro le 27 mai dernier dans l’hôpital de campagne São Gonçalo.

Cet article détaille par exemple que l’hôpital, un des sept construits à Rio pour accueillir les malades du Covid-19, devait ouvrir en avril, mais son inauguration a été reportée à quatre reprises. Il n’accueillait donc aucun patient, au moment où ces images ont été tournées. C’est à ce sujet que ce député pro-Bolsonaro est descendu sur place pour crier à la corruption et à la mauvaise utilisation des fonds publics par le gouverneur de Rio, Wilson Witzel, membre du Parti social chrétien, dans l’opposition.

L’édition hispanophone d'AFP Factuel, qui est arrivée à la même conclusion concernant cette vidéo, précise que l’hôpital a été inauguré finalement le 18 juin et pouvait accueillir 200 malades.

Le Brésil est le pays d’Amérique latine le plus touché par la pandémie de Covid-19 avec un peu plus de 60 000 morts. Mais dans le sillage du président Bolsonaro, qui a lui-même remis en question la gravité de la pandémie, de nombreux internautes n’hésitent pas à diffuser des théories complotistes sur les réseaux sociaux, comme nous l’expliquions récemment dans l’émission des Observateurs :

Article rédigé par Alexandre Capron (@alexcapron)

Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron , Journaliste francophone

Brésil /  Intox