Observateurs


Alors que les mesures de confinement commencent à s’assouplir dans de nombreux pays, beaucoup s’impatientent de pouvoir reprendre une vie normale. Si les mesures prévalent toujours, des photos partagées sur les réseaux sociaux ou diffusées dans les médias peuvent suggérer que les personnes se tiennent trop près les unes des autres dans l’espace public, au mépris des gestes barrières. Plusieurs d'entre elles ont suscité l’indignation, mais attention : les appareils photo peuvent déformer la réalité.

Avant de se précipiter dans l’indignation et la critique, mieux vaut prendre le temps d’analyser les images que l'on peut voir circuler. Nos conseils sont à retrouver dans la vidéo ci-dessous :
 

Les images en détail

Cette photo du bord de mer prise à Bournemouth au Royaume-Uni, publiée dans un article du Daily Mail le 26 avril, a indigné certains habitants puisqu’elle semblait montrer un large attroupement de personnes sur la promenade, au mépris des règles de distanciation sociale. Dans les commentaires, certains ont qualifié les personnes attroupées "d’égoïstes" et les ont accusées d’être responsables d’une potentielle future augmentation du nombre d’infections.

Mais Luke Williams, un habitant de la ville, a remarqué grâce à certains détails que la photo ne semblait pas refléter la réalité. Il a listé ses observations dans un fil de discussion sur Twitter, déjà partagé plus de 2 000 fois.
 
 
 
Sur la photo, les bâtiments ont l’air d’avoir été "compressés". Cet effet peut résulter de plusieurs techniques photographiques comme l’utilisation d’un téléobjectif, le recadrage d’une photo prise avec un objectif grand-angle ou, plus simplement, le fait de jouer avec le cadrage de la photo.
 
À Copenhague, la même scène photographiée sous deux angles différents
 
Le media danois TV2 a envoyé deux photographes dans les rues de Copenhague le 24 avril dernier pour illustrer ce phénomène. Chaque photographe a pris une photo de la même scène, mais sous un angle diffèrent et en utilisant différentes techniques. Le résultat ? Deux scènes très différentes.
 

D’autres exemples de photographes utilisant des techniques qui "compressent" l’image ont été recensés ces dernières semaines : en Floride, des journalistes locaux ont été vivement critiqués pour des images montrant de prétendues "plages bondées" alors que les habitants rapportaient que l’immense majorité des personnes respectaient les distances de sécurité.
 
"Voici d'autres perspectives qui pourront changer votre vision des choses", annonce cette publication.
 
Au Royaume-Uni, le député de la région côtière de Hove a même reproché aux journalistes de donner une image erronée de la population.
 
"Le bord de mer hier. Même endroit, même moment, même appareil photo."
 
Pour retrouver d'autres conseils pour ne pas se faire piéger par les images, consultez les épisodes de "Info ou Intox" en cliquant sur l'image ci-dessous.

 
 
Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron , Journaliste francophone