FRANCE

Covid-19 : des soignants français imitent les danseurs de l’Opéra de Paris pour les remercier de leur soutien

Sur Instagram, des soignants de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, ont réalisé un clip pour remercier l'Opéra de Paris. Captures d'écran / Instagram @rea_combes_pitie.
Sur Instagram, des soignants de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, ont réalisé un clip pour remercier l'Opéra de Paris. Captures d'écran / Instagram @rea_combes_pitie.
Publicité

Le 16 avril, les danseurs de l’Opéra de Paris ont diffusé un clip, monté par le réalisateur français Cédric Klapisch, pour remercier toutes les personnes "en première ligne dans la lutte contre la pandémie". Pour leur répondre, des membres du personnel de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, ont décidé de reprendre la chorégraphie avec humour, et à leur manière.

Sur la Danse des Chevaliers (n°13)​ ​extraite de la partition de Roméo et Juliette, les membres des trois corps artistiques de l’Opéra de Paris - l’Orchestre, les Chœurs et le Ballet - ont proposé, depuis chez eux, une chorégraphie d’un peu plus de quatre minutes. Diffusée sur YouTube, la vidéo intitulée "Dire Merci" a pour objectif d'exprimer le "soutien" de l'institution à "tous qui ceux qui travaillent avec dévouement et courage pour nous protéger".

Quelques jours plus tard, le 27 avril, le personnel du service de médecine intensive réanimation à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, a décidé de partager son "droit de réponse" à l’Opéra de Paris sur un compte Instagram dédié au quotidien de l'équipe depuis le début de la pandémie.

"Pour répondre à la vidéo des danseurs de l’Opéra National de Paris, la réanimation médicale Combes de la Pitié-Salpêtrière a choisi de vous dire 'merci' en musique et en mouvements", peut-on lire en légende de la vidéo. Dans celle-ci, ils reprennent, avec leurs équipements de protection et surtout à leur façon, quelques pas de danse dans les couloirs de l’hôpital - sur la partition originale… ou sur "Pookie" de la chanteuse Aya Nakamura.

Danser pour décompresser 

Dans les hôpitaux, les soignants du monde entier sont nombreux à se prêter au jeu des danses et sketchs publiés sur les réseaux sociaux, notamment sur l'application TikTok. Une manière de décompresser pendant la pandémie de Covid-19, comme l'avait expliqué à notre rédaction une infirmière travaillant entre l'Auvergne-Rhône-Alpes et Genève.

>> Lire sur Les Observateurs : Covid-19 : sur TikTok, les soignants du monde entier dansent pour décompresser

Depuis le début du confinement le 17 mars en France, des artistes et danseurs ont eux aussi rivalisé d’imagination pour remercier les soignants ou tenter d’apporter un peu de bonne humeur.

En France, le nombre de morts du coronavirus a franchi lundi 4 mai la barre des 25 000, selon les chiffres des autorités sanitaires. Le bilan précis s'établit au 4 mai à 25 201 décès depuis le 1er mars, dont 15 826 dans les hôpitaux et 9 375 dans les établissements sociaux et médico-sociaux, essentiellement des Ehpad.